E3 2016 - Résumé de la conférence Microsoft

Microsoft organisait hier une conférence. Celle-ci était très variée : hardware, AAA tiers, jeux indépendants et nouvelles fonctionnalités pour le Xbox Live étaient ainsi au programme. Que faut-il en retenir ?

Microsoft Game Studios

Logiquement, les titres édités par Microsoft Game Studios étaient majoritaires. Gears of War 4 a été le premier jeu montré durant la convention, avec une longue séquence de gameplay issue de la campagne. Celle-ci sera jouable de 1 à 4 joueurs, que ceux-ci soient sur Xbox One ou PC. Pour rappel, le titre sortira le 11 octobre 2016.

Gears of WAR sera également à l'honneur dans Killer Instinct. En effet, le général Raam, personnage emblématique de la série, fait son apparition dans le jeu de combat. Cela confirme la tendance de Microsoft à intégrer ses licences fortes à ce titre.

Autre licence exclusive prévue pour cette année : Forza Horizon 3. Comme attendu, le titre était bien présent, avec une nouvelle vidéo de gameplay à la clef. Une date de sortie a également été dévoilée : le titre sortira le 27 septembre 2016.

Sans transition, le constructeur a présenté ReCore. Le titre d'Armature Studios et de Keiji Inafune sera disponible le 18 septembre 2016.

Après un long interlude de jeux tiers, c'est Minecraft qui reprend la main. Une mise à jour, Minecraft Realms, est évoquée : elle permettra aux joueurs de créer leurs propres serveurs et d'y inviter leurs amis. Un pack de texture urbain a également été promis.

Les exclusivités disparaissent ensuite un moment, pour revenir en force en fin d'évènement. Dead Rising 4 est tout d'abord annoncé, avec une information importante : Frank West, personnage principal du premier opus, est de retour. S'il s'agit en partie d'un aveu d'impuissance de la part de Capcom, qui n'est pas parvenu à créer des héros aussi convaincants dans les deux jeux suivants, cela fera à n'en pas douter plaisir aux fans. Le titre sortira à la fin de l'année.

Cependant, Dead Rising 4 n'est pas le seul jeu de zombies exclusif Microsoft. State of Decay, suite du jeu indépendant paru à l'origine sur le Xbox Live de la Xbox 360, a également été annoncé. Malheureusement, très peu d'informations ont été données concernant le titre.

Scalebound, titre de Platinum Games et d'Hideki Kamya, s'est également montré en un combat de boss. Dans celui-ci, 4 joueurs affrontent un monstre gigantesque, aidés de leurs dragons. Le titre est attendu en 2017, sans plus de précisions.

Autre titre commençant par S : Sea of Thieves. Le jeu de piraterie développé par Rare a lui aussi montré du gameplay, via un affrontement entre trois équipes de YouTubbers. Toujours officiellement prévu pour 2016, il n'a cependant pas dévoilé sa date de sortie pendant la conférence.

Enfin, dernier jeu montré de la conférence : Halo Wars 2. Le titre, co-développé par 343 Industry et The Creative Assembly, a levé (un peu) le voile sur son gameplay. Il a également agendé sa sortie au 21 février 2017.

Xbox Play Anywhere & Xbox Live

Tous ces titres ont un point commun : ils sortiront simultanément sur Xbox One et PC équipés de Windows 10. C'est là la nouvelle stratégie de Microsoft, qui ne sortira plus de jeu uniquement sur Xbox One. Le constructeur espère ainsi augmenter le nombre d'acheteurs de ses titres, lui permettant de financer davantage d'exclusivités. Microsoft passe donc d'un écosystème uniquement console à une coexistence des deux mondes, avec le Xbox Live comme lien. Ce lien ne se limite pas à une sortie simultanée : la majorité des titres first et second party intègreront du cross play, du cross save, mais aussi du cross buy. Ainsi, un joueur achetant Gears of War 4 sur Xbox One pourra y jouer gratuitement sur un PC équipé de Windows 10, ce avec des joueurs disposant, au choix, d'une Xbox One ou d'un PC. Il n'existe plus aucune barrière entre ces deux mondes, tout du moins du côté de Microsoft. Les titres Microsoft Game Studios sur PC n'étant vendus que sur le Windows Store, c'est un concurrent de plus qui intègre le cercle des revendeurs digitaux.

Le Xbox Live connaît également trois modifications importantes. Premièrement, les clubs arrivent sur la plateforme. Cela permettra aux joueurs de se regrouper, que ce soit par langue, par jeu ou par localisation. Deuxièmement, un programme de recherche de compagnons de jeu, Looking For Group, sera également disponible, permettant de mettre en relations les joueurs de jeux communs. Enfin, le mode Arena permettra aux joueurs d'organiser des tournois et de se défier plus facilement.

Les jeux tiers

Comme de coutume pour les constructeurs, certains jeux multiplateformes ont également été présentés. Ils étaient cinq durant la conférence Microsoft. Final Fantasy XV s'est montré, comme Scalebound, dans un combat de boss. L'occasion pour les joueurs de voir les superbes QTE qui ont intégré le gameplay du titre. Le titre sortira le 30 septembre 2016.

Microsoft a également montré deux FPS : The Division et Battlefield 1. Le premier a dévoilé son premier DLC, Undergrounds, tandis que le second a diffusé la même bande annonce que la veille, durant la conférence Electronic Arts. Le DLC de The Division sera disponible le 28 juin sur Xbox One et PC et le 1er août sur PlayStation 4.

Si tous ces titres étaient déjà connus, un autre jeu a lui été dévoilé durant la conférence Microsoft : Gwent - The card game. Adapté du jeu de carte présent dans The Witcher 3, le titre s'est permis plusieurs modifications - notamment le remplacement de la faction Nilfgaard par Skellige - et offrira une campagne solo. Une bêta est prévue en septembre sur Xbox One et PC, avant une sortie dans la foulée sur ces supports ainsi que sur PlayStation 4.

Enfin, nous pouvions aussi voir Tekken 7. Le jeu de combat s'est montré dans une bande annonce imitant du gameplay, afin d'assurer aux fans qu'il ne sortirait pas uniquement sur PlayStation 4 et PC, contrairement à Street Fighter V.

Les jeux indépendants

Les jeux indépendants étaient également présents, bien que de manière moins visibles. Deux d'entre eux ont été datés sur Xbox One : Inside et We Happy Few. Ils arriveront respectivement le 29 juin et le 26 juillet, via le programme Xbox Game Preview pour le second. D'autres jeux indépendants ont également été montrés en une courte vidéo.

Le hardware et les manettes

Microsoft a également montré deux nouvelles manettes. La première est une version spéciale aux couleurs de Gears of War, tandis que la seconde est entièrement personnalisable par le joueur, moyennant un surcoût (20$ à 30$) conséquent. Néanmoins, ce sont surtout les annonces en matière de hardware qui ont marqué les esprits. Deux nouvelles consoles sont prévues. La première, la Xbox One S, est une console de taille nettement réduite, intégrant une alimentation interne. Son coût est cependant rehaussé : le premier prix, une Xbox One S de 500 GB vendue sans manette, coûte 299$, soit 50 de plus que la Xbox One actuelle (vendue avec une manette, soit une différence effective de 100$). Pour le modèle de 2 téra - toujours sans manette -, il faut compter 399$, ce qui ramène au prix de la Xbox One en avril 2014. Si la console permet de diffuser du contenu vidéo 4K et pourrait être légèrement plus puissante que le modèle standard, cette augmentation de son tarif interroge.

Les mêmes doutes entourent l'autre nouvelle console, pour l'instant uniquement connue sous le nom de "Project Scorpio". Prévue pour la fin de l'année 2017, celle-ci promet une puissance de calcul nettement supérieure à l'actuelle Xbox One (6.1 teraflops contre 1.31 teraflops actuellement). Néanmoins, cette annonce engendre deux questions majeures. Premièrement, quid de son prix ? Ses performances la placent au niveau d'un GTX 1070, actuellement vendue 500€. Au total, la Xbox Scorpio pourrait donc coûter près de 600€, un tarif qui rappelle les périodes les plus noires de l'ère PlayStation, le lancement de la PlayStation 3. Deuxièmement, pourquoi dévoiler une console plus d'un an et demi avant sa sortie, alors qu'un autre modèle doit sortir avant ? Le compte twitter parodique CEO Kaz Hirai exprime bien le problème :

This conference has been so long that Microsoft has announced a new console and another new console to replace that new console

Le message pour le public intéressé par la Xbox One n'est pas clair. En effet, ceux-ci risquent de préférer attendre la Xbox Scorpio que d'acheter une Xbox One ou un Xbox One S. Quand on y ajoute le tarif élevé de cette dernière, le spectre de la PSP Go commence à se dessiner pour elle...

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Microsoft Game Studios ?

21 aiment, 38 pas.
Note moyenne : (61 évaluations)
4,8 / 10 - Moyen