Le SELL évoque les ventes de la première partie de 2016

C'est devenu une tradition : chaque année, au mois de juin, le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL) dévoile les meilleures ventes des premiers mois de l'année. Que faut-il retenir de ce bilan ?

Les jeux des consoles contre les cartes graphiques des PC

Premier aspect intéressant : la présentation des différents revenus générés par les consoles et les PC. Les premières engendrent un chiffre d'affaires de 690 millions d'euros de janvier à mai 2016, répartis comme suit : 22% pour le hardware (en baisse de 17%), 63% pour le software (+8%, digital inclus) et 15% pour les accessoires (stable). Le PC, lui, génère un chiffre d'affaires de 338 millions d'euros sur la période : 46% pour le hardware (+23%), 45% pour le software (stable, digital inclus) et 9% pour les accessoires (+32%).

Le SELL évoque les ventes de la première partie de 2016
PC.png

L'écart entre ces deux écosystèmes est important, mais les différences entre ces deux modèles sont intéressantes. Le hardware console est en baisse, en raison de la diminution du prix des consoles et de la diminution des ventes de certaines d'entre elles. Cette baisse est compensée par une hausse des ventes de jeux. Cependant, cette évolution est liée au modèle traditionnel des consoles : leur prix diminue année après année afin d'augmenter le parc installé, permettant aux jeux de toucher un plus large public.

Le marché PC est, lui, différent. Premièrement, il coûte plus cher, l'avantageant dans un classement en valeur. Deuxièmement, il ne fonctionne pas selon un système de génération : tous les joueurs PC appartiennent à la même catégorie, qu'ils aient acheté leur ordinateur en 2003 ou en 2016. Tous n'ont pas forcément la possibilité de faire tourner les derniers jeux sortis, mais ils constituent une base installée qui augmente avec le temps au lieu de repartir de zéro à chaque changement de génération. Troisièmement, il y a beaucoup plus de nouveaux produits qui sortent chaque année. S'il n'existe à ce jour qu'une seule PlayStation 4, de nouvelles cartes graphiques, processeurs et ordinateurs sortent chaque année. Cela offre davantage de possibilités d'achats aux consommateurs, rendant le marché du hardware PC plus dynamique.

Conséquence de cela, si les ventes de jeux (433 millions contre 154) et d'accessoires (107 millions contre 29) donnent un net avantage à l'écosystème console, le hardware PC a un chiffre d'affaires légèrement supérieur à celui des consoles (155 millions contre 150). Cela a probablement participé au choix de Sony et Microsoft (ainsi que Nintendo ?) de proposer des consoles évolutives, via la PlayStation 4 Néo et la Xbox One Scorpio. Ainsi, ils conserveront un produit vendu à un tarif de plus en plus agressif, afin d'augmenter la base installée et donc le nombre de jeux vendus, mais auront aussi un produit vendu à un prix supérieur évitant une baisse du chiffres d'affaires du marché hardware.

The Division au sommet, Overwatch et DOOM loin du compte

Le SELL donne également des informations sur les meilleures ventes de jeux, via six classements distincts : deux concernant les jeux console, sans séparer les supports, deux également relatifs aux jeux console, mais en séparant les différents supports, et deux autres pour le marché PC. S'il existe à chaque fois deux classement, c'est parce que le syndicat propose une liste en fonction de la valeur et une autre relative au volume. Dans tous les cas, seul le marché physique est pris en compte, bien qu'il ne représentait que 17% environ des ventes sur PC en 2015.

Côté consoles, The Division se classe premier en additionnant ses différents supports. Ubisoft peut sourire, ce d'autant plus que Far Cry Primal se classe troisième (en valeur comme en volume), tandis que Rainbow Six Siege est huitième en volume en huitième en valeur. Même constat positif pour Bandai Namco et Nintendo. Le premier réalise un excellent résultat avec Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 4 (huitième en volume, septième en valeur) et avec Dark Souls 3 (quinzième et onzième). La firme basée à Kyoto, elle, ne place aucun titre dans le top 10, mais est bien présente dans le reste du classement, avec Pokémon Méga Donjon Mystère (onzième en volume, dix-septième en valeur), The Legend of Zelda : Twilight Princess (dix-huitième et seizième) et La nouvelle maison du style 2 (dix-neuvième en volume, hors top 20 en valeur).

Jeuxconsolescumul.png
Jeuxconsolesspar.png

La France est en revanche beaucoup moins accueillante envers les shooters américains. Overwatch et Doom, qui cartonnent dans les autres pays, réalisent une faible performance sur consoles en France : le jeu de Blizzard est treizième en volume et dixième en valeur, tandis que le reboot du FPS sanglant est hors du top 20 en volume et quinzième en valeur. Leur sortie en mai n'explique pas tout : Uncharted 4, sorti à peine trois jours avant Doom, est deuxième du classement (et premier si on différencie les supports).

Les autres exclusivités PlayStation 4 s'en sortent du reste plutôt bien : en volume, Ratchet & Clank est douzième (hors top 20 en valeur) et Street Fighter V vingtième (treizième en valeur). En ne cumulant pas les différentes versions d'un jeu et toujours en volume, ils se classent respectivement onzième et treizième du classement.

Le classement séparant les différentes versions d'un même jeu permet de prendre en compte les parts de marché des consoles. En volume, la PlayStation 4 classe 13 titres sur 20, contre 3 pour la 3DS et pour la Xbox One, 1 pour la PS3 et aucun pour la Wii U.

Concernant le marché PC, rappelons une fois encore que l'étude ne prend en compte que le marché physique, très minoritaire sur ce support. Si Overwatch fait ici beaucoup mieux (troisième en volume, deuxième en valeur), ce n'est pas le cas de Doom, tout juste vingtième en volume et douzième en valeur. Les Sims 4 dominent les deux classements, mais c'est son dauphin (en volume) qui étonne : Farming Simulator 15. Pourtant sorti en octobre 2014, le titre édité par Focus Home Interactive continue donc à très bien se vendre. Rise of the Tomb Raider réalise également une bonne performance sur PC, avec une cinquième place en volume et une sixième en valeur.

JeuxPC.png

Voici pour le bilan de cette première partie d'année 2016. Pour les résultats annuels, il faudra attendre février 2017 pour les consulter.

Réactions (17)


  • En chargement...

Que pensez-vous de SELL ?

3 aiment, 12 pas.
Note moyenne : (15 évaluations)
4,3 / 10 - Médiocre