Nintendo Switch, un avenir incertain

Vendredi 13 janvier, Nintendo organisait dans le monde entier des événements presse pour venir découvrir la Switch et ses jeux, l'équipe JOL-JV était présente au Grand-Palais à Paris pour vous donner ses premières impressions sur la nouvelle console Nintendo.

Nintendo Switch, un avenir incertain

Depuis son annonce, la Switch ne cesse de faire parler d'elle : un concept novateur, des graphismes dignes de notre époque, un catalogue de jeux annoncés très conséquent, le retour de grands classiques du jeux-vidéo tels Zelda: Breath of the Wild ou encore Super Mario.

Ce fut donc avec une certaine impatience que je me suis rendu au Grand-Palais vendredi dernier pour tester la bête et certains de ses jeux.

La découverte :

Le premier contact avec la console est assez plaisant ; en effet, le design est épuré et sympathique.

Nintendo Switch

La console, même posée sur son socle, est très discrète : on est loin des dimensions d'une PS4 ou d'une Xbox One. Les Joy-Con, l'équivalent des Wiimotes, sont également très petits. Ces fameux Joy-Cons sont détachables : vous pouvez les relier à la tablette, au support fourni avec ou alors les prendre en main telles des Wiimotes ; chaque Joy-Con peut être utilisé comme une manette à parti entière dans les jeux multi-joueurs. Certes plutôt jolis, les Joy-Cons sont très petits ; moi qui n'ai pas de petites mains, je vous avoue avoir un peu galéré au début sur Mario Kart 8. Les boutons et gâchettes sont trop proches les uns des autres ce qui ne facilite pas la prise en main.

Le vrai atout de la console est son mode tablette/console de salon : il vous suffit de retirer ou ajouter la tablette dans son socle pour changer d'écran en 2 secondes environ ! Très pratique !

Notons également que la tablette est légère et bénéficie d'un design soigné et d'un écran 720p de grande qualité !

L'autonomie annoncée de la tablette est de 2 à 6 heures selon les jeux. Zelda, par exemple devrait, tourner 3 heures sans recharge selon Nintendo.

La manette "Pro" ressemble à une manette de Xbox, mais en beaucoup plus basique niveau finition, tout ça pour la modique somme de 70€.

On annonce également un volant compatible Joy-Cons pour Mario Kart, que je n'ai malheureusement pas pu tester.

Du côté connectique, on retrouve un port hdmi et trois ports usb sur la station de charge, ainsi qu'un slot pour une carte SD.

Pas de port ethernet, rendant obligatoire le wifi ou l'achat d'un adaptateur.

L'ensemble est très réussi et donne vraiment envie de prendre tout ça en main !

Nintendo Switch
Splatoon
Mario Kart 8

Les jeux :

Cet événement fut l'occasion pour moi de tester certains des nouveaux jeux à venir, tels que Zelda ou Mario Kart 8 Deluxe.

Le premier testé sur grand écran avec manette Joy-Con était Zelda Breath of The Wild.

Autant le dire de suite, lorsque jeu se lance on est vite surpris par la faible qualité des graphismes.

Ce n'est pas moche, mais on est plus proche des graphismes Wii U que d'une console dernière génération. C'est décevant et ça ne s'arrête pas là : lorsque le jeu se lance, on se rend compte qu'à l'heure actuelle il n'est pas vraiment optimisé pour être joué sur un grand écran TV...

Clipping et aliasing prononcés et permanents nuisent grandement à l'immersion et au plaisir de la découverte du monde qui s'ouvre à vous. Je rajouterais que des grosses chutes de framerate se produisent dès qu'on se balade avec le personnage même hors combat... le jeu s'en sort grâce à sa direction artistique réussie, mais j'espère sincèrement que Nintendo pourra corriger ces soucis d'affichages avant la sortie, car en l'état cela va en effrayer plus d'un.

Mis à part ces défauts, la direction artistique est réussie, le monde ouvert est impressionnant. La démo était bloqué au bout de 20 minutes et je n'ai donc pas pu explorer longtemps ; tout ce que je peux dire c'est que ça manque de vie et d'ennemis pour un open world. Le gameplay est intuitif et se prend vite en main, mais là idem, j'ai été plutôt déçu par le manque de dynamisme des combats.

Selon certains journalistes qui ont pu prendre le jeu en main en mode tablette, le jeu est bien plus beau et fluide en mode console portable. Je n'ai pas pu vérifier ça moi même.

Cependant, il est important de préciser que la version jouable à Paris était issue d'une ancienne version et non de la version finale du jeu. Les journalistes ayant testé le jeu aux US confirment que leurs version du jeu rencontrait beaucoup moins de soucis techniques. À vérifier le 3 mars.

Le second jeu testé était Mario Kart 8 Deluxe.

Là aucun soucis : on retrouve un grand classique qui fait le travail ! C'est beau à voir, même très beau, c'est fluide, fun, bref un vrai très bon Mario Kart.

Sur grand écran, j'ai pu tester avec le Joy-Con. Comme précisé plus haut, il faut vraiment un temps d'adaptation, car la manette est vraiment petite ; passé cette étape, on est de suite emballé par ce jeu de grande qualité.

En mode tablette, c'est tout aussi joli et fluide et la jouabilité est plus simple, dû au fait que vous jouer avec les Joy-Con directement connectés à la console portable.

Nintendo Switch
Mario Kart 8

Une des nouveautés de cette version, la possibilité de stocker plusieurs objets pour être lancés au fil de la course. On retrouve les circuits de base et ceux des DLC, de nouveaux personnages jouables et des graphismes revus à la hausse ainsi que de nouveaux modes multijoueurs.

Une vraie belle surprise, malheureusement le jeu ne sera pas disponible au lancement de la console.

J'ai également pu tester quelques mini-jeux tels que 1, 2 Switch : rien de bien fou, ces jeux sont plutôt à voir comme des démos vous permettant d'utiliser et de tester les fonctions des Joy-Cons ; pas de Super Mario Odysée de jouable à mon grand regret.

On arrive maintenant au sérieux problème qui attend la Nintendo Switch, son catalogue de jeux au lancement.

Avec seulement 5 titres disponibles lors de son lancement le 3 mars, le line-up est faible, surtout que dans ces jeux, on a le fameux Zelda, mais que les autres titres ont nettement moins d'envergure : 1, 2 Switch, Just Dance 2017, Skylanders Imaginators et Super Bomberman R. Le Super Mario est annoncé pour la fin d'année, Mario Kart pour fin avril.

C'est très/trop léger pour le lancement d'une nouvelle console avec une concurrence déjà bien installée sur le marché.

On retrouve beaucoup de remakes ou de portages plus ou moins récents, avec seulement une seule nouvelle license, Arms.

Surtout que Nintendo affiche une politique tarifaire agressive au vue de la qualité actuelle de la console : 330€ prix de lancement en France, sans jeu. Vous pouvez rajouter 80€ pour une autre paire de Joy-Con ou 70€ pour une manette Pro. Les jeux sont eux annoncés entre 50 et 60 euros et une centaine d'euros pour les éditions collectors. Ça fait cher payé pour au final pas grand-chose pour le moment.

On notera également l'arrivée d'un Online payant avec des restrictions assez étonnantes, comme par exemple la possibilité de ne jouer qu'un mois aux jeux qui vous seront offerts gratuitement par Nintendo tandis que la concurrence est bien plus généreuse sur ce point.

Il est de bon ton de se demander dans quelle direction va Nintendo avec leur stratégie actuelle.

Peu de contenu au lancement, une console chère sans parler des accessoires, une console vendue comme portable ou de salon alors que beaucoup de jeux ne seront pas du tout de la même qualité que vous soyez sur écran TV ou sur la console portable ; cette Nintendo Switch a décidément un avenir très incertain à l'heure actuelle.

Réactions (508)


Que pensez-vous de Nintendo ?

27 aiment, 16 pas.
Note moyenne : (44 évaluations)
6,3 / 10 - Assez bien