Test de RiME

Rime, développé par Tequila Works et édité par GreyBox, est un jeu d’aventure disponible sur PC, PlayStation 4, Xbox One et prochainement sur Switch. Dévoilé pour la première fois il y a 4 ans, le titre a connu quelques péripéties avant cette sortie. Se montre-t-il à la hauteur ?

Le jeu vous plonge immédiatement dans l’aventure : pas de tutoriel, pas de narration, vous êtes un jeune homme, échoué sur la plage d’une île inconnue et ça s’arrête là.

L’île semble avoir été autrefois habitée, comme en témoignent d’anciennes ruines mystérieuses, qui ne se laisseront visiter qu’après avoir percé leurs énigmes.

De par son côté minimaliste (pas de tutoriel ni d’interface, peu d’informations), ses musiques douces et agréables (bien que trop présentes) et ses jeux de lumières, RiME arrive à créer une ambiance enchanteresse qui ravira les adeptes du genre.

La maniabilité est également au rendez-vous : le personnage répond vite et bien, les sauts s’estiment aisément et les phases sous-marines sont agréables.

On reprochera assez vite le jeu de caméra, pas toujours pertinent, et l’interaction avec les objets parfois difficile.

 

Mais tout n’est pas rose dans l’histoire, le jeu souffre de pas mal de défauts :

Premièrement, sa durée de vie. Comptez quatre heures si vous ne cherchez pas les objets cachés et les zones secrètes. À 35€ le jeu environ, c’est court, très court…

Les musiques, bien que réussies, sont vraiment trop présentes, comme durant une phase de réflexion sur une énigme ; le silence aurait vraiment été plus approprié. C’est aussi pertinent qu’une musique absolument épique dans un ascenseur.

On déplore également plusieurs saccades ! Bien que le jeu soit réussi artistiquement, sa technique est nettement moins convaincante. Rien n’excuse ces moments de saccades et ces pertes de fluidité. Pour information, le test a été réalisé sur PC, avec une GTX1080 et un processeur I7 4,5Ghz.

Et enfin, son inspiration peut décevoir. Il est impossible de jouer à RiME sans se remémorer Ico (2002), Shadow of the Colossus (2006) ou encore The Last Guardian (2016) développés par les Japonais de la Team Ico.  En soi, c’est très bien de faire référence à ces titres mythiques, mais cela incite forcément à la comparaison. Or, s'il possède ses qualités propres, RiME est loin d'égaler ces titres.

Découvrez Rime avec un let’s play découverte de mon cru.

En résumé :

RiME, dans son genre, n’est ni exceptionnel, ni raté ; les énigmes sont souvent originales, l’ambiance réussie, le jeu est équilibré et facile à prendre en main.

Il entre dans la catégorie de ces jeux mélancoliques et poétiques que j’apprécie particulièrement. On lui trouvera des titres bien meilleurs, mais aussi bien pires ; il s’appréciera particulièrement si vous n’avez pas joué aux prédécesseurs du genre.

Test réalisé par Thana Khan à partir d'une version fournie par l'éditeur.


  • En chargement...

Que pensez-vous de RiME ?

0 aime, 0 pas.

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.