Présentation des futurs jeux de Nintendo

Tout le monde n'ayant pas la capacité à se rendre à l'E3 pour découvrir les jeux à venir dans le cadre de ce salon à l'envergure internationale, Nintendo a proposé une séance de rattrapage à Paris afin de permettre à plus de monde de mettre les mains sur les démos de l'E3 et de découvrir les prochains jeux de la Switch et des consoles de la famille 3DS.

Présentation des futurs jeux de Nintendo

Bien entendu, ce n'est pas à cette occasion qu'on découvrira des titres exclusifs ni des infos vraiment inédites pour qui suit l'actualité de l'E3. Cependant, ça a été l'occasion de voir tourner les jeux en vrai, avec l'assurance que les performances correspondent à celles annoncées et surtout avec une image qui n'est pas altérée par toutes les transformations qu'elle peut subir au cours d'un stream.

Si comme moi vous aviez été troublés par la colorimétrie de Mario + The Lapins Crétins durant la conférence de Ubisoft ou encore par celle de Mario Odyssey durant le Spotlight de Nintendo, vous pouvez vous rassurer, car elles sont en accord avec nos attentes lorsqu'on joue sur la console ou sur une télé connectée à cette dernière.

Bref, lors de cette événement, il était possible de jouer à Hey! Pikmin, Miitopia et Mario & Luigi: Superstar Saga - Les sbires de Bowser pour la 3DS (les jeux tournant sur la new2DS XL) ainsi qu'à Arms, Splatoon 2, Super Mario Odyssey, Mario + Rabbids: Kingdom Battle, Fire Emblem Warriors, Pokken Tournament DX, Sonic Forces, FIFA 18 et Flip Wars pour la Switch.

Xenoblade Chronicles 2 et Yoshi pour la Switch, mais aussi Metroid: Samus Returns pour la 3DS, ont aussi été présenté au travers d'une session de gameplay live commenté.

Je ne vais pas tout présenter, car il y aurait forcément beaucoup de choses déjà connues, je vais tout de même donner détailler certains aspects de quelques jeux.

Splatoon 2

Splatoon 2

Je commence par le titre qui m'a le plus enthousiasmé. Non pas par le mode PvP similaire à celui du premier opus où je me suis retrouvé à massacrer les adversaires, vraisemblablement débutants, au point de ressentir un peu de culpabilité, mais plus par le mode Salmon rush (et le fait qu'il sorte le mois prochain).

Ce nouveau mode est un mode coopératif dans lequel on repousse des vagues d'ennemis (des sortes de saumon) sur un terrain entouré par la mer (et dont le niveau peut changer entre deux vagues, faisant varier la taille du terrain) afin de survivre tout en récoltant sur les boss un nombre minimal de perles. Le mode de jeu est amusant, a un large panel de difficultés et apporte un mode de jeu qui manquait sur le précédent opus et qui touchera son public. La question qui reste en suspend est de savoir combien de temps il parviendra à conserver son intérêt.

En passant, j'ai également pu découvrir le mode spectateur des affrontements de Splatoon 2 et il paraît très complet. Avec un tel outil, rien ne s'oppose d'un point de vue technique au développement de Splatoon 2 sur la scène eSport.

Metroid: Samus Returns

Metroid: Samus Returns

Si après la présentation initiale, je m'étais dit que Samus Returns était juste un remake de Metroid 2, il s'avère que ce titre va plus loin que ça. S'ils se basent sur Metroid 2 pour faire leur jeu, ils ont apporté pas mal de changements pour le mettre au goût du jour, que ce soit en termes de graphismes, de gameplay ou de lore. En effet, l'univers de Metroid était bien moins développé à l'époque et s'est enrichi au fil des titres. Ils ont donc profité de refaire le jeu pour enrichir son univers avec des éléments de la série qui n'existaient pas à l'époque.

En termes de changement dans le gameplay, ce qui saute aux yeux est l'ajout de nouveaux (par rapport à Metroid 2) mouvements, comme la possibilité de s'accrocher sur les rebords de plateformes, celle de parer la charge d'un ennemi ou encore de viser dans toutes les directions (mais en s'immobilisant). L'évolution de gameplay ne s'arrête pas là, car, mettant à profit le second écran, il sera désormais possible de jeter un oeil à la carte qui se dessinera automatiquement au fur et à mesure de notre exploration. L'arrivée d'une carte, qu'on peut annoter, apporte une grande facilité à l'exploration par rapport à celle de Metroid 2. Pour compenser cette facilité sur un aspect important du gameplay, le jeu voit son aspect action intensifié avec des ennemis plus nombreux et des loots qui se dirigent automatiquement vers Samus afin d'améliorer le rythme du jeu.

Si le fond du jeu reste similaire, l'évolution de nombreux aspects en font plus qu'un simple remake et assurément un titre à suivre.

Yoshi

Yoshi (Switch)

Si le jeu n'a pas encore de titre et qu'il donne l'impression d'avoir le personnage de Yoshi's Wooly World dans le monde de Paper Mario, la direction artistique est un peu plus poussée que ça. Cela apparaît réellement avec la mécanique de jeu, qui a su éveiller un peu d'intérêt en moi pour ce jeu : la possibilité d'inverser la caméra.

Si le jeu nous fait évoluer de base dans un monde en carton peint avec des petites fleurs et des papillons pour aller jusqu'au bout du niveau en ramassant des marguerites cachées à travers le niveau, on sera amené à visiter le niveau en changeant le point de vue de la caméra.

On découvre ainsi l'envers du décors. On contrôle toujours Yoshi. Il se déplace toujours sur le même chemin. Mais ceux qui ont construit le niveau n'ont pas pris la peine de peindre le côté invisible : papier journal, tube de papier essuie-tout, boite de gâteau... On découvre les matériaux du décor, mais aussi ce qui l'anime. En effet, on découvre ainsi que les plateformes se rétractent, car des maskass sont derrière pour les tirer ou que la locomotive à vapeur fonctionne grâce à une bougie. Si on regarde plus loin, on découvre qu'il n'y a pas de fond de ce côté là, laissant apercevoir qu'on se trouve dans une classe de maternelle ; l'apparence des décors est s'explique par le fait qu'il s'agit de leur création.

C'est bien beau tout ça, mais ce n'est pas ça qui peut apporter le moindre intérêt à la caméra inversée. Non, l'intérêt du changement de point de vue est bien à chercher du côté du gameplay. En effet, voir de l'autre côté du décor nous permet de voir des éléments qu'on ne voyait pas avant, dont certains avec lesquels il n'était pas possible d'interagir, ouvrant ainsi d'autres voies pour l'exploration (par exemple en se débarrassant des maskass afin de déployer une plateforme). Inversement, le changement de point de vue nous masque d'autres éléments du décors, empêchant pour certains l'interaction, obligeant à utiliser sa mémoire pour d'autres.

Si la mécanique peut paraître simpliste, elle peut également enrichir le gameplay en apportant une nouvelle façon d'aborder les niveaux d'un jeu tel que Yoshi.

Fire Emblem Warriors

Fire Emblem Warriors

Si le titre laissera indifférent bon nombre de fans de Fire Emblem, il aura de quoi ravir les fans de musou (les jeux similaires aux Dynasty Warriors) ou ceux qui ont connu le genre à travers Hyrule Warriors.

En effet, Fire Emblem Warriors répète une nouvelle fois la même formule, sans faire l'erreur de Hyrule Warriors d'oublier la possibilité de passer d'un héros présent sur la carte à un autre (erreur qui avait été corrigée avec la version 3DS du titre) et ajoute quelques éléments inspirés de la licence Fire Emblem.

Le premier est l'introduction du rapport de force entre les armes (épée > hache > lance > épée). Le second est la possibilité de regrouper deux héros pour de nouvelles possibilités de gameplay : passer d'un héros à l'autre au cours d'un combo, utiliser des attaques spéciales communes ou encore profiter de divers bonus.

Il reste encore beaucoup d'inconnues par rapport à ce titre, mais ce qu'on sait déjà devrait permettre de le placer au dessus de Hyrule Warriors en terme de gameplay.

Hey! Pikmin

Hey! Pikmin

Moins marquant que les titres précédemment cités, Hey! Pikmin a tout de même le droit à son paragraphe à lui. En effet, lorsqu'on lit Pikmin, on pense au gameplay instauré par le premier Pikmin et dont les bases n'ont pas évolué au fil des épisodes. Cependant, Hey! Pikmin, tout en reprenant l'univers et certaines mécaniques, propose un gameplay différent de celui des Pikmins. Il pourra ne pas plaire aux habitués de la licence, mais il pourra aussi plaire à ceux qui n'ont pas apprécié son gameplay traditionnel.

Ainsi, sans entièrement bouleverser les habitudes, ce nouveau titre passe sur un gameplay en 2D plus simple, dans lequel les puzzles sont plus mis en avant. De fait, le titre se destine à un public plus jeune que celui des Pikmins.

Les autres

Si je ne parle pas des autres titres, ce n'est pas parce qu'ils ne sont pas biens. C'est surtout qu'il n'y a pas grand chose à en dire du fait que les vidéos de présentation de ceux-ci indiquent tout ce qu'il y a vraiment à savoir. Mais il y aura d'autres occasions de les aborder plus en détail qu'ici et d'apporter de nouvelles informations.

Bien entendu, si vous avez des questions sur l'un des titres présentés, n'hésitez pas à la poser dans les commentaires et je tâcherai d'y répondre dans les limites de ce que j'ai pu voir.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Nintendo ?

27 aiment, 16 pas.
Note moyenne : (44 évaluations)
6,3 / 10 - Assez bien