Sonic Mania : le retour de la gloire ?

Lors d'une époque maintenant révolue, Mario et Sonic étaient les deux mascottes qui se livraient une guerre sans mercie sur nos consoles. C'est bien simple, à l'époque, on était soit Mario soit Sonic comme on est de droite ou de gauche, Real Madrid ou FC Barcelone, Sangoku ou Vegeta. Dans la cour de récréation, chacun défendait son camp avec autant d'arguments sérieux qu'empreints de mauvaise foi. C'était les années 90, on payait en francs et Sega vendait encore des consoles.

La suite, on la connait : le passage à la 3D s'est très mal fait, Sonic s'est exporté sur tous les supports possibles et imaginables et a survécu tant bien que mal. Le retour à la 2D a été tenté il y a quelques années avec un Sonic 4 au gameplay bâtard et très décevant. Mais aujourd'hui, les données sont différentes.

Un certain Christian Whitehead, modder bien connu de la communauté Sonic Retro (amatrice du hérisson bleu, comme son nom l'indique), a été repéré par Sega après avoir sorti la démo d'un remake de Sonic CD. Il a été chargé de la développer et de l'adapter pour la première fois sur PC et tablettes et les bons retours l'ont mené à procéder de la même façon pour Sonic 1 & 2. En 2016, quand on a appris que ce Sonic Mania en 2D allait être piloté par un amoureux de la mascotte de Sega, l'espoir d'avoir un très bon jeu entre les mains était permis.

Retour aux années 90

Sonic Mania est donc un jeu surfant sur la vague rétro en conservant au pixel près (ou presque) le style des Sonic 16 bits que sont Sonic the Hedgehog, Sonic CD, Sonic the Hedgehog 2, Sonic the Hedgehog 3 et Sonic & Knuckles. Bien sûr, le tout a été finement retravaillé pour conserver le grain de l'époque en offrant aussi la possibilité d'ajouter un filtre pour obtenir le rendu des téléviseurs cathodiques. Et Sonic est d'un bleu plus clair, détail sans intérêt pour la plupart mais qui signifie que l'équipe a vraiment voulu prendra sa distance vis-à-vis des jeux qui sont sortis ces 20 dernières années.


Les aficionados retrouveront leurs habitudes en un quart de seconde tant le gameplay est fidèle à l'original (il garde les avancées de Sonic 3 & Knuckles avec notamment les différentes bulles protectrices), tout en étant un tantinet amélioré avec des personnages un peu moins lourds que sur Megadrive (le pluriel est de mise puisque Tails et Knuckles sont également jouables). Le but est le même : terminer des niveaux à la vitesse de l'éclair en ramassant des rings et en bottant les fesses au Docteur Robotnik et à ses petits potes. Nul besoin de scénario, on va à l'essentiel comme à l'ancienne !

L'héritage de Sonic CD...

Ce qui fait la force de ce Sonic Mania, c'est avant tout son level design. On voit que Christian Whitehead a fait ses armes en adaptant Sonic CD tant l'architecture des niveaux en est inspirée. Sonic CD, c'est un peu le Sonic 16-bits pas tout à fait canon, mais qui le devient petit à petit grâce aux différents portages et autres remakes ainsi qu'à Metal Sonic qui apparaît désormais dans tous les jeux (ou presque). Sorti sur Mega CD, extension de la Megadrive que très peu de monde avait (notamment à cause de son prix de lancement extrêmement élevé), il mettait en scène des voyages dans le temps qui modifiaient le paysage des niveaux. Le thème de l'expérience spatio-temporelle est conservée dans Sonic Mania sans pour autant être un élément de gameplay et l'architecture des niveaux de CD toute en verticalité, offrant diverses possibilités d'exploration, se retrouve bien dans le jeu de 2017. De multiples chemins s'ouvrent à vous dans les différents mondes à parcourir et vous ne serez jamais bloqués. Trouver la route la plus optimisée demandera pas mal de temps aux joueurs qui voudront figurer dans le haut du tableau, surtout qu'un mode Time Trial est conçu et optimisé pour les amateurs.

... Mais aussi des opus Megadrive

Sonic Mania contient 12 niveaux, chacun d'entre eux étant séparé en deux actes. Comme son nom l'indique, la carte de la nostalgie est poussée à fond puisqu'on y retrouve 8 remakes de niveaux bien connus de la saga pour 4 inédits. Mais le fan service ne tombe pas dans la facilité : généralement, pour les mondes tirés d'anciens opus, le premier acte est très fidèle à l'original en conservant les mécanismes spécifiques au niveau et parfois même des passages reproduits à l'identique tandis que le second apporte des composantes totalement inédites. Par exemple, l'acte 2 de Chemical Plant (tiré de Sonic 2) apporte des liquides rebondissants à permuter qui offrent de nouvelles perspectives. C'est tout bête, mais ça permet d'apporter un second souffle aux niveaux en question. Par ailleurs, chaque monde est doté de ses propres spécificités, ce qui évite de ressentir de la lassitude et fait passer la pilule du faible nombre de niveaux inédits, qui conservent le même niveau de qualité soit dit en passant.

Un Sonic n'est pas un Sonic sans ses combats de boss et l'équipe en charge du développement ne s'est heureusement pas inspirée de ceux de Sonic CD. Chaque acte se termine par un combat de boss (le premier de chaque monde est évidemment plus facile) et l'ensemble est extrêmement satisfaisant. Il y en a pour tous les goûts, des faciles comme des très corsés, et, surtout, certains ont des fonctionnements totalement inattendus qui s'inspirent d'autres jeux Sonic. Le joueur se surprend à sourire bêtement devant en saluant l'originalité de certains passages. On parlera longtemps du boss de l'acte 2 de Chemical Plant, le second niveau de Sonic Mania (n'espérez pas une capture d'écran : vous vous devez de découvrir ça par vous-mêmes !)

Le jeu comporte aussi les classiques niveaux bonus et ils sont divisés en deux catégories. La première est celle qui permet de récolter les 7 Chaos Emeralds qui donnent accès la la transformation Super Sonic ainsi qu'à la véritable fin du jeu (avec un boss final différent). Ces mini-jeux ressemblent à des courses de Sonic R dans un univers en 3D rappelant les débuts de la Sega Saturn. Si la prise en main peut paraître déroutante, on s'y fait assez vite et, au final, il est presque plus difficile de trouver les anneaux géants menant à ces bonus qui sont plutôt bien cachés dans les niveaux. Les autres Special Stages sont directement tirés de Sonic 3 & Knuckles et demandent de ramasser rings et boules bleues dans des niveaux en simili 3D. Accessibles si on dispose d'au moins 25 rings au moment d'activer un checkpoint, il y en a énormément et ils permettent de débloquer des bonus tels que les modes multijoueur ou autres surprises qu'on vous laissera le soin de découvrir.

5.jpg
6.jpg

Les niveaux bonus de Sonic Mania vous occuperont un petit moment

L'OST de Sonic Mania est du même niveau que le reste du jeu. Elle accompagne le hérisson avec brio et est un plaisir pour les oreilles. Les différents remix sont très bien réalisés, le tout pour deux arrangements différents par niveau (acte 1 + acte 2). Là encore, on ressent fortement l'influence de Sonic CD avec des sonorités très 90s s'en inspirant beaucoup, surtout pour les niveaux inédits et les musiques de boss. On va de mélodies pop à jazzy en passant par des morceaux plus doux et reposants ou plus rythmés. Il y en a pour tous les goûts, mais le travail effectué est remarquable.

Tout est bon dans le hérisson ?

Ce Sonic Mania frôle la perfection pour les fans de Sonic de la première heure. Les références à l'époque Megadrive sont légion et on en redemande encore. Les points faibles sont peu nombreux, avec son mode deux joueurs (trop) inspiré de la Megadrive (avec ses écrans écrasés et peu lisibles) ou encore sa difficulté non-linéaire et très inégale, qui proposera un niveau absolument trivial après en avoir bavé pendant les 3/4 du jeu ou un boss très facile à la fin d'un monde qui aura mis vos nerfs à rude épreuve. Mais on le lui pardonnera aisément tant on voit qu'il a été développé par des passionnés de la première heure qui l'ont bichonné au point de reculer sa date de sortie de plusieurs mois. Les vétérans seront conquis et les néophytes amateurs de plateforme à l'ancienne pourront sans problème se laisser tenter devant son prix tout doux (20€).

Le véritable Sonic 4

Sonic Mania est le Sonic 4 que l'on attend depuis plus de 20 ans. Rapide, fluide, regorgeant de bonnes idées et de phases de gameplay variées, le célèbre hérisson bleu est bel et bien de retour. Mania montre que le jeu vidéo devrait avant tout être une affaire de passionnés : l'équipe de développement adore Sonic et ça se voit. Les amateurs de la première heures seront aux anges et les néophytes pourront sans problème se lancer dans le bain. Pour le reste, on espère sérieusement que Christian Whitehead a d'autres bonnes idées dans sa besace pour une suite, car il vient de prouver qu'on pouvait lui donner notre argent les yeux fermés.

Test réalisé par Malison à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions (12)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Sonic Mania ?

3 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (4 évaluations | 0 critique)
5,5 / 10 - Assez bien

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.