Sea of Thieves précise son modèle économique et sa configuration requise

Sea of Thieves sera lancé le 20 mars prochain et le studio Rare précise à la fois la configuration requise pour jouer (très ouverte) et ses projets en matière de modèle économique (pas de micro-transactions à court terme, même si la question pourra se reposer si l'exploitation du jeu se poursuit durablement).

Sea of Thieves est attendu le 20 mars prochain dans les bacs et d'ici là, le jeu de pirates du studio Rare fait l'objet de moult tests (en alpha, puis en bêta) depuis maintenant de nombreuses semaines et auprès de plusieurs dizaines de milliers de joueurs, ayant permis de tester le jeu sur des configurations très diverses -- à tel point, on s'en souvient, que le studio prévoit de rendre le jeu fonctionnel sur un éventail de configurations très variées, des plus modestes ou plus récentes (pour les boucaniers voguant en grand écran 4K).
Et pour plus de précisions, le développeur publie aujourd'hui le détail des configurations nécessaires pour faire fonctionner Sea of Thieves en fonction des exigences graphiques des joueurs -- mais reposant néanmoins exclusivement sur un système d'exploitation Windows 10 (exclusivité Microsoft oblige).

Sea of Thieves précise son modèle économique et sa configuration requise

Parallèlement, à l'heure où les modèles économiques des jeux sont un sujet sensible pour l'industrie vidéo-ludique (parfois accusée, à tort ou à raison, d'imaginer des modes de financements en plus du prix de la copie du jeu générant des inégalités entre les joueurs fréquentant la boutique et ceux se contentant de jouer), le design director Mike Chapman apporte quelques précisions quant aux projets de Rare dans les colonnes de PC Gamer.
On en retient derechef qu'au lancement, le jeu se financera exclusivement au travers de la vente de copies de jeu : selon Mike Chapman, « il n'y aura aucune micro-transaction au lancement » et le designer précise « qu'il n'y aura jamais de loot boxes dans le jeu », ni « aucune forme de jeux d'argent dans Sea of Thieves » et que les « mécaniques pay-to-win sont hors de question ». Le discours est clair.
Pour autant, au-delà de la période de lancement et si l'exploitation du jeu se poursuit durablement, le designer estime que le studio « considérera sans doute une forme de micro-transactions » pour financer cette exploitation du jeu dans le temps. Sous quelle forme ? Ce n'est manifestement pas encore arrêté, mais le studio imagine de « repenser » la notion de contenu cosmétique pouvant faire l'objet de micro-transactions, en se basant sur une question simple : « quel type de contenus peut apporter une plus-value pour le joueur ? ». Selon Mike Chapman, ce sera sans doute la base de la réflexion du studio en la matière.

Réactions (37)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Sea of Thieves ?

8 aiment, 11 pas.
Note moyenne : (19 évaluations | 0 critique)
4,5 / 10 - Intéressant