Visite de Shiro Games : le petit bordelais

JeuxOnline continue son petit tour des studios français de l'industrie vidéo-ludique. Après Amplitude Studios, c'est maintenant au tour de Shiro Games de se faire brosser le portrait.

Logo de Shiro Games

Après notre visite du studio parisien Amplitude Studios, nous partons maintenant dans le pays du vin et des canelés pour rencontrer le studio bordelais Shiro Games. Malgré les succès critiques et commerciaux des deux volets d'Evoland, Shiro Games semble ne pas vouloir embrasser de trop grandes ambitions, lui permettant ainsi de s'organiser autour d'une petite équipe soudée et de produire des jeux simples, efficaces et originaux, avec une totale liberté de création. Après l'annulation d'Until Dark, le studio doit montrer qu'il peut s'émanciper de la série des Evoland. C'est toute l'ambition de leur prochain jeu à venir : Northgard. JeuxOnline est allé à la rencontre de Shiro Games.

La rencontre de deux passionnés

L'histoire de Shiro Games commence en 2012 avec la rencontre de deux passionnés du jeu vidéo: Nicolas Cannasse et Sebastien Vidal. Ces deux fondateurs étaient déjà des vétérans dans le milieu du jeu vidéo. En effet, Sebastien Vidal a commencé sa carrière chez jeuxvideo.com, à l'époque où l'ETAJV battait son plein sur le minitel, puis travailla ensuite chez GOA, où il s'occupa entre autres du marketing autour de World of Warcraft. Remarquant un certain désintérêt de France Télécom (qui détenait GOA à l'époque) pour le jeu en ligne, il saisit l'opportunité de monter la branche européenne de NCsoft à Brighton.

De son côté, Nicolas Cannasse complète le profil très marketing/commercial de son acolyte. Dès ses 10 ans, il a commencé à programmer des petits jeux sur l'ordinateur familial. À cette époque, il n'existait pas d'interface de programmation, de moteur graphique dédié, et il n'était pas possible de consulter internet pour demander de l'aide. Nicolas Cannasse est donc un vrai passionné de programmation. À la fin de ses études, en 2001, il a co-fondé le studio Motion Twin (coopérative localisée à Bordeaux, dans les même locaux que Shiro Games) avec pour objectif de créer de petits jeux simples et rapides, en utilisant la technologie Flash. Facebook et ses micro-paiements n'existant pas encore, Motion Twin a proposé ses premiers jeux sur Prizee.

Les deux co-fondateurs de Shiro Games se sont rencontrés par le biais d'une connaissance commune au moment où chacun d'eux souhaitait évoluer professionnellement par la création d'un studio. Naturellement, ils ont créé Shiro Games ensemble à Bordeaux en 2012.

Première production : Evoland 1

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le premier projet qu'ont en tête les co-fondateurs de Shiro Games n'est pas Evoland. Il s'agit en fait d'Until Dark. Mais ce jeu ambitieux se révéla vite être problématique pour un studio aussi jeune. Mais Nicolas Cannasse venait tout juste de participer à une Ludum Dare et de gagner la médaille d'or avec Evoland. La réussite critique après la fin de la compétition est claire et le jeu est téléchargé plus de 300.000 fois pendant les semaines qui suivirent.

Le studio souhaitait profiter de ce succès inattendu et avait prévu une production de deux mois et une équipe renforcée de deux graphistes pour proposer une version d'Evoland plus aboutie sur Steam. De cette manière, le studio pouvait profiter d'une petite manne financière pour se lancer et d'ors et déjà avoir un jeu à son actif pour convaincre la presse, entre autres, des ambitions de Shiro Games. Finalement, la production d'Evoland a duré quatre mois.

L'énorme succès commercial d'Evoland (600.000 exemplaires vendus, toutes plate-formes confondues, pour une prévision optimiste de 50.000 ventes) fut inattendu pour les deux fondateurs. Tous deux s'attendaient à rentrer dans leurs frais et à dégager de petits bénéfices avec leur premier jeu. Le studio démarre donc avec un beau succès et semble alors avoir suffisamment de moyens pour accomplir son objectif d'origine: Until Dark.

Until Dark : les yeux plus gros que le ventre ?

La production d’Until Dark a démarré juste après la sortie d’Evoland sur Steam. Ce jeu semble être un projet qui tenait extrêmement à coeur aux co-fondateurs. En effet, ils ont passé de nombreuses semaines à mettre en place l’univers dans lequel se déroule Until Dark. Ils ont également cherché à peaufiner au mieux le game design et les mécaniques de gameplay qui, selon Nicolas Cannasse, étaient très ambitieux. Ainsi, le prototypage du jeu a commencé relativement tard dans la production et c’est à ce moment que le studio s’est rendu compte qu’il était difficile de transposer convenablement la vision audacieuse d’Until Dark du papier à l’écran.

Dans une volonté de ne pas proposer un jeu qui ne correspondent pas totalement à leurs propres attentes, Shiro Games a donc arrêté, avec une certaine amertume, le développement d’Until Dark. Bien évidemment, le studio tire de cet échec de nouveaux savoirs-faire techniques de nouvelles idées de game design ou encore des ressources graphiques utilisables dans les prochaines productions. Tout n’est pas totalement perdu, d’autant plus que les fondateurs n’excluent totalement de reprendre la production d’Until Dark à long terme. C’est pourquoi le studio reste bien avare en informations autour du jeu.

Continuer sur les valeurs sûres : Evoland 2

À l’origine, Evoland n’avait pas vocation à devenir un jeu à part entière. Ce n’était qu’une soumission à un Ludum Dare qui s’est ensuite concrétisé par un produit plus abouti au bout de quatre mois de production. C’est pourquoi sa durée de vie est plutôt courte et les époques et les thèmes abordés restent restreints. Dans l’idée de rebondir rapidement après la mésaventure d’Until Dark, Shiro Games s’est donc lancé dans une suite d’Evoland, plus longue et plus complète que le premier volet. Sa durée de production prévue est relativement courte et bénéficie de l’expérience qu’a acquise l’équipe pour Evoland.

Grâce à un jeu plus long et plus profond et fort d’un succès critique, Shiro Games pensait pouvoir surfer sur le succès de leur premier jeu et faire de la suite d’Evoland un succès commercial important. Cependant, le jeu n'égale pas son prédécesseur, dépassant seulement les 100.000 exemplaires vendus. Ce chiffre permet toutefois au studio de rentrer dans ses frais de production, leur accordant d’aborder avec une légère sérénité la production en parallèle de leur deux prochains jeux : Northgard et un titre encore non annoncé.

Northgard : privilégier la simplicité et l’efficacité

Nous avons eu l’occasion d’entrevoir quelques phases de gameplay de Northgard où, dans un monde imaginaire peuplé de vikings, les joueurs doivent conquérir l’île centrale de la carte. Le jeu est présenté par Shiro Games comme un mélange de gestion et de stratégie en temps réel, tout en s’inspirant de mécaniques issues des Civilization, en particulier autour des arbres technologiques et de la diplomatie. Cependant, on est loin d’un jeu de stratégie compliqué, dont les parties peuvent durer jusqu’à plusieurs heures. Il y a la volonté de créer un jeu efficace et accessible, dont la durée d’une partie se situe entre 30 et 45 minutes.

Pour l’instant, une petite équipe de 4 à 5 personnes travaille sur Northgard et la sortie du jeu est prévue pour le début de l’année 2017 sur ordinateurs. De la petite session de gameplay auquel nous avons assisté, on remarque que les développeurs se réservent la possibilité de sortir Northgard sur tablette et smartphone, l’interface du jeu semblant compatible avec l’utilisation de ces terminaux tactiles.

ScreenshotsGamescom Screen1
ScreenshotsGamescom Screen2
ScreenshotsGamescom Screen5
ScreenshotsGamescom Screen6

Le Language Haxe

Le premier studio de Nicolas Cannasse, Motion Twin, a été créé en 2001. À cette époque, il n’existait pas de frameworks tels qui Unity ou Unreal Engine pour créer facilement des jeux qui s’adressaient au web (avec Flash) et au desktop. Ainsi, en 2005 et pour faciliter le développement au sein du studio, Nicolas s’est lancé dans la création du langage (et de son compilateur) nommé Haxe. L’objectif de ce langage est de permettre l’exportation vers du code source d’autres langages. À ce jour, Haxe peut-être exporté vers ActionScript (Flash), Javascript, Java, C#, C++, Python, Node et bien d’autres encore. En conséquence, il permet de déployer un programme ou un jeu sur de très nombreuses plate-formes : tablettes, navigateurs, consoles, Windows, Linux, OSX…

Depuis sa création, le langage Haxe s’est beaucoup développé, à tel point que le langage (open-source) est maintenant chapeauté par une fondation créée pour l’occasion. Aujourd’hui, Haxe est utilisé par de nombreux acteurs du numérique dans le cadre de campagne commerciales (Tivo, Prezi, Disney, Toyota, etc). Dans le monde de l’industrie vidéo-ludique, en dehors de Motion Twin et de Shiro Games, Haxe est notamment utilisé par Papers, Please et Rymdkapsel. Petit scoop : la modularité et la polyvalence de son compilateur ont convaincu l’équipe en charge du framework Unreal d’inclure Haxe par défaut comme langage de script. Ainsi, les développeurs pourront utiliser Haxe plutôt que de faire appel aux blueprints.

Malgré cette montée en puissance du langage Haxe, Nicolas Cannasse souhaite garder ses priorités professionnelles sur Shiro Games et ne surveille donc l’évolution de Haxe que d’un oeil lointain.

Et après ?

L’équipe de Shiro Games est pour l’instant scindée en deux : il y a d’un côté Northgard, à produire et à proposer à la vente au début de l’année 2017, et de l’autre un jeu non annoncé en développement, qui semble représenter un pari aussi bien créatif que commercial. Les besoins en terme de recrutement et d’agrandissement du studio se feront certainement sentir en fonction du succès de Northgard. Mais les deux co-fondateurs souhaitent garder la tête froide et ne cherchent pas à absolument faire grandir le studio. La finalité est de sortir des jeux qui leur plaisent. Quant à un possible rachat, Nicolas Cannasse ne rejette pas l’idée, mais n’en fait pas un objectif particulier du studio.

Shiro Games est le fruit de deux passionnés de jeux vidéo qui voulaient lancer leur propre studio de développement. Northgard sera la confirmation pour le studio que l’approche de petits jeux peaufinés, accessibles et sans prétention démesurée leur réussit.

Réactions (14)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Shiro Games ?

3 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (3 évaluations)
5,4 / 10 - Moyen