Conférence Sony du PlayStation Experience 2015 : beaucoup de VR, mais peu de grosses annonces

La conférence Sony du PlayStation Experience 2015 s'est déroulée hier. Que faut-il en retenir ?

Pour la deuxième édition du PlayStation Experience, Sony a à nouveau tenu une conférence. Cette fois-ci, Sony s'est concentré sur les jeux VR, mais n'a offert que peu de nouvelles annonces.

 Conférence Sony du PlayStation Experience 2015 : beaucoup de VR, mais peu de grosses annonces

Les AAA contractuels répondent présents

Tous les gros AAA occidentaux pour lesquels Sony a un contrat marketing étaient présents : Call of Duty, Destiny, Star Wars Battlefront ou encore Battleborn. Cependant, les trois premiers étant déjà sortis, les annonces se sont limitées à des éléments marginaux (une compétition E-sport de Call of Duty, une course de passereaux pour Destiny ou encore une compilation de vidéos de fans pour Star Wars Battlefront), Battleborn présentant un personnage inédit et annonçant qu'un autre personnage serait exclusif pour les joueurs PS4 ayant participé à la bêta ouverte.

Les éditeurs japonais ont rehaussé le niveau avec un beau trailer pour Final Fantasy VII Remake, l'annonce du dernier personnage de Street Fighter V ou encore de nouvelles images pour Nioh, mais l'ensemble manquait globalement d'originalité.

Les indépendants : entre portages et remastered

Les éditeurs majeurs étant absents ou peu marquants, il aurait été logique que les développeurs indépendants prennent le relai. Seulement voilà : il était surtout question de portages de jeux déjà sortis (par exemple pour Bastion de Supergiant Games ou Invisible Inc. de Klei), de remastered (Full Throttle de Double Fine, qui semble avoir trouvé un bon filon en ressortant tous ses vieux jeux sur PS4) et de nouveaux jeux sans véritable ambition (Adult Swim Games, un éditeur mineur, a par exemple dévoilé 6 jeux prévus pour la PS4 en un courte vidéo). Il n'y avait donc pas de nouvelle annonce marquante qui aurait pu masquer l'absence des plus gros titres.

PlayStation VR : une grande quantité de jeux, mais quid de la qualité ?

Cependant, il est possible de penser que cette présence restreinte des principaux éditeurs était un choix délibéré de Sony, afin de se concentrer pleinement sur un autre sujet : le PlayStation VR. De ce point de vue, c'est une réussite notable, puisque 8 nouveaux jeux ont été annoncés pour le PlayStation VR : Psychonauts in the Rombus of ruins, Eagle flight, The Modern Zombie Taxi Co., 100ft Robot Golf, Job Simulator, Golem, Rez ou encore Ace Combat 7. Cependant, si certains ont un intérêt évident (notamment Eagle Flight d'Ubisoft ou Ace Combat 7 de Bandai-Namco), d'autres provoquent au mieux de la gêne, au pire de la honte. C'est notamment le cas de Rez, remake d'un jeu sorti sur PS2 à l'époque et dont la direction artistique peut certainement provoquer des crises d'épilepsie.

Aussi, si Sony a clairement montré que la VR disposerait de nombreux jeux, y compris de la part des éditeurs majeurs, il n'est pas certain que montrer certaines expériences présentant un tel retard technologique serve vraiment l'image de son casque. De plus, il manque toujours le principal : la date de sortie du PlayStation VR ainsi que son prix.

Parler d'aujourd'hui plutôt que de demain ?

Au final, le spectateur retiendra surtout la longue liste de jeux disponibles directement après la conférence ou moins d'une semaine après : l'arrivée du portage de la version PC de Final Fantasy VII, de Fat Princess Adventures et du free-to-play Gunshup sur PS4, de Bastion sur PS Vita, de Yakuza 5 sur PS3 et enfin de Nuclear Throne et de The BIT.TRIP sur PS4 et PS Vita. Beaucoup de titres, dont plusieurs avaient déjà été annoncés, qui obtiennent donc une date de sortie très rapprochée.

Si la démarche n'est pas nouvelle, bien qu'elle ait rarement été employée pour autant de titres simultanément, elle permet de soulever une interrogation : la compagnie japonaise a-t-elle décidé de réduire le délai entre l'annonce de ses jeux et leur sortie ? En effet, les deux seules grosses annonces inédites sont issues de développeurs tiers : Paragon (MOBA d'Epic Games sortant en premier sur PS4 et PC) et Ni No Kuni II (JRPG temporairement exclusif à la PS4). De plus, il est tout à fait possible que tous deux sortent en 2016. À l'inverse, le prochain AAA de Sony Santa Monica tout comme les jeux actuellement en développement chez Sony Bend et Sucker Punch n'ont pas été dévoilés. Sony les garde-t-il pour le prochain E3, avec pour ambition de les sortir ensuite l'année suivante, comme pour Horizons Zero Dawn de Guerrilla Games ?


Quoiqu'il en soit, cette conférence constitue probablement la conférence la moins convaincante de l'année 2015 pour Sony. C'est dommage, même s'il est logique qu'en multipliant les conférences (4 en 2015, sans compter celle de la GDC), Sony dilue ses annonces fortes. Le prochain semestre s'annonce cependant très fort pour la PS4, avec de gros titres exclusifs (Uncharted 4, Street Fighter V et No Man's Sky) ainsi que plusieurs jeux à destination du PSN. Pour les jeux à venir ensuite, il faudra attendre l'E3 2016.

Source : http://www.twitch.tv/playstation/v/28412426

  • En chargement...

Que pensez-vous de Sony Interactive Entertainment ?

11 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (15 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien