Test de Deadlight Director's Cut

Développé par Tequila Works, Deadlight nous revient 4 ans après sa sortie dans une version Director's Cut. Amélioration graphique, nouveau mode de jeu : on vous dit tout dans ce test !

Au pays des zombies

Sorti en 2012, Deadlight est un jeu de plateforme dans un univers apocalyptique où une épidémie de zombie est en train de ravager la ville. Randall Wayne, un survivant, est séparé de son groupe et se met en quête de sa femme et sa fille.

deadlight-directors-cut_20160620175103.jpg

Le pitch est lancé et c'est dans une ambiance assez sombre que vous débutez votre aventure. Les dix premières minutes du jeu servent de tutoriel pour vous familiariser avec les commandes.

Cours, frappe, défonce...

Le gameplay est assez simple dans son utilisation. On se retrouve dans un environnement en 2.5D dans lequel on se déplace de droite à gauche ou de gauche à droite. Il est parfois possible d'interagir avec des éléments verticaux.

Un armement (Hache, pistolet, fronde, fusil) est disponible au fur et à mesure de votre périple, mais ce n'est aucunement un élément important du jeu. La plupart du temps, vous pouvez évitez les zombies sans trop de problème. À l'inverse, vous avez également la possibilité de faire du bruit en criant pour les attirer.

deadlight-rope-635x357.jpg

Le côté plateforme est donc bien plus mis en avant que l'action et c'est un bon choix. Cela évite un énième jeu de zombies qu'on entasse par dizaines. On pourrait imaginer que quelques énigmes se seraient mélangées au gameplay, mais de ce côté là rien de bien intéressant. Vous passerez la plupart de vos moments à courir et à défoncer du zombie.

La plus-value de Deadlight, c'est clairement son aspect scénaristique avec sa voix off charismatique, son côté bien sombre et plein de désespoir. En effet, c'est la voix de Randall qui vous guide au fur et à mesure de l'aventure dans ses réflexions et ses délires. Le scénario se concentre sur la volonté du protagoniste de retrouver sa famille tout en mettant en avant des personnages secondaires de manière sporadique.

Director's Cut... really ?

Cette nouvelle version du jeu apporte une amélioration des graphismes ainsi que des mouvements du personnage et un nouveau mode de jeu.

Venons-en directement à ce nouveau mode de jeu qu'est la survie. Il s'agit d'une manière assez sympathique de se retrouver dans une zone submergée de zombies ; le but est bien entendu de survivre le plus longtemps possible.

deadlightdcsurvival-640x360.jpg

Ces ajouts peuvent être assez sympathiques mais, le point qui fâche en ces temps de solde, c'est clairement le prix. Premièrement, la durée de vie du jeu est de plus ou moins 3h. Ce qui veut dire que mon super ratio de 1 euros/h se sent terriblement mal.

Actuellement, on peut trouver la version de base de Deadlight à 2,39 euros jusqu'au 4 juillet, tandis que la version director's cut coûte 17 euros .

Du coup, on se retrouve avec une différence de quasiment 15 euros pour un mode survie qui ne vous tiendra certainement pas en haleine bien longtemps, car ce n'est clairement pas la force du jeu. Même si l'apport graphique reste toujours intéressant, cela ne contrebalance pas le fait que c'est pour son gameplay et son histoire qu'on joue à Deadlight.

Si vous désirez avoir un jeu graphiquement au top et profiter du mode survie (et n'avez pas besoin d'économiser vos pièces !), optez pour la version director's cut.

Si vous avez juste envie de connaître la trame scénaristique du jeu et de profiter de son gameplay tout en faisant une économie de 15 euros, optez pour la version soldée sur Steam (jusqu'au 4 juillet, attention !).

Une fois les soldes terminée, la différence entre les deux prix est assez mince (+- 5 euros) donc la question se pose moins et je vous invite plutôt à prendre la director's cut.

Le jeu est disponible sur Steam, mais aussi sur PlayStation 4 et Xbox One.

Au niveau des consoles de salon, il ne sera pas forcément intéressant de racheter le jeu si vous l'avez déjà fait auparavant. Sauf si vous êtes vraiment fan de la formule et que vous voulez vous dépassez via le mode survie. Si vous n'avez pas jamais joué à Deadlight et que l'ambiance vous plaît, il peut alors être intéressant de se lancer dans l'aventure, mais en ayant conscience que la durée de vie du jeu est réellement faible. Amateur de zombie et de plateforme, vous trouverez ici un jeu fort sympathique, mais qui manque clairement de longueur.

Test réalisé par Glaystal à partir d'une version fournie par l'éditeur.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Deadlight Director's Cut ?

1 aime, 1 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.