Test de Football Manager 2018 - Une belle évolution

Comme chaque année, Sports Interactive nous offre sa nouvelle version de son unique licence, Football Manager.

Test de Football Manager 2018 - Une belle évolution

Si l’édition 2017 semble avoir été assez discrète quant à ces nouveautés, se limitant en gros à renforcer ses acquis, cette édition 2018, elle, apporte un gros lot de nouveautés, qui changent énormément le gameplay général. Depuis la restructuration du jeu, il y a quelques années, nous n’avons pas eu autant de changements d'une édition à l’autre que dans cette formule 2018.

Je m’avance un peu trop ; pour pouvoir parler des nouveautés de cet opus, je dois d’abord présenter la licence. Toutefois, si la présentation, vous vous en fichez et que vous connaissez FM sur le bout des doigts, passez directement à la seconde partie du test où je présente les nouveautés de cette édition.

Football Manager est un jeu de gestion pur et dur d’équipe de football. L’année passée, j’avais présenté l’histoire de la licence et je vous invite, si vous êtes curieux, à retourner y jeter un œil pour vous la remémorer.

http://jv.jeuxonline.info/actualite/51594/football-manager-2017-valeur-sure-forgee-acier

Quoi qu’il en soit, le jeu possède la plus grande base de donnée existante pour un jeu de ce genre, se mettant au goût du jour dans ses évolutions et changements. Plusieurs dizaines de milliers de footballeurs sont référencés dans ce titre et souvent très bien évalués au niveau de leurs compétences générales. D’ailleurs, certains « cracks » de demain, dans les clubs fétiches, sont parfois révélés avant qu’ils ne percent réellement via Football Manager (je pense à Verratti, par exemple, bien connu des joueurs de FM avant qu’il ne devienne le joueur qu’il est aujourd’hui). Le jeu nous place donc aux commandes du club (ou de la sélection nationale) de notre choix. Et ce choix est vaste : de la toute grande Premier League aux sombres divisions provinciales de Nouvelle-Zélande, vous trouverez bien chaussure à votre pied.

20171104162645_1.jpg

Plusieurs modes de jeu sont présents, mais c’est bien entendu le mode carrière qui nous intéresse. À vous de voir quel genre d’entraîneur vous voulez incarner. Là, vous pouvez choisir certaines de vos caractéristiques, votre réputation, etc. J’avoue avoir un peu de mal à comprendre l’intérêt de ces statistiques, étant donné qu’on dirige le club comme on veut. Ça influe peut-être sur les décisions d’un joueur qu’on tente de transférer… allez savoir. Cette étape passée, vous choisissez votre club et le tour est joué.

Le choc

Pour l'habitué, l'introduction risque de choquer : il y a de la musique ! Trêve de plaisanterie, pour le joueur débutant, la page d’accueil peut faire un gros choc, tant les données y sont nombreuses. Menus sur la gauche, menus déroulants en haut, une possibilité de recherche, d’autres menus sur la droite, des pages avec d’autres menus, à gauche, à droite ou au centre… Bref, cela peut vraiment impressionner et faire peur au débutant. À l'habitué aussi, d’ailleurs, car l’ergonomie générale a été repensée de façon à intégrer un gros paquet de nouveautés au niveau de l’information. De façon plus logique, il faut avouer, mais il faut casser ses habitudes. J’ai dû chercher un bon bout de temps pour trouver une bête information de contrat, car pour y accéder il faut procéder par une autre voie que celle avec laquelle j’étais habitué.

L’année passée, l’accent avait été fait sur la communication, insistant que la boîte de réception était le centre névralgique du jeu. Bon, ça l’a toujours été, mais ils avaient accentué cela pour qu’on puisse trouver les informations, n’importe quelle information, en trois clics maximum. Cette année, ils ont poussé le vice un peu plus loin, car les messages qu’on peut recevoir dans notre boîte peuvent parfois posséder d’autres messages, auxquels on n'a accès qu’en validant les premiers. Par exemple, il m’a fallu quelques dizaines de minutes pour comprendre que lorsque je scoutais un joueur (ou un championnat par exemple), ce n’était plus affiché directement dans la boîte à message, mais bien dans des « sous-messages » à un sujet principal nommé transfert. Je me demandais ce que fichaient mes recruteurs… Bref, il faut bien regarder.

20171110152825_1.jpg

Pour les infos, il est toujours possible de filtrer selon vos besoins, faire vos recherches vous-mêmes et vous amuser, tout cela dans l’optique de former votre équipe type, bien entendu.

Bref, à force de transferts, de rapports de recruteurs, d’entretien, de négociation avec les joueurs et leurs agents, votre équipe prendra doucement forme pour affronter la compétition. Toutefois, ne croyez pas que c’est parce que vous avez recruté tous les cracks de la planète que vous allez rouler sur tout. Il faut parvenir à une alchimie entre vos joueurs, à leur faire comprendre vos besoins et envies, à assimiler la tactique et à la jouer. À vous de vous adapter à votre adversaire. Et avec cela, j’arrive doucement aux nouveautés de cet opus 2018.

Les nouveautés de cette version 2018

  • Analysis_on_Tactics_Screen_1510225723.png
    Les analyses de matchs et de tactiques : l’écran tactique est totalement remanié. Beaucoup plus complexe, beaucoup plus d’analyses sont à votre disposition pour placer vos joueurs sur le terrain et leur donner des rôles. Par exemple, dans l’écran de terrain, le terrain de foot est divisé en cases, vous permettant de voir, selon votre placement, dans quelles aires de celui-ci vous êtes très influent et où sont vos faiblesses. Il est aussi possible de voir ça avec les tactiques adverses, pour peu que vous parveniez à anticiper sa formation. Ou d'adapter votre tactique à l’autre, une fois le match lancé. Accompagné du système de briefing d’avant-match qui vient d’être introduit et qui augmente encore cette optimisation possible du terrain, vous verrez que le changement est majeur par rapport aux éditions précédentes : finie la tactique en 442 losange qui écrasait tous vos adversaires, ceux-ci aussi l’analyseront et vous trouveront facilement des contres.
 
  • Les jours de matchs plus réalistes : comme je viens de dire, le briefing a une grosse importance sur le déroulement du match qui suit, mais pas que lui. Les options en cours de matchet la présentation générale sont plus complètes et interactives. Vous pourrez de ce fait être beaucoup plus actif sur le bord du terrain et voir en direct le moindre de vos agissements influencer le terrain et ses joueurs. Accompagnée d’un tout nouveau moteur graphique (pas mal du tout, pour un jeu du genre), l’immersion est vraiment poussée.
20171103221420_1.jpg
20171103220925_1.jpg
  • Social_Groups_1510225722.png
    Le social et la dynamique de groupe : Pour rebondir encore une fois sur le point précédent et vous montrer que tout est lié, si vous gueulez non-stop sur vos gars, ils réagiront peut-être positivement sur le terrain, mais en auront peut-être marre de ce coach qui ne fait que beugler. Ils en parleront dans le vestiaire, avec d’autres joueurs. Le climat peut très vite dégénérer dans un vestiaire, en vrai. Pareil ici ; c'est un aspect important de la gestion de votre team. Des analystes vous expliqueront que certains de vos joueurs forment des groupes d’amis, en interne, et peuvent s’influencer les uns les autres, etc. Vous prendre la tête avec un leader peut détruire toute la confiance du vestiaire envers vous et une mauvaise ambiance dans le vestiaire nuira à vos résultats sportifs.
 
  • 20171104235036_1.jpg
    20171105001036_1.jpg
    L’analyse : Encore une fois, je rebondis, je suis trop fort. L’analyse interne de vos joueurs n’est que la surface immergée de l’iceberg. Le système d’analyse générale prend ici son envol. L’année passée, la licence avait introduit de nouveaux membres du staff (science du sport, par exemple) et franchement… je n’ai jamais pigé à quoi ils servaient dans le précédent opus. Ici, c’est clair. Si on parle de médecine, par exemple, vos joueurs blessés auront un traitement complet et vous une analyse détaillée de ce qui se passe : où se trouve la blessure, combien de temps, les options qui s’offrent à vous, etc. Ils donnent aussi des analyses et conseils pour éviter que tel ou tel joueur ne se blesse à nouveau. La forme physique n’est plus le seul facteur, j’ai déjà reçu des messages me déconseillant d’aligner un certain joueur, qui était pourtant à plus de 95% de forme physique, car il était épuisé de la succession de matchs et que malgré sa très bonne récupération physique, il n’était pas au top de sa forme.
 
  • Le centre de scout : comme dit plus haut, toutes vos analyses de recruteurs, vos demandes de scout, etc. sont regroupées dans un seul message de votre boîte de communication. Il faut s’y habituer, mais il faut bien dire qu’on fois pigé, c’est drôlement pratique. Il est du coup possible de peaufiner aux petits oignons des rapports et analyses du marché, de faire des recherches bien plus spécifiques qu’auparavant, de mieux gérer votre personnel de recrutement, de leur donner les bonnes assignations, etc. Tout y est facilité, malgré le fait que ça soit bien plus complet. Attention, toutefois, car chaque rapport demandé coûtera de l’argent au club, à présent !
 
  • L’évolution du foot : on est loin de l'époque où on pouvait caractériser les joueurs en disant « tiens, ça, c’est un vrai numéro 6 » ou « un vrai leader, il mérite son numéro 10 ». Le foot est en constante évolution de nos jours. Un effort particulier a été fait dans ce sens avec cet opus. De nouveaux rôles ont été intégrés, permettant à un même poste d’avoir parfois jusqu’à une douzaine de rôles possible (récupération, défensif, soutien, etc.). Par exemple, le « Mezzala » ou le « Carrilero », qu’on associe à Pogba et Kanté par exemple, sont des nouveaux rôles possibles. De nouvelles consignes d’équipes sont aussi disponibles.

Toutes ces données font que le jeu a énormément évolué avec cette édition. J’ai commencé une partie avec Manchester United (comme vous pouvez le voir sur les screenshots). Et bien, toute ma méthode est à revoir. Je galère vraiment à faire un résultat en utilisant mes tactiques habituelles et en me disant qu’on roulera sur les adversaires. Je me suis pris défaite sur défaite et n'ai remonté la pente qu’en regardant tranquillement toutes ces données puis en adaptant ma tactique à mes joueurs ainsi qu'à l’adversaire, au lieu d'adapter mes joueurs à ma tactique. Ça demande une intelligence de jeu qui n’était pas toujours nécessaire auparavant.

Il y a d’autres nouveautés aussi

  • Le système de marché des transferts a aussi subi un lifting. Plus complexes, plus exigeants, les transferts peuvent s’envoler comme nous l’a démontré l’histoire récente. Plus d’intervenants peuvent influencer sur les prix, tandis que le contexte est aussi pris en compte.
  • Le Fantasy Draft a été revue également. Nouvelle interface dédiée au stream, par exemple.
  • Football Manager soutient la lutte contre l’homophobie, certains joueurs pouvant faire un coming-out dans cet opus. Pour ne pas choquer les esprits chagrins, cet évènement sera bénéfique pour le club en offrant une légère hausse marketing et ne concernera que les futurs regens de votre partie.

 

Un gros pas en avant, mais quelques petits en arrière

Bref, cette édition 2018 peut s’enorgueillir de très belles nouveautés. Beaucoup plus que l’édition précédente et vraiment pertinentes, ce coup-ci.

Sauf qu'il y a un bémol. Cet afflux de nouvelles données n'est, à mon sens, pas toujours bien présenté et ça donne parfois une ergonomie vraiment bancale. Certains menus sont totalement illisibles ou plutôt totalement illogiques (la palme revient au briefing d’avant match et au rapport du « scout center »).  Néanmoins… d’un côté, mieux vaut ça et qu’ils rectifient le tir que de rester sur une légère amélioration de l’opus précédent, comme l’était l’édition 2017 qu’on aurait pu considérer comme étant un « goty » des éditions 2015 et 2016. Ici, Sports Interactive nous offre un titre nouveau, avec sa grande expérience derrière, mais qui vaut le détour. Je n’aurais pas spécialement conseillé le 2017 aux possesseurs des éditions antérieures, mais ici, si vous aimez la licence, n’hésitez pas : le jeu est très différent dans sa prise en main et promet vraiment de très longues centaines d’heures de jeu pour les aficionados du genre.

 Test réalisé par Seiei à partir d'une version fournie par l'éditeur.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Football Manager 2018 ?

1 aime, 1 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.