Test de The Witcher 3 - Quand un monstre apparaît sur Nintendo Switch

Quelques années après sa sortie, le RPG au monde ouvert The Witcher 3: Wild Hunt - Complete Edition dispose désormais d'un portage sur la console Nintendo Switch. Le classique de CD Projekt se rappelle à nos bons souvenirs, pour le meilleur et surtout pour le pire.

The Witcher 3 - Nintendo Switch

Mon aventure sur The Witcher 3 a débuté par une ballade, tel un signe annonciateur du caractère nomade de cette version sur Nintendo Switch. La mémoire interne de la console n'étant pas suffisante pour accueillir ce classique, il m'a donc fallu me rendre dans un magasin pour acquérir une carte mémoire SD et ainsi télécharger le jeu avec ses deux DLC. Le pré-requis de ma quête complété, j'ai pu enfin emboiter le pas à Geralt dans un monde en proie à de nombreux tourments mais aussi à des merveilles voluptueuses.

On ne refera pas une histoire déjà connue, la narration est un point fort de la production de CD Projekt. Quelques défauts en terme de gameplay empêchent toutefois The Witcher 3 d'être un jeu parfait, mais l'on tient bien un chef d'oeuvre vidéo ludique entre nos mains. Ce propos est toutefois plus nuancé concernant cette version Nintendo Switch, car le portage a bel et bien imposé des limites techniques préjudiciables. Du scintillement, des textures en basse résolution, des apparitions venues de nulle part avec une touche de flou pour englober l'ensemble sont donc de la partie. Et si les dégâts sont limités en nomade en raison de la taille de la console, le résultat sur un écran de télévision pique véritablement les yeux. Alors certes on ne joue pas sur Switch pour se déchirer la rétine, mais l'écart concernant ce portage est trop important par rapport aux autres supports pour pleinement en profiter.

The Witcher 3 - Nintendo Switch

Je me fais une petite fixation sur les graphismes car ils contribuent grandement à s'immerger dans un monde ouvert pour le moins sublime, de part ses détails et ses multiples possibilités. La prouesse technique pour faire tourner de manière stable -- autour de 30 fps -- The Witcher 3 sur la console Nintendo est bien réelle, mais inutile à mes yeux au regard des concessions que cela entraine. Il faut avoir accès uniquement à une Nintendo Switch pour envisager de jouer à cette version, à moins de vouloir s'y adonner de manière nomade, son seul véritable argument. Et il faut bien le dire, l'aventure peut être agréable en mode nomade avec des attentes en accord avec le support, même si l'on peut perdre en lisibilité.

Mais dans tous les cas, l'histoire et les quêtes de The Witcher 3 doivent être vécues par tout adepte des RPG, dans ce monde aussi intraitable qu'amer. Il s'agit encore d'une référence du genre, que ces années ont transformée en classique. Les joueurs qui sont passés à côté sont donc encouragés à vivre cette aventure sur PC, PlayStation 4 et Xbox One, ou lire la saga du Sorceleur écrite par Andrzej Sapkowski. En guise de conclusion, la version de The Witcher 3: Wild Hunt - Complete Edition sur Nintendo Switch s'adresse uniquement aux voyageurs égarés.

Réactions (70)


Que pensez-vous de The Witcher 3 ?

40 aiment, 9 pas.
Note moyenne : (49 évaluations | 1 critique)
5,5 / 10 - Moyen

32 joliens y jouent, 56 y ont joué.