Seul au monde, le projet Dismal Survival en quête de financement participatif

Développé pour l'instant en solitaire, le projet Dismal Survival vise à immerger le joueur dans de vastes environnements avec l'enjeu d'y survivre contre les affres de la nature.

Dismal Survival

Encore à ses prémices, le projet Dismal Survival veut s'inscrire dans la lignée des jeux Subsistence, Stranded Deep, The Forest et The Long Dark. Unique développeur, Gael Romanet entend proposer au joueur d'explorer de vastes îles avec la survie comme principe fondamental. Sans zombies ou cannibales, c'est bien la nature qui devra fournir la difficulté et surtout l'intérêt du jeu. Survivre au froid, à la pluie, à la neige et aux tempêtes océaniques. Gérer sa faim, sa soif et sa fatigue. Fabriquer son radeau pour explorer les différentes îles. Fabriquer sa hache, son marteau pour construire un abri pour survivre. Et pour toile de fond, c'est l'histoire d'un homme qui se retrouve plongé dans le coma après un accident ayant entrainé la mort de sa petite fille. Il va alors naviguer dans son inconscient, en quête de sens et de choix existentiels à poser.

Une première version de Dismal Survival devrait sortir en version alpha début mars 2021, le développement actuel comprend un début de 12 îles de 16 kilomètres carrés chacune, baignant dans un océan dynamique en temps réel avec le comportement du vent. Dismal Survival est également conçu de manière à permettre à plus d'îles d'être ajoutées. La conception des processus des îles est générée directement avec World Machine 3 Professional et Geo Glyph pour être finalement importée dans Unreal Engine 4. L'idée derrière cela est de permettre au joueur de sélectionner certains paramètres tels que la taille de l'île, la forme, l'élévation, le nombre d'arbres et de roches (un générateur d'île dans les futures versions du jeu). Chaque aventure est composée de 12 îles principales dont l'océan, avec une vie s'annonçant trop courte pour tout découvrir.

Les sources de lumière dans Dismal Survival sont le soleil le jour et la lune la nuit. Un cycle complet jour / nuit dans le jeu dure exactement 60 minutes. Donc, si vous jouez 4 heures de survie, vous avez survécu 4 jours de jeu. Le développeur s'est concentré sur la conception d'une certaine profondeur atmosphérique en temps réel en fonction de la position du soleil. Et si le décor est planté, il reste à éprouver les mécaniques de jeu pour en assurer l'intérêt Pour y parvenir, le projet Dismal Survival est en recherche de financement, par le biais d'une campagne sur la plateforme Indiegogo.

Réactions (49)

Afficher sur le forum

  • En chargement...
Ce fil de réactions a été coupé. Il n'est plus possible de réagir.

Que pensez-vous de Dismal Survival ?

8 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (9 évaluations | 0 critique)
6,6 / 10 - Très prometteur