Coup d'oeil sur Hellion, ou l'art de survivre dans l'espaaaaaace

Dans le petit monde de l'Indé et de l'early access, les jeux de survie ont tendance à pulluler. S'y faire une place devient rapidement compliqué. Hellion, développé par Zero Gravity, tente malgré tout sa chance avec un survival spatial et multijoueur reposant sur une physique réaliste. Bien qu'encore au stade d'Alpha, jetons un coup d'oeil à ce que Hellion nous propose afin de tirer son épingle du jeu.

 

Avant tout, rappelons qu'il s'agit ici d'un jeu en accès anticipé et au stade d'alpha, correspondant à l'une des premières phases de développement d'un jeu. Ce test vise à donner un aperçu du jeu tel qu'il est à la date de publication et non représentatif du produit final.

Perdu dans l'espace :

Essentiellement multijoueur sur serveurs dédiés, Hellion ne s'encombre pas à proprement parler d'un scénario, mais propose un contexte et un background destinés à servir de toile de fond au jeu. Dans un futur pas si éloigné, les humains ont commencé à coloniser un lointain système solaire dont l'étoile est appelée Hellion. Les joueurs incarnent des colons prenant place dans un vaisseau colonie à destination d'Hellion et parce que ça fait quand même une trotte, passent le voyage en cryogénie. L'aventure commence quand le joueur se réveille finalement de son caisson cryogénique pour constater qu'il y a un gros soucis vu qu'il est tout seul dans sa section du vaisseau, qui à l'air bien mal en point.

 

20170227180809 1
Si vous en avez marre des jeux qui vous guident pas à pas en vous tenant par la main afin d'être sûr que vous n'allez pas vous tordre un orteil en foulant la grande route de l'aventure, vous allez être contents ! Hellion vous lâche comme ça hors du caisson et à vous de vous dépatouiller. Vous trouverez bien ici et là quelques tablettes vous indiquant les protocoles d'urgence en cas de pépin spatial, mais à vous de fouiner à droite à gauche pour trouver les bonnes consoles, objets et comprendre comment ça marche. Au moins, on se sent bien naufragé de l'espace qui ne comprend rien à ce qui se passe ! Si vous n'avez ni l'envie, ni la patience d'avancer à tâtons à coup d'apprentissage de vos erreurs (comme ouvrir une porte malencontreusement et vous retrouver éjecté dans l'espace sans combinaison...), il faudra aller dénicher des guides sur la toile.

 

20170303181018 1
Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Zero Gravity a le soucis du détail ! Chaque système dispose de composants dont l'état de dégradation impacte l'efficacité de son fonctionnement. Avoir un recycleur d'air, c'est bien. Qu'il fonctionne avec des composants en bon état, c'est mieux. Et qu'il dispose de filtre à CO², c'est encore meilleur. Divers moniteurs vous permettront de gérer les générateurs, systèmes de survie et autres systèmes importants en vous fournissant également des informations sur l'état des composants installés ou signalant un manque. La courbe d'apprentissage est raide, mais peut parfois sembler à-pic. Car si allumer un générateur en appuyant sur quelques boutons est relativement simple, récupérer un bout de station qui dérive non loin de votre épave et la docker afin de s'en servir de section d'arrimage et de caisson de décompression pose un challenge autrement plus complexe.

 

20170303232300 1
Car oui, vous allez vite découvrir l'importance des manœuvres en apesanteur et des sorties dans l'espace, une fois récupérés la combinaison et le jetpack. On constate que le soucis du détail concerne effectivement la physique newtonienne et on comprend vite pourquoi c'est important de dépressuriser un compartiment avant d'ouvrir une porte menant sur le vide. Les déplacements dans l'espace sont particulièrement déroutant au départ, le temps de se familiariser avec le principe et même après, ça reste délicat, rendant parfois les manœuvres dans l'urgence et/ou la panique (genre quand vous arrivez à court d'oxygène et qu'il vous faut trouver par quel bout rentrer dans un vaisseau/station) semblables à un ballet aériens de ballerines complètement bourrées en pleine crise de frénésie rotative.

 

20170303180931 1
20170303180950 1
20170303181001 1

Quand Kerbal rencontre ARK ?

20170303183817 1
Le jeu en lui-même repose sur le principe du sandbox : on lâche le joueur dans la nature (enfin, en l’occurrence dans l'espace) et à lui de se débrouiller pour fixer ses propres objectifs avec un assez évident : survivre ! Pas de gestion de la faim à l'heure actuelle (bien que la liste des fonctionnalités laisse entendre que ça pourrait venir par la suite), donc la survie dépend surtout de ne pas se retrouver à court d'oxygène dans l'espace ou de méjuger sa vitesse d'approche et faire un plat aussi douloureux que définitif contre une station, vaisseau voire astéroïde.

 

Les activités, à l'heure actuelle, tournent principalement autour de la recherche de module à bord d'un vaisseau pour étendre sa base d'opération en les dockant, du minage d'astéroïde pour récupérer des ressources, essentiellement de quoi faire du carburant et de l'oxygène, voire rejoindre d'autres joueurs pour coopérer ou les affronter.

 

La coopération est d'ailleurs un bon moyen d'effectuer certaines tâches plus efficacement, comme le minage. En effet, l'outil de minage est si encombrant qu'on ne peut pas le passer en bandoulière, comme le fusil, et outre le conteneur attaché, on ne peut en emporter qu'un autre, accroché à sa combinaison. Y aller à plusieurs permet par exemple de forer ensemble et donc de récupérer d'autant plus vite des ressources. Pour se rejoindre, deux solutions existent : soit organiser un rendez-vous à un point aisément trouvable par les joueurs, soit utiliser l'un des caissons cryogéniques de votre zone de départ pour inviter un joueur à vous rejoindre directement.

 

20170227180519 1
À la création du personnage, vous disposez de deux possibilité de départ : la standard qui vous permet de commencer seul dans un bout de station et avec quelques épaves à proximité ; ou dans une station plus avancée, mais où d'autres joueurs sont susceptible d'apparaître également, facilitant les rencontres, mais posant également le risque de tomber sur des joueurs hostiles.

 

20170316144107 1
Techniquement, le jeu est au stade d'alpha, donc difficile de porter un jugement pertinent sur la durée. Le jeu est encore instable et bugué de diverses manières, parfois gênantes, comme un lag vous faisant traverser les murs... jusqu'à finir dans l'espace. Visuellement, c'est correct bien qu'encore assez mal optimisé et demandera donc un PC solide pour tourner confortablement avec les graphismes à fond. Signalons toutefois que Zero Gravity assure un suivi régulier et que les dernières mises à jour ont sensiblement amélioré la stabilité du jeu et les performances.

 

Les points faibles actuels tiennent principalement du statut d'Alpha du jeu et donc de l'absence de la plupart des fonctionnalités prévues. Cela manque encore de possibilités donnant envie de s'y remettre et d'y rester de longues heures. Reste à voir dans quelle mesure le jeu se bonifiera à mesure qu'il avance dans son développement. Notons également que pour le moment, le jeu n'est disponible qu'en anglais, mais propose assez peu de textes. À terme, le studio prévois de traduire le jeu dans plusieurs langues. Entre-temps, il existe plusieurs serveurs francophones afin de trouver facilement des joueurs s'exprimant dans la langue de Molière.

 

20170303184827 1
20170303185607 1
20170303235159 1

 Rapport de mission :

À l'heure actuelle, Hellion est un titre disposant d'un certain potentiel, mais encore trop « jeune » dans son développement pour faire plus que donner une idée de ses possibilités. Si vous êtes un amateur des jeux de survie dans l'espace, le jeu pourrait vous intéresser, mais il est probablement préférable d'attendre qu'il s'étoffe avant de se laisser tenter, si vous n'êtes pas réfractaire aux accès anticipés et aux divers soucis qui vont de pair. Un titre à surveiller, en tout cas.

20170227180048 1

Test réalisé par Chantelune à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions (16)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Hellion ?

0 aime, 0 pas.

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.