Test de The Lion's Song épisode 3 : Derivation

Après deux épisodes explorant les affres de l'inspiration et de l'art, les studios Mi'pu'mi Games nous entraîne avec ce troisième épisode intitulé Dérivation dans le microcosme des mathématiques avec, toujours, cette quête de soi qui caractérise The Lion's Song.

20170317110539 1
Dérivation nous ramène dans la ville de Vienne et nous propose d'incarner cette fois Emma, bibliothèque passionnée de mathématiques et qui travaille sur une théorie touchant au changement. Or, si les deux premiers épisodes restaient globalement très personnels, on touche cette fois-ci à un questionnement sociétal au travers d'Emma. En effet, étant femme, elle se heurte aux préjugés de l'époque considérant qu'une femme ne peut-être mathématicienne. Face à ce rejet, la jeune femme décide de se travestir afin d'intégrer le cercle local de mathématiciens et pouvoir avancer sur sa théorie et démontrer qu'elle est aussi douée en maths, sinon plus, que ces messieurs.

 

On retrouve donc la thématique propre à la série qui amène le personnage à progresser sur sa tâche au travers des interactions avec son environnement et autres personnages, qui en retour l'amène à s'interroger sur sa propre nature et ses aspirations. Emma se retrouve à mener une double vie et la démarcation entre ses deux identités finit par se troubler d'autant que sa théorie se précise et qu'elle comprend peu à peu la nature du changement.

 

20170317113139 1
Le gameplay reste inchangé et très proche du second épisode dont il reprend le cadre ainsi que certains lieux tout en se déroulant en parallèle d'Anthology. La résolution des énigmes mathématiques qu'Emma rencontre ici et là n'est pas non plus très compliquées et n'est en rien bloquante. Vous serez également confrontés à divers choix, lesquels auront une incidence sur la conclusion de l'épisode. Celui-ci reste aussi court que les précédents et peut se faire d'une traite en l'espace d'une heure.

 

La principale différence avec le précédent épisode tient à la dualité d'Emma, mais aussi à sa place dans la société. Là où Franz est un peintre débutant, mais bénéficiant d'une certaine notoriété, rendant son entourage généralement bien disposé à son égard, Emma est au contraire rejetée par beaucoup, à commencer par les autres mathématiciens, et doit s'inventer une nouvelle identité afin de passer ces obstacles. Le joueur peut à tout moment décider de passer d'une identité à l'autre afin d'affronter les diverses situations se présentant face à Emma.

 

20170317112535 1
Visuellement, rien ne change, le jeu conserve cette touche sépia et le même pixel art, conférant au titre son identité visuelle. La bande son reste également toujours aussi discrète, sauf durant les moment clés où elle sait se faire oppressante, soutenant la narration avec pertinence sans chercher à lui voler la vedette.

 

Ce troisième épisode se situe donc dans la continuité des précédents, avec une affinité particulière pour le second dont il reprend à la fois le cadre et la période. Si vous avez apprécié les deux premiers épisode, celui-ci devrait vous plaire tout autant, mais si ces derniers n'ont su vous convaincre, il y a peu de chances que celui-ci y parvienne. Au final, Dérivation reprend les thèmes chers au titre tout en y ajoutant sa touche personnelle par son personnage principal. Ne reste plus qu'à attendre le prochain et dernier épisode afin de voir comment ces trois aventures se retrouveront liées.

 

20170317202708 1

Test réalisé par Chantelune à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de The Lion's Song ?

0 aime, 0 pas.

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.