Rock God Tycoon

Rock God Tycoon est un jeu de gestion de groupe de rock qui se crée sa propre route vers la gloire, afin d'entrer dans l’histoire du Rock.

Le jeu est produit par Sebastian Nigro et Panos Tzimas, deux développeurs indépendants qui sortent des jeux très rapidement. Sebastian Nigro semble d’ailleurs travailler sur plusieurs projets en parallèle (celui-ci et Project Explore, un sandbox/survival en 2D).

Néanmoins, parlons ici de Rock God Tycoon.

Rock God Tycoon

La première chose qui frappe quand vous lancez le jeu, c’est la bande-son. Très rock (logique), mais du rock de bonne qualité ; j’ai entendu bien pire dans certains festivals.

Au début du jeu, vous pouvez choisir votre propre personnage et le rôle qu’il incarne dans le groupe, à savoir :

  • Guitariste
  • Bassiste
  • Batteur
  • Chanteur
20171107094548_1.jpg

Après avoir créé votre personnage, choisi le nom de votre groupe, acheté son équipement de scène (qui peut donner des bonus, mais je déconseille : c’est minime et vous aurez besoin de votre argent), vous voilà catapulté dans le garage des parents, tout seul comme un malpropre. Il faudra donc trouver les autres membres de votre groupe, moyennant une petite annonce payante dans le journal du coin, la somme que vous investirez dans l’annonce étant proportionnelle à la qualité des candidats qui viendront frapper à la porte de votre garage.

Il faudra réitérer cela 2 ou 3 fois pour former votre groupe au complet, car il faut faire attention à qui vous engagez. En effet, le milieu « drugs, sex and rock’n roll » est bien présent dans le jeu et vos candidats auront toute une série de problèmes psychologiques, allant de la cleptomanie à la consommation de drogue dure, en passant par l’alcoolisme et j’en passe. Ces défauts peuvent créer des soucis pour le groupe, comme un alcoolique incapable de se lever pour se rendre à l’enregistrement de l’album, vous faisant perdre beaucoup d’argent dans le processus, par exemple. Faites donc bien attention à cette étape, car si vous le virez ultérieurement, il faudra débourser beaucoup de dollars pour recruter un gars valable dans votre groupe, l’entraînement étant très long et répétitif, mais on y reviendra.

20171107094618_1.jpg
20171107094624_1.jpg

Bref, voilà vos quatre gars prêts à faire le premier pas sur la route de la destinée du rock et pour cela… ben il faut écrire une chanson.

Vos gars possèdent quatre caractéristiques : 

  • Star Quality : la performance du gars sur scène
  • Musicality : la compréhension de votre personnage en ce qui concerne la musique.
  • Writing : l’écriture de chanson.
  • Instrument : la maîtrise du personnage pour l’utilisation de son instrument et les enregistrements.

Pour l’écriture, seule la troisième importe. Vous pouvez tous les mettre ensemble pour l’écriture du morceau, ce que je conseille, tout simplement parce que si un de vos gars fait baisser la moyenne d’écriture de la chanson, rendant au final une chanson plus mauvaise que si seul un personnage plus capable l’avait écrit, ils auront tous l’avantage d’avoir un début de maîtrise de la chanson, ce qui est important pour la performance sur scène et les enregistrements. De plus, écrire une chanson à plusieurs accélère le processus et surtout donne un gros paquet d’expérience à l’ensemble du groupe.

Une fois la chanson écrite, vous avez deux possibilités : soit la concevoir vous-même avec l’éditeur intégré ou faire ça automatiquement. Quelle que soit la solution que vous choisirez, ça ne changera rien sur la qualité de la chanson. Toutefois, l’éditeur à le mérite d’exister et de proposer un jeu dans le jeu. Cela ressemble à du music maker : vous choisissez vos riffs, vous les assemblez sur différentes pistes et en avant la musique. Ce n’est pas mal foutu, mais ça prend un temps dingue pour aucun gain dans le jeu. Vous pouvez aussi choisir de prendre des chansons composées par d’autres joueurs via le steam workshop, qui fonctionne parfaitement.

wariZ4H.png

Il vous faudra 3 titres pour monter sur scène. Une fois prêt, vous pourrez arpenter le bar de votre petite bourgade, mais sachez toutefois que même en salle pleine, jamais vous ne rentabiliserez vos frais. En effet, vous payez un petit loyer à votre mère et le salaire de vos membres. Bref, pour gagner de l’argent, il faut utiliser la compétence « busking » (je pense que c’est de l’argot, car je ne connais pas ce mot ; il signifie jouer dans la rue pour ramasser un peu d’argent et accroître sa popularité dans la région). C'est le seul moyen de payer vos frais. Cependant, faire cela ruine un peu l’entente entre vos membres et il faudra donc passer par le bar, le Burger King, les boîtes de nuit ainsi que par les bars à hôtesses pour améliorer votre « team spirit ». De l’incitation, en quelque sorte.

La dernière petite fonction est de signer un contrat avec une maison d’édition qui vous donnera quelques objectifs à atteindre dans un délai imparti. Par exemple, jouer 3 soirs dans tel endroit, enregistrer X chansons, dont X devront être des clips vidéo, etc.

Lors de l'enregistrement, vous pourrez éventuellement jouer le morceau, à l'instar d'un Guitar Hero par exemple, avec votre clavier. 5 touches sont à gérer pendant que la chanson défile à l'écran. Néanmoins, ici encore, votre performance n'influe en rien le résultat final.

CVijrfx.png
maxresdefault.jpg

Malheureusement, au-delà de ce que je viens de décrire, le jeu devient très répétitif. On améliore ses stats en écrivant, en jouant, en enregistrant. On boit, on se fait quelques soirées dans des bars olé olé, on joue un soir, on achète une voiture, on se déplace dans une autre ville, on recommence à se créer une nouvelle fanbase dans la région pour remplir les scènes qui s’y trouvent, on déménage, on joue, on écrit, on enregistre, on boit, on se déplace, on recommence, etc.

Les quelques évènements aléatoires ne diversifient pas réellement ce gameplay très vite répétitif. Je pense, d’un point de vue personnel, que si le jeu n’est pas dénué de qualité (le son, le montage de musique, le fun général), il n’est pas adapté au PC. Je l’aurais beaucoup plus vu comme un jeu smartphone ou tablette.

Bref, c’est fun, mais je ne m’attarderai pas plus d’une soirée ou deux dessus. Dommage. 

 

20171107094539_1.jpg
tlchargement.jpg

Test réalisé par Seiei à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Rock God Tycoon ?

0 aime, 0 pas.

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.