Test de Trailblazers - Quand Splatoon et Wipeout se rencontrent

Cela semble être le Graal des développeurs indépendants : créer une suite spirituelle aux jeux de course futuristes, tels F-Zero et Wipeout. C'est au tour de Trailblazers d'entrer dans l'arène, en piochant de l'inspiration dans une autre licence Nintendo.

Arc-en-ciel

L'essentiel a été dit en introduction : Trailblazers est un jeu de course futuriste disponible sur PC, Xbox One et PlayStation 4 depuis le 08 mai ; il arrivera prochainement sur Switch également.

La particularité du titre est d'ajouter un système de peinture. Celle-ci a deux utilités différentes : il est possible de l'utiliser pour repousser un adversaire adjacent ou pour laisser une trace colorée derrière soi. Cette trace peut ensuite être utilisée pour obtenir un boost de vitesse par vous... ou par vos coéquipiers.

Test de Trailblazers - Quand Splatoon et Wipeout se rencontrent

En effet, Trailblazers peut être joué de manière individuelle, mais prend tout son sens dans les affrontements par équipes, pouvant compter jusqu'à trois joueurs. Les membres de chaque équipe doivent ainsi s'entraider afin de recouvrir la plus grande partie du circuit, ce qui a deux intérêts. Premièrement, cela octroie davantage de boost, de manière exponentielle : plus un joueur demeure longtemps sur une ligne de sa couleur, plus sa vitesse est augmentée. Deuxièmement, l'équipe gagnante est déterminée par trois facteurs : le classement, la quantité de peinture présente sur le circuit et les actions d'éclat réalisées par les membres de l'équipe. Être premier ne garantit donc pas la victoire, bien que cela y contribue généralement.

For every kind of badass

Trailblazers propose les fonctionnalités habituelles pour un jeu de ce genre : solo, multijoueur local, multijoueur en ligne. Néanmoins, il le fait avec soin. Ainsi, la campagne solo est assez basique, mais chaque mission est précédée par de petits dialogues. L'écriture est moyenne, mais cette mise en scène est agréable.

Trailblazers02.png

En local, de nombreuses options de personnalisation de l'expérience sont proposées. Il est possible de s'affronter en mode chacun pour soi, en deux contre deux ou à plusieurs contre l'intelligence artificielle. Le nombre de circuits et de pilotes proposés n'est pas extraordinaire, mais largement suffisant pour passer de bons moments entre amis avant de se lasser, dans la configuration de votre choix.

Néanmoins, le coeur de l'expérience est clairement le multijoueur en ligne, car le jeu ne révèle son plein potentiel qu'en jouant avec ses amis contre d'autres joueurs. En cela, il est important de signaler que le jeu permet de jouer en ligne à plusieurs depuis la même console, grâce à un écran splitté. De plus, le cross-plateform est proposé entre PC et console (mais pas entre consoles, parce que tonton Sony ne veut toujours pas se mélanger aux joueurs Xbox ou Nintendo).

Trailblazers07.png

When can I see you again ?

Néanmoins, en dépit de ces bonnes intentions, Trailblazers souffre de deux défauts majeurs. Premièrement, le concept ne fonctionne pas vraiment, puisque le principe de circuits signifie que l'on ne passe à un même endroit qu'une fois par tour. Certes, cela force à réfléchir : laisser une trace qui pourra être exploitée par la suite. Néanmoins, cela ne donne pas une réelle impression de progression. Pis, une fois que de beaux parcours sont enfin mis en place, la course arrive souvent à son terme.

Il aurait probablement été plus intéressant de remplacer ce système de couleur par des power up façon Mario Kart ou Blur ou de totalement renoncer au principe de course et de simplement demander aux joueurs de peindre la plus grande partie possible d'une arène aux commandes de leur véhicule. En l'état, le concept du jeu est facile à comprendre, mais il ne se justifie pas réellement.

 

Trailblazers08.png

Deuxièmement, Trailblazers manque l'essentiel : l'envie de retourner sur le jeu. Le rythme est assez mou et le gameplay ne dispose pas de spécificités réellement accrocheuses. Entre amis, on prend plaisir à enchaîner quelques parties, puis la session se termine et l'idée de relancer le jeu ne vient jamais.

Medievil

Trailblazers n'est pas un mauvais jeu, loin s'en faut. Il ne s'agit pas non plus d'une arnaque, tant la bonne volonté des développeurs est manifeste. C'est simplement un jeu moyen, qui offre quelques bons moments, mais ne retient pas l'attention au milieu de la centaine de jeux sortant chaque semaine. L'offre est correcte par rapport au prix demandé et le jeu vous offrira du plaisir pendant quelques sessions entre amis, particulièrement si vous jouez en ligne. Cependant, Trailblazers ne rentrera jamais dans une sélection de jeux mémorables.

Trailblazers11.png

Test réalisé par Alandring à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Trailblazers ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.