Sony dévoile quelques informations sur la prochaine PlayStation

Le site wired a eu l'occasion de discuter avec Mark Cerny au sujet de la prochaine PlayStation. Si de nombreuses informations demeurent en suspens, cela a permis de lever le voile sur plusieurs aspects.

Commençons par le plus important : RétroSony a-t-il décidé de dévoiler sa machine de cette manière, qui plus est en confirmant que celle-ci ne sortira pas en 2020 ? La réponse se trouve au sein de l'article, lorsque Mark Cerny confirme que plusieurs développeurs tiers ont déjà reçu un devkit et que celui-ci devrait être envoyé de manière beaucoup plus généreuse tout prochainement. Sony a donc probablement décidé de devancer les leaks en communiquant de manière officielle, un choix intelligent. Que peut-on retenir sur cette console ?

Faster than light

Si l'article est rempli d'informations dont on se doutait depuis longtemps (la console ne sortira pas en 2019, elle aura un lecteur optique, etc.) et de termes technologiques qui n'ont pas un grand intérêt (comme le Ray Tracing, nouveau gadget vorace en ressource que Sony promet "pour la première fois sur console"), la prochaine PlayStation devrait constituer une progression sensible sur un aspect : les temps de chargement. En prenant en exemple Marvel's Spider-Man, Cerny a montré comment un déplacement rapide prenant 15 secondes sur PlayStation 4 était réduit à 0.8 secondes sur le devkit de la nouvelle machine grâce à un SSD conçu sur mesure.

Bien sûr, il s'agit certainement de l'exemple le plus sensible. Néanmoins, il est intéressant que l'élément mis en avant pour cette console ne soit ni un changement de résolution imperceptible à l'oeil nu, ni une augmentation du framerate indécelable, ni même un terme technologique incompréhensible du grand public, mais une correction de l'un des principaux défauts des machines de huitième génération.

Diviser les temps de chargement aura déjà un impact sensible sur le confort d'utilisation, mais cela devrait aussi affecter le game design : mondes plus interactifs, caméra plus sensible voire même modification en profondeur de la façon dont les jeux se lancent constituent autant de modifications envisagées par l'architecte de cette nouvelle console. Une promesse qui fait saliver pour cette nouvelle génération.

Retrogaming

Néanmoins, le plus important demeure les jeux. Deux informations ont été dévoilées à ce sujet. Premièrement, cette nouvelle console sera compatible avec l'intégralité des jeux PlayStation 4 ainsi qu'avec le PlayStation VR ; les utilisateurs ne perdront donc pas tout au moment de changer de machine. Deuxièmement, si cette nouvelle PlayStation devrait constituer un bond technologique important, la frontière entre générations pourrait être plus floue concernant les jeux. En effet, outre la rétrocompatibilité, Marc Cerny confesse que de nombreux jeux devraient sortir simultanément sur les deux générations de console, c'est-à-dire être cross-gen. Espérons que cela ne limite pas trop le potentiel de ces jeux, ni ne freine le démarrage de la prochaine PlayStation.

Gros mots en pagaille

Finissons, dans un soucis de précision, par évoquer les caractéristiques techniques de la bête. Celle-ci utilisera un CPU Ryzen à huit coeurs, exploitant l'architecture Zen 2 de 7nm. Le GPU sera de la gamme Navi et supportera le Ray Tracing, comme évoqué plus tôt ; le CPU comme le GPU seront produits par AMD. La console devrait aussi proposer une progression sensible concernant l'audio, notamment en termes de spatialisation du bruit. Si la différence devrait être notable même avec une sortie sonore unique, le point de référence sera l'utilisation de casques, offrant un son de qualité bien meilleure que durant la génération actuelle.

Source : https://www.wired.com/story/exclusive-sony-next-gen-console/

Réactions (41)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Sony Interactive Entertainment ?

13 aiment, 6 pas.
Note moyenne : (21 évaluations)
4,3 / 10 - Médiocre