Test de Fire Emblem : Three Houses - L'éducation au service du Tactical-RPG

Le 26 juillet 2019, la saga Fire Emblem est revenue avec un nouveau titre : Three Houses. L'occasion d'incarner un professeur mystérieux dans une aventure aux rebondissements multiples. Malgré la période estivale, nous avons mis notre ensemble de professeur pour vous en dire plus sur ce nouveau tactical.

Vous êtes soudainement réveillé par une étrange voix qui vous parle et vous demande ce que vous faites là. Bizarrement, cette voix reste dans votre tête pendant un moment, mais l'heure n'est plus à la discussion. Un groupe d'élèves est pris au piège par des bandits et on vous demande d'aller les sauver. C'est ainsi que débute l'aventure de Byleth, votre personnage (Homme ou femme selon votre choix). Accompagné de votre père Jeralt, vous rejoindrez sans trop le vouloir le Monastère de Garreg Mach. Tout semble rose et violet, mais au fil des missions, vous vous rendez vite compte que bien des curiosités commencent à se dérouler autour de vous.

Vis ma vie de prof

C'est au sein du Monastère de Garreg Mach que nous rencontrons un ensemble d'élèves répartis en trois maisons ayant chacune leur "leader". On retrouve donc :

  • Les Aigles de jais de l'Empire Adrestian, avec à sa tête Edelgard von Hresvelg.
  • Les Lions de saphir du Saint Royaume de Faerghus, avec à sa tête Dimitri Alexandre Blaiddyd.
  • Les Cerfs d'or de l'Alliance de Leicester, avec à sa tête Claude von Riegan.

Chaque maison comporte un ensemble d'étudiants avec leurs personnalités, leurs affinités et leurs problèmes. Pour choisir votre maison, il n'y a pas de séance de Choixpeau magique, mais une simple option à votre arrivée au Monastère. Qu'on soit clair : votre choix a des conséquences sur votre aventure et notamment sur la deuxième partie de l'histoire, où de réels choix s'offrent à vous.

NSwitch_FireEmblemThreeHouses_Story_Characters_leaders_image950w.jpg

Une fois votre maison choisie, on vous demande d'entraîner votre classe au combat et à la stratégie pour que vos élèves soient les meilleurs des meilleurs ! L'aventure se déroule de manière assez simple : chaque mois, une mission de l'histoire principale vous est proposée. Vous avez donc un mois pour profiter des différentes options du Monastère.

  • Quartier libre

L'option quartier libre vous permet de vous promener librement dans le Monastère. C'est l'option la plus importante du jeu, car elle vous permet une tonne d'activités comme la pêche, manger avec des élèves/profs, chanter dans une chorale, cultiver des plantes... La plupart des activités vous permettent de récolter des objets ou de l'argent, mais surtout d'améliorer vos relations avec les autres personnages et d'améliorer votre personnage. Chaque activité coûte un point d'action. Vous en avez un certain nombre de base, qui augmente au fur et à mesure que votre expérience de professeur augmente. Celle-ci est caractérisée par un rang allant de D à A+. Ce Hub géant vous permet aussi d'aller à la rencontre de marchands et de débloquer un ensemble de bonus, que ce soit au niveau des relations ou des apprentissages des étudiants.

Clairement, vous passez 60% de votre temps à dialoguer ou à regarder les gens parler entre eux via les cinématiques de soutien. Ce sont des éléments importants, qui vous permettent de mieux cerner les personnalités des personnages et de renforcer vos liens avec eux.

Si dans un premier temps, on est charmé par le Monastère, on finit rapidement par éprouver une certaine lassitude à mesure qu'on avance dans l'aventure. Il manque clairement de diversité et d'événements permettant de ne pas sentir la répétitivité.

  • Séminaire

Option beaucoup plus basique, les séminaires permettent de demander à un professeur (ou à un élève) de parler de ses compétences d'armes ou de magie préférés. Cela permet aux élèves assistant à la classe, qui sont choisis en fonction de leurs propres centres d'intérêts définis par vous ou par l'ordinateur selon votre choix, d''améliorer leurs compétences.

  • Bataille

Le titre parle de lui-même, des batailles sont disponibles chaque mois. Il en existe de différents types. Celle de base, qui vous rapporte des récompenses classiques (qu'on pourrait appeler escarmouche), celles liées à des quêtes secondaires, celles liées à des événements mensuels et celles liées à des personnages (qui se débloquent en fonction des affinités).

Les batailles sont un des meilleurs moyens d'améliorer le niveau de vos personnages ainsi que leurs compétences.

  • Se reposer

Option la plus basique permettant de remonter le moral de vos personnages et de rendre de la durabilité à certaines armes.

Il est aussi possible de faire passer des certificats pour changer la classe des personnages ou encore d'aller au marché sans passer par l'option quartier libre.

Voici donc les différentes options qui sont disponibles tous les dimanches du mois. Le lundi, c'est la rentrée des classes et l'occasion pour vous de décider des cours que vous donnerez dans la semaine ainsi que des tâches à réaliser par les élèves.

Monday, you bastard

Le lundi donc, c'est le moment de faire du tutorat et vous êtes libres de modéliser les compétences de vos personnages de la manière dont vous l'entendez (même si de grandes ficelles sont déjà tirées). Vous pouvez décider de laisser le tutorat se faire manière automatique, mais sincèrement, je le déconseille. Quel est l'intérêt de jouer à un jeu si vous ne pouvez pas exprimer vos envies ?

Le tutorat dépense 1 point d'action à partir du moment où vous donnez votre premier cours à un élève. Un point d'action vous permet de donner 4 cours consécutifs à un élève, mais il faut pour cela que sa motivation soit au maximum. Cette motivation se monte de différentes manières :

  • Via les dialogues en quartier libre.
  • Via les repas en quartier libre.
  • Via l'activité conseil en quartier libre.
  • Via les cadeaux en quartier libre.
  • Via l'activité boire du thé en quartier libre.
  • Via les passages de rang d'affinités entre les personnages.
  • Via les objets perdus des personnages que vous trouvez en quartier libre.
  • Via les conseils en fin de cours le lundi.
  • Via les batailles si le personnage est reconnu comme le meilleur de la bataille.
  • ...

Comme vous pouvez le voir, la motivation est très importante (plus vos personnages ont de motivation, plus ils peuvent apprendre) et celle-ci peut être facilement montée, principalement en quartier libre. Une motivation maximale permet donc d'avoir 4 cours consécutifs en tutorat. Un cours vous permet de choisir une des compétences d'armes ou de magie (Épée, lance, hache, mêlée, arc, foi, science, chevalerie, aérien....) et de diminuer le nombre de points requis pour atteindre le rang supérieur (les rangs allant de E à S+).

SW_FireEmblemThreeHouses_ND0213_SCRN_13.0.jpg

Le jeu vous réserve quelques surprises, car certains personnages qui semblaient à l'aise dans certaines compétences peuvent être bien meilleurs dans d'autres. Souvent, vous voyez trois petites étoiles vides près de la compétences. Cela veut dire que si vous farmez cette compétence, le personnage pourra débloquer une capacité spéciale. De ce fait, ne soyez pas toujours trop fermés dans la manière de monter vos personnages.

Atteindre certains rangs de compétences vous permett de débloquer d'autres classes. Il existe quatre arbres de classes :

  • Novice
  • Avancé
  • Elite
  • Suprême

Chacun de ces arbres dispose de plusieurs classes en fonction des compétences nécessaires. Par exemple, un brigand demande que vous ayez un niveau C en Hache alors que la classe assassin vous demande d'avoir un B en épée et un C en arc. Ne vous inquiétez pas : le système n'est pas aussi vicelard que cela ! En effet, le passage d'une classe à l'autre est basée sur un pourcentage. Plus vous avancez vers l'objectif de la classe, plus ce pourcentage augmente.

Exemple pour la classe assassin :

Si vous avez B en épée et C en arc : 100% de réussite de passage à la classe assassin

Si vous avez B en épée et D en arc : 80% de réussite au passage à la classe assassin

Il est donc parfois possible de tenter la chance avec un pourcentage inférieur à 100 et d'obtenir votre diplôme pour la classe supérieur (ou pas). Attention : chaque passage vous demande un sceau (offert par le jeu, achetable aux marchands ou obtenable via les batailles) lié à l'arbre de classe (Novice, intermédiaire, ...).

certification-change-classes-fire-emblem.jpg

Dernière condition au passage à une classe d'un arbre supérieur, le niveau des personnages. En effet, un personnage ne peut pas être niveau 5 et avoir une classe suprême. Chaque arbre correspond à un cap de niveau qui est un multiple de 10 : intermédiaire niveau 10, avancée niveau  20, suprême niveau 30.

Vous noterez donc que tout est lié dans Fire Emblem : Three Houses. Pour augmenter vos personnages, il faut leur donner cours. Pour faire vos cours, il faut de la motivation. Pour avoir de la motivation, il faut passer du temps avec eux dans les activités du Monastère.

À la guerre comme à la guerre

Beaucoup disent que le système a évolué depuis les derniers opus ; n'ayant pas fait ceux-ci, je ne peux pas vraiment vous décrire les différences. Toutefois, le système est assez basique pour du Tactical-RPG. La gestion est vraiment liée aux armes utilisées face aux différents ennemis (un arc est très fort contre les ennemis aérien par exemple), mais aussi par rapport aux placements des personnages. En effet, des bonus sont accordés aux personnages se trouvant l'un à côté de l'autre (vous pouvez voir ceux-ci dans les capacités des personnages). De ce fait, partir au front chacun de son côté peut vite se retrouver dangereux si on ne fait pas attention.

fe-three-houses-battle-menu.png

On retrouve une certaine diversité dans les cartes rencontrées ; pas trop dans les objectifs, qui se résument souvent à "tuer le boss adverse". Dès qu'on s'habitue un peu au système de combat, le jeu introduit (via l'histoire) de nouveaux monstres qui demandent, eux aussi, une certaine stratégie. Ceux-ci sont souvent forts et disposent de plusieurs barres de vie et d'une armure importante. Une manière de rehausser la difficulté quasiment absente du titre. S'il existe actuellement deux types de difficultés dans le jeu, "Normal" et "Difficile", leur titre est clairement trompeur : j'ai plus l'impression d'avoir un mode facile et un mode normal. Même en choisissant la mort définitive des personnages tombés au combat, on ne ressent pas vraiment de frisson ou d'excitation parce que les combats ne sont clairement pas assez difficiles actuellement. De plus, il est possible de remonter le temps (usage limité lié à l'histoire), ce qui permet de vite se remettre de ses erreurs. Un mode Lunatic devrait apporter une dose de difficulté supplémentaire (on l'espère), car actuellement, c'est un peu une balade de santé qui s'offre aux experts du genre.

On regrette aussi la pauvreté des animations des capacités. En effet, les capacités ont la même animation. Le système de combat étant un point important dans les T-RPG, on était en droit d'espérer mieux.

L'heure du bulletin est arrivé

Fire Emblem : Three Houses est un titre vraiment agréable et assez bien pensé dans sa majorité. Toutefois, on ne peut que noter certaines difficultés.

Le système de combat est clairement perfectibles et notamment en matière d'animation. Le Monastère, plaisant dans un premier temps, manque de vie et finit par être terriblement lassant. En outre, plus l'histoire devient haletante plus le Monastère provoque des coupures rébarbatives.

sg-fe-three-houses-monastery-exploration-mini-map-1024x576.jpg

Le titre profite néanmoins d'une histoire intéressante divisée entre trois maisons qui poussent, de ce fait, à une rejouabilité disponible via un "New Game +" et donc une durée de vie vraiment conséquente. Refaire l'aventure avec une autre maison vous permet de mieux cerner les tenants et aboutissants de ce que vous avez vécu dans votre première partie. Et si on rajoute à cela les différents choix dans les scénarios, on arrive vraiment à un jeu ultra complet.

Que vous soyez un amoureux du genre ou un aficionado, Fire Emblem: Three Houses est un titre qui risque de marquer l'année 2019 sur Nintendo Switch ; c'est un must have (même s'il comporte quelques défauts notoires). Le jeu est disponible sur la Switch pour un prix avoisinant les 45 euros actuellement.

Ce test a été réalisé par Glaystal avec une copie offerte par l'éditeur.


Que pensez-vous de Fire Emblem: Three Houses ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Intéressant