Test de Just Dance 2020 - Stayin’ Alive

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes : familier, mais suffisamment différent pour vous donner l’impression de jouer à un nouveau jeu, Just Dance 2020 est un nouvel opus qui vaut la peine pour les fans.

Cela fait maintenant 10 ans qu’Ubisoft nous livre chaque année à l’automne une nouvelle version de Just Dance et il faut dire que la licence poursuit son bonhomme de chemin, alors que la concurrence a depuis bien longtemps rendu les armes (RIP Dance Central). Cette dominance pourrait être dangereuse si Ubisoft se reposait sur ses lauriers. Qu’en est-il dans cet opus 2020 ?

Putain, dix ans

Les modes de jeu sur l’écran d’accueil vous présente directement l’une des principales nouveautés, en sus du retour du mode Coop. Pour fêter ses 10 ans, Just Dance vous propose un mode All Stars qui est en fait une rétrospective de chansons emblématiques de chacun des 10 opus de la licence. La difficulté augmente d’un titre à l’autre, finissant en apothéose sur High Hopes de Panic at the Disco!. Il vous faut venir à bout de ce mode pour débloquer la chanson en mode jeu libre.

Une autre nouveauté de cette version, des plus appréciables à nos yeux, est le retour en arrière sur les méthodes pour acquérir des versions alternatives de certains titres disponibles dans le jeu. On se plaignait l’an passé du fait qu’Ubisoft les avait rendues accessibles uniquement via un système de gacha : ce n’est plus le cas cette année. Pour débloquer des versions alternatives, la plupart du temps, il vous suffit de finir la version de base un certain nombre de fois ou en atteignant un certain score. C’est moins une question de chance et c’est au contraire une très bonne approche à nos yeux que de dire “Vous voulez tenter cette version extrême ? D’accord, mais on s’assure que vous êtes prêts pour”. On espère que c’est un signe qu’Ubisoft écoute sa communauté, dans une certaine mesure.

Around the world, around the world

La liste de titres disponibles est assez variée cette année encore, avec pas mal de titres connus de tous, mais aussi une grosse proportion de titres qui nous étaient totalement inconnus cette année. Ariana Grande, les Bee Gees et DJ Snake côtoient Billie Eilish et quelques icônes de la K-Pop, mais aussi des énigmes comme Lexa, Little Big ou encore le fameux Omer Adam ou Merk & Kremont. Sans doute la dimension internationale de Just Dance qui nous amène des titres de contrées lointaines et exotiques.

Si vous voulez les éviter, pas de souci : les fonctions de recherche vous permettent de trouver les titres d’un genre spécifique ou correspondant à des critères particuliers. Vous pouvez ensuite créer votre propre playlist et jouer uniquement à vos titres favoris. Le Machine Learning du jeu est par ailleurs assez bien fichu, car les recommandations à la fin de chaque chorégraphie sont rapidement pertinentes et vous permettent d’enchaîner les chansons, si votre condition physique le permet, du moins.

Pas loin de 40 nouvelles chorégraphies sont disponibles cette année (on note notamment le retour de chorégraphies se concentrant uniquement sur le haut du corps ; on vous recommande de regarder la finesse de la version “Déesse” de God is a Woman d’Ariana Grande), auxquelles s'ajoutent, si vous le souhaitez, pas loin de 500 titres grâce à Just Dance Unlimited, l’abonnement proposé par Ubisoft depuis quelques années pour accéder à toutes les chorégraphies des années passées pour quelques euros. Le pass est disponible pour des durées allant de 24 heures à un an, pour un prix oscillant entre 2,99 et 24,99 euros.

It's just an illusion

La plupart des modes présents l’an passé font leur retour, y compris le mode Sweat qui vous propose de vous exercer devant votre télé, si jamais vous avez la flemme d’aller à la salle (oui, on vous fournit des excuses sur JOL…). Attention cependant : le mode Enfant fait son retour et vous voudrez éviter à tout prix que votre bambin y accède. Pourquoi ? J’ai deux mots pour vous : Baby Shark. Je pense qu’il n’y a rien d’autre à ajouter. On se comprend.

En terme de contrôle, on utilise toujours notre bon vieux Kinect. Les possesseurs de Xbox One X et PlayStation 4 devront se contenter de leurs mobiles, les joueurs de Switch pourront eux utiliser leurs JoyCons. On n’a pas testé cette version précise, mais cela devrait être assez pratique comparé aux dimensions plus imposantes des smartphones actuels. 

D’ailleurs, on doit dire qu’on est assez déçu par le contrôle via smartphone… On perd complètement l’aspect de déplacement du corps entier : vous pouvez vous contenter de suivre les chorégraphies en agitant simplement votre bras dans votre canapé et vous pouvez faire aussi bien que quelqu’un qui se déhancherait pour de vrai. Mais bon, quel est l’intérêt ? Vous tricheriez sur Just Dance, vous ? Pourquoi vous achèteriez ce jeu pour tricher au fond de votre canapé ?

Crache ta ballerine, Myrhdin

Honnêtement, Just Dance est une des rares licences annuelles que l’on recommanderait d’acheter d’année en année. En plus, avec le pass, vous pouvez tout à fait sauter une paire d’années et reprendre une version tous les deux ou trois ans pour découvrir un plus grand nombre de chansons à la fois.

On a apprécié la découverte de cet opus 2020, notamment le fait que les principaux défauts de la version précédente (la machine à gachas) aient été retravaillés. Les chorégraphies proposées font toujours le boulot et satisferont tant les potes enivrés un soir de fête que les jeunes chorégraphes ou danseurs/danseuses en devenir. Les uns n’hésiteront pas à mettre cinq euros dans un pass pour s’enjailler sur les chansons du pass (Dunta vous confirmera que Dragostea Din Tei en groupe, ça vaut son pesant de cacahuètes), les autres envisageront peut-être de participer aux compétitions internationales organisées autour de la licence.

On aimerait une plus grande prise de risque, mais au final, la recette marche. On aimerait une difficulté plus poussée pour satisfaire les vrais danseurs, mais on reste content de voir défiler les Super et les Megastars et il y a sans aucun doute des limitations techniques qui rendraient impossible d’évaluer la chose en temps absolument réel. Au final, il nous appartient de créer notre propre niveau de difficulté. De notre côté, c’est la chasse aux 13 000 points. Du vôtre, ce sera peut-être un Megastar sur La Compagnie Créole avec 3 potes.

C’est bien là le charme de ce jeu : vous pouvez en faire ce que vous voulez, tant que vous avez envie de bouger un peu vos fesses.

Test réalisé par Myrhdin à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Just Dance 2020 ?

0 aime, 1 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
4,7 / 10 - Intéressant