Test de The Last of Us 2 - L'histoire détaillée et analysée

Des critiques dithyrambiques de la part des journalistes spécialisés, puis un review bombing sur metacritic : le moins que l'on puisse dire, c'est que l'histoire de The Last of Us Part II a divisé. Alors, qui a raison ? Nous essayons de le voir dans cet article, mais cela a un prix : cet article dévoile entièrement l'histoire du jeu, donc nous vous recommandons de ne pas le lire si vous n'y avez pas encore joué et comptez le faire.

Pour rappel, ce qui suit dilvulgâche entièrement l'histoire de The Last of Us Part II, donc nous vous recommandons de ne pas le lire si vous n'avez pas encore joué au jeu. Si vous désirez un test sans spoil, nous vous recommandons de lire cet article.

Ellie contre le reste du monde

Alors qu'au début du jeu la vie a repris son cours à Jackson, nous sommes rapidement pris dans une tournure qui a fait couler beaucoup d'encres dans les avis des joueurs. Joel et Tommy, en essayant de sauver une jeune femme, sont piégés par le groupe de cette dernière. Il apparaît que ces derniers veulent Joel et on peut rapidement faire le lien avec la boucherie au repaire des Lucioles qui a eu lieu dans le premier opus. On fait donc la connaissance d'Abby, d'Owen, de Nora, ... Ces différents protagonistes ont une grande importance dans le déroulement du jeu.

Ellie apprenant que Joel a été capturé, se rue à son secours, mais n'arrive qu'à être capturée à son tour. Une vision d'horreur se trouve face à elle : son père de substitution est à terre, baignant dans son propre sang. Abby l'achève avec un coup de club de golf en pleine tête. Le groupe épargne Tommy et Ellie, qui jurent néanmoins de se venger. La mort de Joel, personnage iconique du premier opus, permet de développer le thème principal : le cycle de la haine.

Test de The Last of Us 2 - L'histoire détaillée et analysée

Joel, a mon sens, n'a jamais été un personnage vraiment incroyable dans le premier opus. S'il peut faire vibrer certaines cordes sensible de par son histoire, c'est surtout le développement de sa relation avec Ellie qui ravit les fans. De ce fait, sa mort totalement inattendue à ce moment du jeu surprend (et déçoit) le joueur.

Ellie part de Jackson avec son amie Dina pour retrouver Abby et lui faire la peau. Après de multiples rencontres et péripéties, certains membres du groupe ayant tué Joel succombent à la vengeance sanguinaire d'Ellie. La violence monte crescendo jusqu'à rendre Ellie complètement incontrôlable. À tel point qu'elle finit par tuer Mel, une membre du groupe, et apprend quelques secondes plus tard que celle-ci était enceinte. Cela provoque un choc pour Ellie qui, malgré qu'elle ait tué sans remords des gens par dizaines, vomit alors ses tripes. Peu de temps après, Abby découvre ses amis morts et veut faire la peau à Ellie. À partir de ce moment, une pause s'impose et nous retournons en arrière pour changer de personnage et découvrir l'histoire d'Abby ainsi que ses motivations.

Il est intéressant de voir à quel point Ellie et Abby ont évolué dans des sphères similaires durant leur enfance et les événements du premier opus.

Eba2Ct2XgAI-Os1.jpeg
Eba2rT3WoAEWOZp.jpeg

Découvrir le parcours d'Abby permet d'humaniser petit à petit le personnage. Elle a perdu son père (qui était le chercheur censé faire le vaccin dans le premier) quelques années auparavant, tué par Joel alors qu'il souhaitait récupérer Ellie. Depuis, Abby n'a de cesse que de chercher sa vengeance et travaille sans relâche pour celle-ci au point de devenir une montagne de muscle. Cette caractéristique physique lui vaut quelques railleries de la part de ses amis. Toute la partie d'Abby jusqu'à ce qu'elle approche Ellie retourne le cerveau du joueur. Par exemple, avec Ellie, vous tuez un chien en arrivant à l'Aquarium. Sauf que dans le scénario d'Abby, on découvre et développe tout une relation avec ce dernier, ce qui fait que ce chien n'est plus un simple amas de pixels comme les autres.

Eba2Cf4XYAElQd6.jpeg
Eba2CSaXgAAENrY.jpeg

Une fois qu'Abby retrouve Ellie pour lui faire la peau, le combat s'engage. Si le joueur a l'habitude d'avoir Ellie comme personnage principal, ce n'est pas le cas ici, car vous devez tenter de tuer Ellie. Gentil, méchant : ces notions apparaissent comme dérisoires face au combat qui s'annonce. Chacun a ses raisons de tuer l'autre, bonnes ou mauvaises. Alors que Dina sauve de peu Ellie d'une mort certaine, Abby tente de l'égorger, mais Ellie lui dit qu'elle est enceinte. Abby voyant là une parfaite revanche à la mort de Mel, elle est prête à tuer Dina, mais Lev, un jeune garçon qu'elle a rencontré durant son périple, la dissuade de le faire en lui parlant et en la ramenant à la raison. Abby finit par refuser sa vengeance, voulant mettre un terme au cycle de haine.

Eba1TY1WAAECH2w.jpeg

Quasiment un an s'écoule et on retrouve Ellie, Dina et son enfant dans une ferme. S'ils vivent un bonheur certain, Ellie est toujours traumatisée par la mort de Joel qui la hante. De plus, Tommy en veut à Ellie d'avoir abandonné ses recherches d'Abby et la fait culpabiliser au possible. Ellie, ayant reçu des informations sur la présence d'Abby à Santa Barbara, décide de prendre la route au détriment de Dina qui essaie de l'empêcher de reprendre les armes.

Abby et Lev sont en quête de camps de Luciole, mais sont attrapés par des mercenaires. Ellie finit par les retrouver et les sauver. S'ensuit un nouveau combat assez violent entre Abby et Ellie.  Cette dernière prend le dessus et essaye de noyer Abby, mais elle voit alors l'image de Joel et finit, elle aussi, par abandonner sa vengeance. Elle retourne voir Dina qui a disparu, laissant une maison vide derrière elle.

Des thématiques osées

Au travers de cette histoire, on retrouve plusieurs thématiques qui abordent à la fois la vengeance, mais aussi l'identité de genre, l'homosexualité, l'amitié... Certains ont d'ailleurs utilisés ces thématiques pour mettre des critiques négatives au jeu en mettant reprochant le côté LGBT+ trop mis en avant ou une volonté politique d'utiliser des personnages féminins à fort caractère. Il n'y a aucune propagande dans le jeu. Utiliser des thèmes moins communs ne fait en rien une propagande de quoi que ce soit. Ou alors, il faudrait dire que quand un homme est le héros d'un jeu et qu'il couche avec une femme, c'est de la propagande aussi... Cela n'aurait pas vraiment de sens. Finalement, le jeu raconte une histoire avec des perspectives différentes de ce à quoi nous sommes habitués et bordel, que c'est rafraîchissant. On a enfin des personnages féminins bien écrits, avec des objectifs, de la volonté et pouvant faire preuve d'une violente brute. Et ce sans en faire des bombes ultimes, mais en leur offrant (notamment via les extraordinaires animations faciles) des émotions complexes qui ne sont jamais dans un camp bien défini (bien ou mal).

Eba1TOjXgAA93ur.jpeg
Eba1TjKWoAYNzYd.jpeg

À plusieurs reprises, le jeu aurait pu prendre des routes beaucoup plus simples. Mettre la mort de Joel bien plus loin dans le jeu, laisser Ellie achever Abby (ou l'inverse)... Ces différents éléments étaient beaucoup trop prévisible et sortaient du carcan que le premier opus proposait. Aucun humain n'est totalement bon ou mauvais ; ils font des choix qui ont des conséquences et ils ne cèdent pas à leurs pulsions aussi simplement. Si certains peuvent se plaindre de cela, on ne peut pas nier le fait que c'est une prise de risque assez intéressante qui finalement apporte plus de profondeur à l'histoire et aux personnages.

Toutefois, cette profondeur apporte également des moments plus lents et des répétitions dans la manière de raconter l'histoire (enchaînement de zones). De ce fait, alors que nous sommes à plusieurs moments très excités, le jeu nous lance un seau d'eau froide en mode : "Calme toi, ce n'est pas ce que j'ai prévu". 

Et finalement, ce scénario ?

Il est complexe et compliqué. Il ne plaira pas à tout le monde, car il ne propose plus vraiment un espèce de road movie avec une surprise à la fin. Ici, les surprises sont multiples et frustrent le joueur. Cette suite montre à quel point Naughty Dog peut nous offrir un univers qui chatouille nos émotions dans tous les sens.

Le point que j'ai le plus apprécié est qu'Abby soit un méchant, un objectif à tuer, avant un renversement de pression en nous faisant jouer le personnage. On découvre comme cela qu'elle n'est pas si basique que cela et qu'elle avait juste ce besoin de venger la mort de son père. Sentiment qu'Ellie partage dès la mort de Joel... On se rend compte qu'on a évolué dans la vengeance d'Ellie comme si c'était normal alors que derrière on tuait des personnes cherchant eux aussi à s'en sortir, ayant des amis, une famille... Les passages d'Abby cassent un peu cette image trop simpliste des événements.

Eba1vsZX0AIxk8_.jpeg
Eba3VUdXQAEKz7F.jpeg

Alors, nous ne tenons pas le scénario du siècles, quelques incohérences sont présentes comme dans la majorité des oeuvres, mais toutefois, il reste bien écrit la majeure partie du temps. L'univers est cohérent et on prend plaisir à découvrir les différents personnages, les enjeux, les factions, ...

Cependant, à mon sens, un aspect fait plus de mal que de bien au jeu : l'engouement de la presse beaucoup trop important. Le jeu a eu énormément de notes beaucoup trop parfaite pour un jeu qui ne l'est pas. De ce fait, les joueurs qui ont déjà tendance à tailler la presse d'habitude n'ont pas hésité à rajouter une couche. À trop forcer l'attente des joueurs pour un jeu, on finit par permettre une déception encore plus importante. Si l'on met 20/20 ou 10/10 à un jeu, le joueur est en droit d'attendre un sans faute. Toutefois, ce n'est jamais le cas et encore plus quand on a des oeuvres comme The Last of Us dans lesquelles l'aspect émotionnel est grandement mis en avant. (Et finalement, les notes, c'est de la merde !)

Eba2C8JX0AA0iMp.jpeg
Eba1v21XgAAoErW.jpeg

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de The Last of Us Part II ?

4 aiment, 5 pas.
Note moyenne : (9 évaluations | 0 critique)
4,8 / 10 - Moyen

1 jolien y joue, 1 y a joué.