Test de Man O'War : Corsair

Depuis quelques années, Games Workshop s’est lancé dans la commercialisation à grande échelle de la plupart de ses licences sur  et PC. Avec plus ou moins de réussite.

Aujourd’hui, c’est au tour de Man O'War de sortir (en early acces) sur PC. Mais Man O'War, c’est quoi ?

Test de Man O'War : Corsair

À la base, c’est un jeu de stratégie de Games Workshop sorti en 1993 simulant une rencontre entre deux flottes ennemies dans le monde heroic fantasy de Warhammer.

Jeu de plateau Man O'War

Quant au jeu PC, on reste dans le monde de Warhammer et sur mer, mais c’est tout. L'aspect stratégique laisse place à un jeu d’action à la troisième personne dans l’univers de Man O’WAR.

Commençons par le début : le lancement du jeu et la création de personnage.

Après une petite vidéo de lancement, on se retrouve dans le menu du jeu. Quatre niveaux graphiques sont proposés pour cette early acces, plus quelques options disponibles, ce qui est déjà pas mal. En revanche, on regrettera une interface en qwerty, sans possibilité de la changer pour le moment.

Au niveau du contenu, seule la campagne est disponible pour le moment

On commence par créer un personnage : on peut choisir entre trois niveaux de difficulté, un nom de bateau et un étendard.

Deux clics de souris plus tard  on se retrouve sur la mer des griffes aux commandes de notre premier bateau. En plein milieu d’une bataille entre trois navires orcs et une flotte impériale, c’est l’occasion idéale d’apprendre comment tirer au canon et comment gérer les abordages.

Les combats navals sont assez faciles à appréhender ; cependant, arrivé à la phase d’abordage, c’est un peu déconcertant. Dans un premier temps, on contrôle notre capitaine (nous verrons plus loin que l’on pourra ensuite contrôler différent membres d’équipage) qui possède un vieux tromblon qui nous permet de tirer sur nos ennemis. Pas de combat à l’épée, juste une phase de fps avec notre bon fusil.

Une fois les orcs défaits, direction le port le plus proche pour toucher une petite récompense et en profiter pour compléter notre équipage. On en profite aussi pour recruter un tireur d’élite qui ira en haut du mat. À partir de maintenant, on pourra passer du capitaine au tireur pour tirer sur les adversaires pendant les combats, mais aussi pendant les phases marines afin d'avoir une vue d'ensemble depuis le haut du mat à la jumelle.

Arrive le moment de passer au marché afin d'acheter de la nourriture à revendre dans le port voisin. C’est là que finit le tutoriel ; on va enfin pouvoir entrer dans le vif du sujet.

Pour les plus anciens d’entre nous, le jeu se rapproche d’un Sid Meier's Pirates. On dirige notre vaisseau sur la grande mer, on pille, on coule et on rançonne les navires que l’on croise.


Quand on arrive en ville, on peut :

Aller au chantier naval afin d'y faire nos achats, de réparer ou moderniser notre navire. Il est également possible d'acquérir de nouvelles armes pour notre capitaine et pour notre tireur d’élite (il existe peut-être d’autres membres d’équipages spéciaux à recruter, mais pour le moment je n’ai croisé que lui). C’est ici aussi que l’on complète notre équipage.

Aller à la place du marché. Il existe 15 marchandises avec une production et une demande particulière dans chaque ville, ce qui nous permet d’optimiser le commerce si la piraterie ne nous convient pas.

Aller à la taverne. Pour le moment, la seule utilité de la taverne est l’achat de cartes au trésor.

Enfin, consulter les missions proposées sur le tableau d’affichage.  Il y a un important choix de missions, allant de la course au transport de marchandises, en passant par l’arraisonnement de navire, la destruction de pirates ou encore une quête fedex pour laquelle on doit juste livrer du courrier en se faisant poursuivre par la moitié des vaisseaux du jeu.

 

Une fois de retour en mer, on navigue et on traque nos proies. La navigation est assez facile d’accès et les combats navals, même s’ils demandent une petite prise en main, ne sont pas trop compliqués à appréhender. Chaque bateau dispose d’une carte de localisation permettant de cibler ses dégâts. Toutefois, à longue distance et avec le bateau de départ, c’est assez compliqué... on est rapidement tenté de se contenter de tirer une bordée dans la direction adverse en espérant faire des dégâts. Il est cependant regrettable que la phase d’abordage se limite à tirer avec un ou deux personnages  pendant que notre équipages se bat. Il est impossible de combattre à l’épée, ce qui est un peu dommage dans un jeu de piraterie.

Au niveau du gameplay, on peut aussi noter qu’il existe un système d’expérience pour le capitaine et un système de réputation et d’infamie. Il y a aussi un système de factions (5 pour le moment et 15 dans le futur) : nos actions modifient la façon dont réagissent les navires de ces factions. C’est à peu près tout pour le moment.

Alors quel bilan en tirer ?

Je vous avoue qu’au premier abord, après être allé faire un tour sur le site du jeu et avoir vu ce que voulaient faire les développeurs et certains screens, j’étais assez sceptique. Beaucoup de bonnes idées, mais un style graphique un peu vieillot.

C’est vrai qu’au niveau graphique, le jeu a de gros progrès à faire, mais il faut tenir compte de plusieurs choses. Premièrement, on est au tout début de l’early acces (V0.1.1). Deuxièmement, les screens ne rendent pas honneur au titre, qui est plus vivant une fois en jeu. Enfin, malgré ses défauts visuels, on se laisse assez bien prendre au jeu.

En revanche, au niveau du contenu je n’ai pas été déçu : il y a des combats navals, un peu de commerce, quelques quêtes à remplir. Le jeu est bien parti pour être une bonne petite simulation/gestion de jeu de piraterie. Le seul point noir à mes yeux, c’est l’abordage où l'on ne peut pas vraiment se battre et qui se résume à un jeu de tir.

Au final, je dirais que c’est un jeu plaisant avec un fort potentiel concernant son avenir. Pas mal de choses sont en prévision pour la suite : des sorciers, des navires alliés et même des créatures volantes. Il y a quelques efforts à faire sur la partie technique et sur les abordages, mais sinon j’ai trouvé le jeu très plaisant.

 Planification des mises à jour

 Test réalisé par Gilian à partir d'une version commerciale.

Réactions (25)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Man O'War : Corsair ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.