They Are Billions - Un RTS de survie post-apo

L’année dernière, je me disais encore que les genres « stratégie » et « gestion » étaient vraiment devenus des rejetés du marketing vidéo ludique, préférant, à juste titre évidemment, ce qui était dans l’ère du temps : Moba, jeux de cartes, FPS en équipes… des jeux rapides et/ou dynamiques.

Je me disais que je me faisais vieux, ne pouvant plus vraiment m’amuser dans mes genres de jeux préférés. Heureusement que les Total War et les jeux Paradox étaient comme des phares au milieu de l’obscurité et avaient néanmoins de quoi combler mes envies.

Néanmoins, en un an, beaucoup de choses ont changé ! Les développeurs se sont rendu compte qu’il y avait un public d’aficionados pour ces jeux qui ont eu leur heure de gloire au début des années 2000, comme l’ont prouvé les récents succès de Planetcoaster et autres Cities Skyline. Du coup, c’est une avalanche de titres qui débarquent, tant des gros éditeurs que des développeurs indépendants (qui eux n’avaient jamais vraiment lâché l’affaire, merci à eux) et j’en suis comblé. J’en ai plusieurs sous le coude à vous présenter dans les prochains jours et, de ce fait, je vais parler d’un premier jeu qui possède un potentiel vraiment sympa niveau fun et challenge, « They Are Billions ».

They Are Billions - Un RTS de survie post-apo

They Are Billions est un jeu de stratégie/gestion/tower défense post-apocalyptique/steampunk (cela fait beaucoup de mélanges) développé par Numantian Games, un studio indépendant situé en Espagne. They are Billions est leur second jeu : ils avaient travaillé en 2014 sur « Lords of Xulima », un jeu de rôle old style qui avait été pas trop mal accueilli par la critique à l’époque.

Ce jeu nous place dans un environnement clairement hostile où il faudra faire prospérer une petite colonie de survivants face à des hordes zombies qui hantent les vertes campagnes environnantes.

Voilà pour la mise en place générale. Avant de démarrer, vous pourrez choisir votre mode de difficulté selon différents critères : l’environnement (il y en a 4 de prévus), le nombre de zombies dans la région et le temps de survie pour atteindre la victoire. Ces deux derniers critères sont liés, car le nombre de zombies est prédéterminé par rapport à notre sélection et restera le même quelle que soit la durée qu’on souhaite tenir. Donc, plus on prend une durée longue (par exemple 150 jours), plus c’est « facile » de résister, car les zombies seront plus répartis dans le temps au niveau des attaques.

20171212112905_1.jpg

On démarre une partie avec un « hôtel de ville », 4 rangers et un soldat. Votre population grandira et fera vivre votre colonie au fur et à mesure que vous construisez divers bâtiments : huttes, scierie, pêcherie, moulin, relais d’énergie, etc. La première chose à faire dans le jeu est de faire un repérage de son environnement immédiat afin de pouvoir se servir des obstacles naturels pour protéger sa colonie : montagne, foret, lac, tous sont susceptibles de servir de barrière infranchissable pour les hordes de morts-vivants qui sillonnent la campagne. Le placement de vos bâtiments sera primordial, car votre espace sera restreint, surtout dans un premier temps. Par après, rien ne vous empêchera d’étendre votre colonie par le biais des relais énergétiques, vous octroyant la possibilité de construire plus loin de votre hôtel de ville, mais au début, il faudra se contenter de la proximité directe de celui-ci pour construire. C’est parfois assez dérangeant, surtout dans les toutes premières parties, car il faut être capable d’anticiper certaines constructions. Je pense notamment à une usine qui pourra vous permettre d’acquérir de nouvelles technologies.

TheyAreBillions3.jpg
Sans elle, impossible d’évoluer et si vous n’avez pas prévu la place nécessaire pour la construire… vous allez vitre être ennuyé. De plus, il est impossible de la construire avant d’avoir un certain rendement et donc une certaine infrastructure déjà active.

De même pour la caserne, qui sert à créer des soldats, indispensable évidemment pour lutter contre les zombies. Si vous êtes obligé de la construire trop loin, voire en dehors de vos défenses, vous risquez de la perdre illico lors de la première attaque.

Bref, le début de partie n’est pas toujours facile, car on est dépendant de son environnement et de l’espace qui nous est octroyé au départ. Espace généré de façon aléatoire, car on n’a jamais deux fois la même carte.

20171212120102_1.jpg
TheyAreBillions2.jpg

Pour les modes de difficulté, je ne peux vous conseiller que de mettre TOUT en facile pour les quelques premières parties. En effet, le jeu est très punitif et même ainsi, ce n’est clairement pas évident. La moindre erreur ou moment d’inattention et vous verrez la moitié de votre colonie en cendres, même dans ce mode. Votre évolution devra être constante pour pouvoir réguler les hordes de zombies qui peuvent arriver. Et ceci est un des gros points forts du jeu, mis en avant par les développeurs : le jeu est capable d’afficher des milliers de zombies en simultané à l’écran. De plus, ils ne sont pas tous identiques. Certains sont plus rapides, d’autres plus massifs, voire portent une maladie infectieuse. D’ailleurs, en ce qui concerne ces derniers, il faudra prendre cela en compte : un seul zombie infecté peut répandre une épidémie auprès de vos survivants, rendant vos bâtiments inutiles, etc.

Autre petite feature du jeu :l’élection de votre Maire. Celui-ci apportera des bonus à votre colonie qui lui sont propres et qui peuvent parfois vous sortir du pétrin.

TheyAreBillions_Art1.jpg

Le jeu n’est pas vilain du tout. Les graphismes sont soignés et agréables à l’œil. Les développeurs ont pris beaucoup de temps à peaufiner les détails et les animations sont très nombreuses et très divertissantes, cassant clairement la monotonie qu’on pourrait déceler dans des jeux de ce genre. Un mode « 4K » est d'ailleurs annoncé, bien que je ne sois pas équipé pour le voir ; je ne peux que vous transmettre l’info.

Disponible depuis le 12 décembre en accès anticipé sur Steam pour le prix de 22.99€, le jeu n’est donc pas terminé au moment où vous lirez ces lignes. Toutefois, le mode survival accompagne la sortie du jeu et offre déjà une très grande rejouabilité au titre et, en l’état, le jeu offre déjà un bon challenge très sympathique à découvrir. Un bon petit titre pour ces fêtes de fin d’année !

Cramez-les tous !

 

TheyAreBillions4.jpg
20171212112901_1.jpg

Aperçu réalisé par Seiei à partir d'une version fournie par le développeur.

Réactions (22)


  • En chargement...

Que pensez-vous de They Are Billions ?

3 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
5,9 / 10 - Assez bien

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.