Test de Dragon's Crown Pro

Vanillaware, studio japonais développant notamment Odin Sphere, GrimGrimoire et Muramasa, revient vers les joueurs avec un portage d'une de ses licences : Dragon's Crown Pro. Nous avions eu droit au même tarif pour Odin Sphere et c'était déjà une réussite. Est-ce encore le cas ? C'est ce que nous avons essayé de découvrir pour vous !

Quand la recette est bonne, bonne, bonne....

Lianai nous le disait dans son test d'Odin Sphere, Vanillaware sait faire revivre aux goûts du jour ses licences. À l'origine, Dragon's Crown est sorti en 2013 sur PlayStation 3 et PlayStation Vita. Mélangeant Action-RPG et Beat Them all, le jeu nous plonge dans un univers fantastique.

Déjà à l'époque, le jeu avait plu grâce à une patte graphique très propre, une narration inspirée et un gameplay très nerveux. Avec une base aussi intéressante, il aurait été dommage de ne pas remettre au goût du jour cette licence. 

Le jeu vous propose de prendre part à une aventure épique via un des six personnages jouables. Chacun représente une classe et donc un gameplay sensiblement différent. Vous pourrez ainsi prendre vie dans la peau d'un Nain qui pourrait être une caricature du dieu nordique Thor, d'une Amazone au fessier redoutable ou d'une magicienne qui doit avoir de sacrés problèmes de dos vu le monde au balcon.

Vous l'aurez compris : la patte graphique du jeu n'a pas empêché quelques folies aux développeurs au travers des personnages. On pourrait rire de ce côté loufoque, mais pourtant cela s'intègre vraiment bien dans l'univers et lui apporte un côté moins sérieux. Chaque classe dispose de son propre système de gameplay. Ainsi, le magicien utilise des armes élémentaires, le Nain a la possibilité d'utiliser les ennemis en le jetant sur les autres, l'archère peut infliger d'énormes dégâts en frappant avec une dague dans le dos de l'adversaire, ...

L'objectif est de parcourir l'histoire au travers de donjons avec des ambiances sensiblement différentes. Le but est d'avancer, à la manière d'un Streets of Rage, en vous déplaçant vers la droite et en affrontant des vagues de monstres jusqu'à un boss. C'est ainsi tout un bestiaire qui s'offre à vous : squelettes, dragons, magiciens, ... Au fur et à mesure de vos pérégrinations, vous ouvrez des coffres via votre acolyte PNJ. Il existe là aussi tout un classement au niveau des coffres, allant de E à S. En fonction de la qualité du coffre, vous obtienez, à la fin, de l'équipement de même qualité. Le véritable combat se passe généralement face au boss, qui dispose d'un pattern bien précis. Il s'agit donc de pouvoir esquiver les différentes attaques et de trouver les ouvertures pour lui infliger un maximum de dégâts.

Après chaque donjon terminé, vous retournez en ville pour continuer l'histoire, dépenser vos points de compétences dans des talents passifs ou actifs, vendre votre équipements ou encore recruter des PNJ pour vous aider dans votre quête. En continuant votre quête pour découvrir ce qui se trame dans le pays, vous êtes dirigé vers de nouveaux donjons et ainsi de suite jusqu'à avoir exploré tous les donjons. Une fois cela fait, le jeu vous propose de retourner visiter les donjons, mais cette fois avec de vrais joueurs comme compagnons et en vous proposant un chemin alternatif. Bien entendu, la difficulté est alors augmentée pour continuer à vous proposer un certain challenge.

Autre élément de gameplay qui se débloque après quelques heures de jeu, les runes. Durant vos voyages au travers des donjons, vous remarquez sur les décors des runes. En ayant les bonnes runes sur vous, il vous suffit de les activer pour obtenir un bonus, ouvrir un passage ou détruire totalement les ennemis.

Héritiers du bon comme du mauvais

Dragon's Crown Pro propose une aventure avec des graphismes au goût du jour. Ainsi, si vous disposez d'un système 4K, vous pouvez profiter d'une qualité graphique au top. C'est lisse, c'est fluide et ça fait plaisir.

Autre nouveauté, la bande originale du jeu. Elle est toujours l'oeuvre d'Hitoshi Sakimoto (Valkyria Chronicles, Tactics Ogre, Final Fantasy Tactics,...), mais elle est cette fois accompagnée d'un orchestre.

Néanmoins, l'élément qui fait réellement plaisir, c'est la localisation réalisée d'une main de maître par le studio. Il est donc possible de profiter des voix japonaise ou anglaise tout en lisant en français l'histoire qui se déroule. 

Toutefois, Vanillaware n'a pas eu l'envie de corriger certains défauts. Quand on prend un jeu tel que Dragon's Crown, on s'attend à partager l'aventure en ligne. Toutefois, cela n'est possible qu'après plusieurs heures de jeu (5-6). Du coup, c'est vite long de devoir se taper toute l'aventure seul. Une fois débloqué, vous pourrez rejoindre des parties, mais, là aussi, c'est le minimum syndical. Vous ne pouvez pas choisir le donjon ou même savoir où en est l'avancement de ce dernier.

Le système de runes, bien que réellement intéressant, est une plaie à activer en combat, car réellement peu intuitif. Il faut utiliser soit le stick droit soit le pavé directionnel pour déplacer un curseur sur les runes disponibles et sur celles que vous avez sur vous. Cela prend du temps et quand on joue à un beat them all et qu'on est assailli par des dizaines d'ennemis, on n'a pas que ça à faire.

La lisibilité des combats peut rapidement être compliquée (et encore plus avec des mages dans le groupe). Tous les effets de sorts, d'animations, le nombres d'ennemis, les joueurs, les explosions, ... Tous ces éléments font qu'il arrive souvent de perdre complètement de vu son personnage.

L'intelligence artificielle reste aux fraises et n'hésite pas à se prendre des pièges, à courir dans le feu ou à se prendre toutes les attaques dans la tronche.

C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes

Malgré ses quelques défauts, Dragon's Crown Pro propose une aventure vraiment intéressante et un gameplay nerveux au possible. Il vient notamment apporter à la PlayStation 4 un type de gameplay peu présent sur la console de salon. En plus, le multijoueurs propose un réel challenge avec une difficulté bien dosée, à condition d'avoir la volonté de passer les premières heures de jeu.

On regrette néanmoins qu'il n'y ait pas de Cross-play. Ainsi, les possesseurs de l'édition PlayStation 3 devront repasser à la caisse, pour un prix assez élevé compte-tenu des ajouts : 45 euros. Le montant semble assez élevé, surtout qu'attendre d'éventuelles promotions risque de vous obliger à faire face à un multijoueurs un poil vide. Toutefois, si vous aimez les gameplays nerveux à souhait et que l'envie vous prend de parcourir des donjons à la recherche de trésors, Dragon's Crown est fait pour vous.

Ce test a été réalisé par Glaystal à partir d'une version fournie par l'éditeur.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Dragon's Crown Pro ?

2 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.