Test de Valkyria Chronicles 4

Initialement sorti en mars 2018 au pays du soleil levant, Valkyria Chronicles 4 arrive aujourd'hui dans nos contrées. Sega nous fait le plaisir de replonger en 1930 dans une guerre opposant la Fédération Atlantique à l'Empire Impérial. Nous suivrons l'Escouade E, chargée d'une opération visant à mettre un terme à la guerre.

Escouade E, au rapport !

1930. Une guerre fait rage entre la Fédération Atlantique et l'Empire Impérial. La raison ? Une ressource puissante appelée Ragnite. Votre mission, si vous l'acceptez, sera de participer à une opération ayant pour nom de code "Opération Croix du Nord". L'objectif est de prendre d'assaut la capitale impériale afin de renverser le cours de la guerre.

Le contexte historique est donc le même que celui du premier opus, mais l'histoire se déroule sous un autre angle et les personnages sont eux aussi différents. Vous incarnerez Claude Wallace, Capitaine de l'Escouade E. Au niveau des personnages principaux, on retrouve :

  • Raz, une forte tête se proclamant invincible.
  • Kai Schulen, personnage calme et sniper hors pair.
  • Riley Miller, inventeuse talentueuse qui met à profit ses compétences en tant qu'officier.
  • Miles Arbeck, conducteur et mécano du tank "Le Hafen".
  • Ragnarock "Rags", chien et mascotte de l'escouade.
 
Bien entendu, votre escouade compte bien plus de personnages, mais les autres participent moins à l'aventure principale. Toutefois, comme nous le verrons par après, ils ne sont pas oubliés pour autant et auront leur moment de gloire.
 

Journal intime de guerre

Valkyria Chronicles 4 reprend une structure bien connue de la série : le livre. Celui vous permet de suivre les différents morceaux de l'aventure pas à pas, mais aussi de profiter de diverses options comme :

  • Les escarmouches sont des batailles optionnelles sur des cartes déjà rencontrées dans l'histoire principale. Le but est simplement d'obtenir des points d'expérience et de construction.
  • Le quartier général vous permet d'entraîner vos troupes, d'améliorer et de gérer votre équipement et vos chars, d'apprendre de nouveaux ordres, mais aussi de consulter différents aspects du jeu (tuto, presse, ...). C'est un élément essentiel du jeu dans lequel vous risquez de passer du temps.
  • Les histoires d'escouade vous permettent de mieux connaître les membres secondaires de votre escouade.
 
Test de Valkyria Chronicles 4
 
Il est important de parler des histoires d'escouade, car elles sont assez intéressantes dans cet opus. Les membres de votre escouade ont des préférences en termes de compagnon. Certains se sentent plus à l'aise avec 1 à 3 autres personnages. En les faisant jouer ensemble, vous avez donc des chances de débloquer leur histoire.
Ces histoires sont assez courtes et comprennent à chaque fois une bataille assez simple à réaliser. L'objectif ici est clairement d'étoffer le background du jeu et d'apporter une touche de sensibilité à vos personnages secondaires. 
Un autre point intéressant, c'est que ces histoires ont toutes une thématique différente. Ainsi, elles parlent d'amitié, d'amour, de trahison, de compétition ou d'histoire sombre. Chaque personnage a son caractère propre et sa manière d'interagir.
Finalement, en complétant ces histoires, vous permettrez à vos personnages secondaires de transformer un malus en buff généralement plutôt intéressant (surtout sur certains personnages qui peuvent parfois relancer une action).
Pour vous donner une idée des personnages secondaires, Vancey est toujours bourrée et finira son tour ivre morte plus tôt que prévu, Neige est timide au point de ne plus oser bouger en combat, Scott n'arrêtera de tirer que si on lui en donne l'ordre et Viola refusera d'obéir à vos ordres. C'est en jouant leurs histoires que vous arriverez à transformer ces malus en réel potentiel.
 
valkyria-chronicles-4_20180831210340.jpg
 
Si le journal est un élément qu'on connaît depuis le premier opus, il comporte toujours, à mon sens, un côté un peu rébarbatif. Ainsi, vous devrez constamment choisir le passage que vous voulez voir et certains durent parfois moins d'une minute. Ils ont, dans certains passages, englobé plusieurs scènes ensemble, ce qui rend le côté narratif moins haché. C'est dommage de ne pas l'avoir fait pour une plus grosse partie de l'histoire. Après plusieurs scènes scénarisées, vous aurez généralement une bataille (comptez-en une à deux par chapitre).
 

L'art de la guerre

Dans Valkyria Chronicles 4, on retrouve les classes suivantes :

  • Éclaireurs. Armés d'un fusil, ils peuvent parcourir de longues distances et repérer les ennemis plus facilement. Leur amélioration de niveau 10 leur permet d'utiliser un lance-grenade. Celui-ci offre une portée accrue au lancement de grenades pour déloger facilement des unités.
  • Soldats d'assaut. Armés d'une mitraillette, ils parcourent de plus petites distances que les éclaireurs, mais se montrent mortels à courte distance. Leur amélioration de niveau 10 leur permet d'utiliser un lance-flammes. Celui-ci est redoutable contre les unités cachées derrière des sacs de sable ou ayant une armure solide.
  • Ingénieurs. Armés d'un fusil, ils peuvent parcourir des distances quasi similaires à celles des éclaireurs. Ils portent un plus grand nombre de grenades (trois au lieu d'une), ont un kit de soins pouvant relever les alliés, peuvent réparer les chars ou désamorcer les pièges et réparer les sacs de sable. Les ingénieurs n'ont pas d'amélioration spéciale au niveau 10.
  • Snipers. Armés d'un fusil de sniper, ils ne peuvent pas se déplacer très loin, mais disposent d'une portée gigantesque et d'une puissance de feu importante. Les snipers peuvent clairement décimer les soldats ennemis sur un champ de bataille. Au niveau 10, les snipers apprennent le tir de riposte qui permet de riposter après une attaque, mais aussi quand ils voient un ennemi se déplacer. 
  • Lanciers. Armés d'un lance-roquette en forme de lance, ils ne peuvent pas se déplacer très loin, mais disposent d'une armure très solide qui résiste à quasiment tout type d'explosion. Ils sont les meilleurs pour venir à bout des tanks, tourelles et autres joyeusetés mécaniques. Les lanciers n'ont pas d'amélioration spécifique au niveau 10.
  • "Le Hafen" est votre tank principal et dispose de trois armes : une gatling, un mortier et un canon principal tirant des obus.
Deux nouvelles classes ont fait leur apparition dans cet opus :
 
  • Grenadiers. Armés d'un mortier, ils ont des déplacements limités, mais une portée très importante. Leur tir en cloche leur permet de tirer au-dessus des bâtiments pour atteindre leurs ennemis et ils peuvent toucher plusieurs cibles si elles sont assez proches l'une de l'autre. Leur puissance de feu est assez importante et ils peuvent empêcher l'infanterie ennemie d'avancer paisiblement sur le champ de bataille. Leur apport est assez intéressant, car ils peuvent vraiment se spécialiser pour être anti-infanterie ou anti-tank (empêchant les tanks de se déplacer davantage s'ils sont touchés par un obus). 
  • "Le Cactus" est un véhicule de transport de troupes (VTT). Celui-ci vous permet d'embarquer deux personnes (ou davantage en améliorant le véhicule dans votre quartier général). Ce véhicule résiste aux impacts de balles, mais est très sensible aux obus et aux lance-roquette. De nouvelles stratégies peuvent ainsi être imaginées pour amener vos troupes en toute sécurité dans les lignes ennemies. Attention : le plus simple pour faire monter vos troupes à l'intérieur et soit de passer par le menu de gestion des troupes ou de prendre votre VTT et de "ramasser vos troupes". Si vous faites cela troupe par troupe, cela vous coûtera beaucoup de points de commandement.
vc4_new_features.jpg
 
En lisant le descriptif de ces classes, vous aurez compris qu'il faut que votre escouade soit hétéroclite pour vous offrir un maximum de possibilités. Par exemple, terminer une bataille sans ingénieur est totalement possible, mais ils vous apportent un tel avantage sur le champ de bataille qu'il serait dommage de s'en passer. Généralement, vous pourrez emmener un maximum de 10 unités (sachant que certaines sont obligatoires comme votre tank).
Il est bon d'avoir au moins une troupe de chaque et ensuite de faire selon la stratégie de votre choix.
 
system-ss02.jpg
 
Une fois vos troupes choisies, la bataille pourra être lancée. Vous disposerez de points de commandements (représentés en haut par des badges) qui vous permettront de choisir une troupe à manipuler sur le champ de bataille. Chaque usage de troupe coûte un point de commandement. Il est important de noter que les officiers ajoutent un point de commandement à votre total ; ils sont donc très intéressants sur le champ de bataille (même si vous ne les utilisez pas forcément).
Toutefois, ces points de commandement peuvent aussi être utilisés pour donner des ordres à vos troupes. Généralement, cela consiste à buffer une ou l'ensemble de vos troupes (selon le coût de l'ordre) dans une matière spécifique (attaque, défense, esquive) ou bien à réaliser une action (réparer un tank, soigner une unité, rendre des munitions, ...). Si les ordres paraissent peu intéressants, ils sont toutefois fort appréciables dans certaines situations et pourront vous sauver d'un mauvais placement de vos troupes. Attention cependant, car les ordres peuvent coûter de 1 à 3 points de commandement. La bonne gestion de vos points vous permettra d'éviter les mauvaises surprises. Il vous sera aussi possible, par la suite, de donner d'autres types d'ordres, mais je vous laisse la surprise de cela.
 
system-ss03.jpg
 
 
Chaque bataille est remportée en fonction d'un objectif bien précis ou est perdue de la même manière. Ainsi, il vous faudra parfois venir à bout de vos ennemis, atteindre un point de la carte ou encore capturer l'ensemble des camps ennemis. Dans l'autre sens, vous perdez généralement si Claude meurt (ou un personnage important dans l'histoire) ou si votre camp de base est capturé. Faites d'ailleurs bien attention à votre camp, car le jeu est fourbe et certaines unités bien cachées sortent de leur cachette dès que toutes vos unités ont quitté le camp. (Cela m'a valu quelques défaites bien rageantes.)
 
Comme dit précédemment, votre quartier général vous permettra d'améliorer vos troupes et votre équipement. À la fin de chaque bataille, vous obtiendrez des points d'expérience et des points de recherche et développement (R&D). L'expérience sert à augmenter le niveau des classes. À certains niveaux, vous obtiendrez de nouveaux ordres ou des bonus pouvant s'activer en combat. Chaque niveau améliore les statistiques de vos personnages et le niveau maximum est 20. En ce qui concernent l'équipement, il vous sera possible d'améliorer les armes de bases de vos soldats et de les faire se développer selon trois arbres (précision, standard, puissance). Concernant les tanks, vous aurez la possibilité d'améliorer leurs statistiques de bases et de placer des ajouts qui vous donneront des bonus (Points de vie en plus, meilleure résistance, précision, augmentation du nombre de places dans le VTT, ...)
 
study-ss03.jpg
 
Quand un personnage tombe au combat, il devra soit être réanimé par un ingénieur soit être secouru par un autre allié qui demandera l'assistance du médecin. Ce dernier point aura pour effet de faire sortir du jeu le membre blessé (il ne pourra être appelé en renfort qu'après un tour). Si un personnage est à terre et qu'un ennemi le rejoint, deux cas de figure :
 
  • Si c'est un personnage principal, il est envoyé en repli et ne pourra plus être appelé pour la bataille.
  • Si c'est un personnage secondaire, il meurt. Si vous n'aviez pas débloqué son histoire d'escouade, vous ne pourrez plus le faire.

Spin-off ou 1.5 ?

Si on a joué au premier opus, les similarités entre les deux titres apparaissent clairement. La patte graphique est restée la même, pareil pour le système de combat. On pourrait clairement se dire que Sega ne s'est pas trop foulé dans l'histoire. Pourtant, Valkyria Chronicles 4 apporte une dimension supérieure grâce notamment à son histoire un peu moins manichéenne et surtout grâce à ces histoires d'escouade qui donnent clairement vie à votre groupe. Vos personnages secondaires ont leur propre histoire et, de ce fait, vous aurez envie de vous accrocher à eux.

Les missions ont été étoffées et proposent une variété plus importante, que ce soit en termes de décors ou encore de mécaniques. Au bout de 18 chapitres (soit plus de 20 cartes de combats), je n'ai jamais eu l'impression de refaire la même carte que précédemment. Ce que j'ai particulièrement aimé, c'est que les maps sont parfois truffées de pièges et vous ne vous contentez plus de courir en ligne droite en tuant tout sur votre passage. Un conseil : regardez où vous mettez les pieds et faites attention à l'environnement autour de vous.

vc4187594.jpg

De nombreuses cinématiques sont présentes dans le jeu comme pour le premier opus. Toutefois, la réalisation de celles-ci sont au-dessus du lot et apportent généralement un ensemble d'émotions (rire, pleurs, tensions, ...) avec elles. Je dois dire que pour le coup, Valkyria Chronicles 4 étoffe tellement bien son histoire qu'elle peut alors parler à un ensemble de personnes et ce peu importe l'âge. On retrouve des passages qui peuvent paraître enfantins, mais aussi des moments digne d'un film "The Expendables". Mention spéciale à Raz, qui est un personnage vraiment haut en couleurs au niveau de sa personnalité ou encore à Kai et sa fameuse double identité.

Un autre point positif, c'est que le jeu est totalement traduit en français au niveau de ses textes et dispose de voix en japonais et en anglais. Bon, on parlera là de question de goût, mais j'ai effectué l'ensemble du jeu en anglais. Les voix japonaises sont jouées à l'excès et dans un conflit européen, c'est assez étrange d'avoir ce type de voix. Les voix anglaises sont assez justes dans l'ensemble (même si la synchronisation labiale n'est pas toujours respectée au millimètre). À moins d'être un amoureux inconditionnel du japonais, je vous invite clairement à envisager le jeu en anglais surtout que quelques références à la pop culture sont présentes dans le jeu.

Au niveau des points négatifs, on regrette qu'il n'y ait pas de rencontre entre l'escouade 7 (du premier opus) et celle de Claude. Toutefois, dans un DLC, il vous sera possible de réaliser cette rencontre, mais cela reste un contenu additionnel. 

Par rapport aux Antagonistes, si certains sont haut en couleurs, d'autres sont assez peu intéressants et ne présentent pas un réel challenge. Ainsi, on ne trouve pas vraiment, au sein de l'empire, de personnage vraiment redoutable et impitoyable. On pourrait imaginer que c'est justement pour sortir du carcan manichéen du premier opus, mais un méchant qui est sans pitié, ça a souvent de la gueule.

J'ai glissé chef !

Valkyria Chronicles 4 apporte vraiment une amélioration intéressante à la saga. On sent que les erreurs ont été retenues (en tout cas certaines) et que les développeurs ont travaillé en ce sens. Tout n'est pas encore parfait et on pourrait notamment dire que "Le Livre" pourrait être revu pour avoir un côté plus sympa à utiliser et rendre l'aventure moins hachée. Néanmoins, cela fait partie de l'essence du jeu et lui donne cette personnalité.

La patte graphique, bien que vieillissante et inchangée, est toujours un plaisir pour les yeux et tout particulièrement dans les cinématiques. Le tout est souligné par une bande son de Hitoshi Sakimoto, qui est depuis bien longtemps connu dans le milieu du jeu vidéo notamment pour ses bandes sons de Final Fantasy XII, de Tekken 6 ou encore de Vagrant Story Vous n'aurez aucun mal, en écoutant ces trois morceaux, à reconnaître la patte de Sakimoto dans Valkyria Chronicles 4.

84df53bf770d9812db70c2fe6cfe12f0.jpg

Au final, l'aventure principale se déroule sur 25-30h, ce qui est plutôt intéressant même si je dois avouer que vers la fin, les missions sont assez longues pour pas grand-chose. On sent que les développeurs ont voulu vous faire comprendre que c'était la fin du jeu. Cependant, la difficulté n'est plus aussi abusée sur la fin que cela pouvait l'être dans les combats contre Selvaria dans le premier opus. Si l'on ajoute les escarmouches et les histoires d'escouades, vous pouvez compter une bonne dizaine d'heures supplémentaires.

Si vous avez aimé le premier opus, foncez : celui-ci n'est que meilleur. Si vous aviez du mal avec certains aspects du premier, peut-être est-il préférable d'attendre les promotions pour vous faire une idée de celui-ci. Néanmoins, Valkyria Chronicles 4 est suffisamment bon que pour s'y intéresser (pour peu qu'on aime le genre). Le jeu est disponible à partir du 25 septembre sur PlayStation 4, Xbox One, Switch et PC pour un prix entre 50 et 60 euros.

Ce test a été réalisé par Glaystal avec une copie PlayStation 4 fournie par l'éditeur.

Réactions (20)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Valkyria Chronicles 4 ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Intéressant