Test de The Quiet Man - Un film génial, mais un mauvais jeu

Annoncé lors de la conférence Square Enix pré-E3 2018, The Quiet Man est sorti sur PlayStation 4 et PC le 1er novembre 2018. Il a reçu des critiques acerbes de la part de la presse ; avec raison ? La réponse est assez compliquée, comme nous le verrons.

...

Commençons par expliquer rapidement le concept du jeu : dans The Quiet Man, le joueur incarne un personnage sourd. Il vit l'ensemble de l'aventure par le prisme de ce dernier, ce qui signifie qu'il n'entend aucune des phrases prononcées en jeu. Les deux premières répliques sont sous-titrées (en français), mais ce n'est ensuite plus le cas.

1.jpg

Ceci constitue la première caractéristique du jeu, qui polarisera les joueurs : l'histoire n'est jamais clairement explicitée, mais exige du joueur des efforts pour être comprise. C'est évidemment plus simple si vous savez lire sur les lèvres et comprenez le langage des signes (ce qui n'est pas du tout mon cas), mais l'expérience est tout aussi bonne, sinon meilleure, si vous ne disposez pas de ces talents. En effet, l'immersion proposée au joueur est réellement intéressante et constitue un gros point fort du jeu, à condition d'accepter cet effort exigé.

Cette immersion est en outre servie par une réalisation pratiquement irréprochable. Le jeu alterne prises de vue réelles et phases in engine ; si le rendu de ces dernières est logiquement de moindre qualité, le résultat global est très satisfaisant. De plus, la gestion de la caméra est exceptionnelle durant les phases cinématiques et les quelques sons laissés au joueur fonctionnent parfaitement.

Enfin, une fois le jeu terminé, il est possible de le revivre en écoutant l'ensemble des sons coupés lors du premier run. Cela offre une expérience différente, complémentaire de la première. Le titre n'est complet qu'une fois ces deux parties effectuées.

S'il était sorti sous la forme de long-métrage découpé en ces deux phases, The Quiet Man aurait probablement été un prétendant très sérieux au JOL d'or du meilleur film. Malheureusement pour lui, les développeurs ont décidé d'en faire un jeu.

2.jpg

 

J'ai pas compris

Évoquons désormais le gameplay, ou plutôt ce que j'en ai compris. En effet, dans une volonté de fidélité envers son propos, The Quiet Man offre une interface extrêmement épurée : aucun didacticiel ne guide le joueur. Ce dernier doit découvrir de lui-même comment fonctionne le système de combat du jeu.

Il est assez simple : le jeu propose des combats au corps à corps à la composition assez classique : coups de pieds, coups de points, esquive, contre, etc. Au début, le plaisir de découvrir par soi-même fonctionne très bien et si le gameplay ne semble jamais essentiel, au moins il ne dérange guère.

3.jpg

 

À mesure que le jeu progresse, cette sensation laisse place à un ennui de plus en plus marqué. En effet, des hordes d'ennemis se succèdent, comme si un game designer avait cru - à tort - qu'il fallait garder le joueur actif. Parfois, trois phases de combat se succèdent à la suite, sans qu'aucune n'ait le moindre intérêt. À ce stade, on commence à se dire que le jeu aurait mieux fait de se passer complètement de gameplay, mais au moins ces phases demeurent assez faciles pour être passées rapidement.

Puis vient l'ultime chapitre du jeu : une succession de combats sensiblement plus difficiles que les précédents. Je précise que je jouais en "modéré", le niveau de difficulté le plus bas, mais cela ne m'empêcha pas de devoir m'y reprendre à de nombreuses reprises (quatre, cinq, six, parfois plus) pour chaque combat. Or, ceux-ci sont très nombreux, donnant envie au joueur de fracasser sa manette et d'abandonner définitivement le jeu. Bien sûr, j'imagine que cette difficulté est liée à une mauvaise compréhension des mécaniques de combat avancées de The Quiet Man, mais c'est en cela que l'absence totale de didacticiel est problématique : rien n'aide le joueur à progresser. S'il atteint ce stade sans maîtriser les compétences indispensables, il est voué à mourir encore et encore, jusqu'à ce qu'il réussisse par hasard à triompher des ennemis. Heureusement, il y a un point de contrôle après chaque combat, mais ce n'est pas suffisant pour donner au jeu une difficulté adaptée.

4.jpg

J'ai continué tant bien que mal, luttant contre l'intense frustration me gagnant. Puis, peu avant la fin du jeu, après avoir fait tout le reste du titre d'un seul bloc, j'ai été obligé d'arrêter ma partie en raison d'un impératif IRL. Une fois de retour en jeu, j'ai repris... au début du chapitre. Plusieurs dizaines de minutes de souffrance avaient disparu. Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase, me poussant à regarder la fin du jeu sur YouTube.

Ce n'est pas la première fois que je ne finis pas personnellement un jeu dont je rédige le test. En effet, il n'est pas toujours nécessaire de finir un jeu à 100% pour en avoir un aperçu complet. Cependant, c'est la première fois que j'aimerais finir le jeu, mais que je suis contraint d'y renoncer en raison de sa difficulté et que je décide de regarder sa fin sur YouTube.

Alors, il mérite son metascore ?

Honnêtement, j'aimerais pouvoir vous dire du bien de ce jeu. L'annonce initiale m'avait plu, suffisamment pour que les tests très négatifs ne diminuent pas mon intérêt. Durant les cinq premiers chapitres du jeu, j'avais un argumentaire assez clair à ce sujet. Oui, The Quiet Man aurait été meilleur s'il avait été un film, mais il est si brillant dans ses phases de narration que j'aurais été sans problème prêt à lui pardonner des phases de gameplay ennuyeuses. Cela n'aurait pas été un jeu pour tout le monde, mais il aurait constitué un titre marquant pour ceux prêts à adhérer à son concept.

Puis, je me suis heurté au mur de ce sixième chapitre. En dépit de toute l'affection que j'ai pour le jeu, en dépit de tout ce qu'il réussit, je ne peux recommander un titre que je n'ai pas réussi à finir. Aussi, le meilleur conseille que je puisse donner est d'attendre. En effet, je peux parfaitement comprendre ce qui a pu donner ce résultat : les membres du studio de développement connaissaient parfaitement le système de combat et il n'est pas étonnant qu'ils n'aient pas perçu la difficulté que pouvait représenter ce dernier chapitre pour un joueur n'ayant pas cette connaissance. Désormais, grâce aux retours de la presse et des joueurs, il suffirait d'une mise à jour assez simple pour corriger le seul défaut rédhibitoire du titre ; on peut donc légitimement espérer que ce problème sera corrigé. Dans le cas contraire, si le concept vous parle, je vous recommande de vous tourner vers la version proposée sur YouTube par Game Movie Land : vous aurez accès à l'histoire du jeu sans devoir supporter son gameplay.

5.jpg

Test réalisé par Alandring à partir d'une version fournie par l'éditeur.


Que pensez-vous de The Quiet Man ?

0 aime, 1 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
4,7 / 10 - Intéressant