Electronic Arts fait évoluer le modèle économique de FIFA en Belgique

La justice belge menaçait Electronic Arts de poursuites pour ses pratiques commerciales dans la série des FIFA. Le studio renonce à la monétisation de sa boutique en Belgique. 

Depuis maintenant plusieurs mois, la Belgique est très en pointe en matière de régulation des pratiques commerciales (parfois jugées abusives) dans l’industrie du jeu vidéo : les autorités de régulation locales sont notamment enclines à assimiler les mécaniques des loot boxes à celles des jeux d’argent et militent donc pour leur interdiction dans les jeux vidéo, accessibles aux jeunes joueurs.
Plusieurs éditeurs ont déjà fait évoluer leurs pratiques commerciales en Belgique (on l’évoquait), mais Electronic Arts se montrait encore réfractaire à l’idée de modifier le modèle économique de la série des FIFA (et notamment FIFA 19), au point que la Commission de régulation des jeux d'argent et de hasard belge saisisse le procureur de Bruxelles, en vue d’une enquête pénale. 

FIFA18 BOMBANERA WM

Une information judiciaire a été ouverte et on aurait été curieux de découvrir l’opinion des juges belges sur les pratiques commerciales d’Electronic Arts. On devra manifestement attendre encore un peu dans la mesure où l’éditeur annonce renoncer de lui-même à ses loot boxes dans FIFA : dorénavant, en Belgique dans le cadre du mode FIFA Ultimate Team, les packs de joueurs (permettant de composer son équipe de football) ne pourront être achetés qu’avec des coins gagnés en jouant et plus avec des Points FIFA achetés contre des euros.
En d’autres termes, l’éditeur démonétise sa boutique pour les joueurs du plat pays plutôt que de risquer des poursuites devant les tribunaux locaux. Et ce choix est sans doute significatif : EA considère manifestement avoir moins à perdre en renonçant aux revenus que FIFA génère en Belgique (jugés « non significatifs pour [sa] performance financière ») que l’éventualité d’une condamnation qui pourrait inspirer d’autres juridictions ailleurs dans le monde, pour d’autres jeux.
Un pas de plus vers une monétisation des jeux mieux maîtrisée par les joueurs, mais qui soulèvent aussi quelques questions, comme par exemple l'équité entre les joueurs dans les compétitions de FIFA (certains ayant accès à la boutique, d'autres non) ou encore quant à la capacité de financement des développeurs (les loot boxes et les gains qu'elles génèrent sont intégrés dans le calcul du budget de développement d'un jeu). Autant de raisons qui font dire que cette saga pourrait connaitre de nouveaux épisodes à l’avenir puisque l’éditeur précise : « Bien que nous prenions cette mesure, nous ne sommes pas d'accord avec l'interprétation de la loi par les autorités belges, et nous continuerons à chercher plus de clarté à ce sujet à l'avenir ». Rendez-vous au prochain épisode. 

Merci à yuna et moi pour avoir partagé cette info sur nos forums !

Réactions (68)


Que pensez-vous de FIFA 19 ?

0 aime, 7 pas.
Note moyenne : (7 évaluations | 0 critique)
3,3 / 10 - Inintéressant