Test du DLC Seed Of Evil de Mutant Year Zero - Une belle plante au pays des mutants

Sorti il y a maintenant 8 mois, Mutant Year Zero voit arriver son premier DLC intitulé Seed Of Evil. L'occasion de retrouver notre bande de mutants face à une nouvelle menace qui ne manque pas de piquants.

Précédemment dans Mutant Year Zero

Attention, ce qui va suivre résume la fin de jeu de base ; si vous n'avez pas fait ce dernier, je vous invite à stopper la lecture.

Pour ceux le souhaitant, vous pouvez lire notre test du jeu principal en cliquant sur ce lien.

La version que nous avons reçue est actuellement en bêta et il est donc possible que certains points évoluent.

Dans Road to Eden, nous arrivions à notre destination après avoir affronté des horde d'ennemis. Nous découvrions que l'Aîné était un ancien chercheur de l'Eden qui travaillait sur le projet des mutants. Il s'est enfui avec deux sujets : Duck et Bormin. Le jeu de base s'arrêtait alors à cet instant, créant une frustration de ne pouvoir en apprendre davantage. Heureusement, Seed of Evil arrive, l'heure est maintenant aux réponses...Enfin, on espère.

1920x1080.jpg

"Salut belle Plante, c'est quoi ton 06 ?"

On reprend donc l'aventure dans la peau de nos mutants sur la trace de l'aîné. Celui-ci n'est pas bien dur à retrouver, mais n'apporte finalement que peu de réponses à nos compagnons avant de prendre la poudre d'escampette dans un vaisseau se dirigeant vers l'infini et au-delà. Du coup, la confrontation et la recherche de réponse, ça attendra !

En attendant, une nouvelle menace a fait son apparition dans la zone. Des plantes ont commencé a poussé et de nouveaux monstres semblent avoir fait leur apparition. L'Arche, refuge de la population, n'est pas épargnée par les nouvelles plantation et le risque est réel pour la population qui se fait piéger petit-à-petit. Le nouvel aîné, qui était avant votre aubergiste préféré, vous demande de partir à la recherche du responsable. Il semblerait que les soupçons se posent sur un ancien membre de l'Arche, un mutant dont les pouvoirs étaient liés à la terre. Celui-ci a été banni et cherche peut-être à se venger. C'est donc parti pour une chasse à l'homme au nord-ouest de la carte.

Seed_of_Evil_11.jpg

Celle-ci se révèle, vous vous en doutez, fructueuse, mais elle ne fait qu'apporter encore plus de questions et dévoiler un ennemi qui tire les ficelles en arrière cour. Dans votre périple, vous faites aussi la connaissance d'un nouveau mutant : Big Khan, un élan qui a roulé ses bois dans la zone et peut cracher du feu.

Une nouvelle graine dans un pot presque parfait

Seed of evil apporte son lot de nouveauté au jeu de base. Outre l'apparition de Big Khan, on pourrait parler des mutations des personnages. Certaines peuvent être améliorées pour être encore plus dévastatrices. Par exemple, la charge de Bormin fait plus de dégâts et envoie l'ennemi encore plus loin.

Seed_of_Evil_6.jpg

Votre aîné vous prévient aussi que certains ennemis se trouvent dans diverses zones. Y aller vous permet de récupérer de l'équipement, ce qui n'est pas de refus, car les nouveaux ennemis ne rigolent pas. Ceux-ci étant plus costauds et frappant plus fort, vous devez y aller prudemment pour ne pas vous faire ouvrir en deux. C'est d'ailleurs dommage qu'il n'y ait pas vraiment de nouveaux équipements (armure et armes). On trouve quelques pistolets qui peuvent se montrer intéressants, mais cela reste anecdotique. Un peu comme l'ajout de contenu, qui reste assez faible même s'il est toujours appréciable.

Germera ou Germera pas ?

Difficile de vraiment juger ce DLC. D'un côté, c'est un plaisir de pouvoir reprendre l'aventure, car l'écriture du titre reste vraiment intéressante, l'univers retranscrit est agréable à visiter et le système de combat est toujours aussi intéressant et bien pensé. Toutefois, la durée de vie de ce DLC avoisine les 3-4h sans trop se presser ; c'est faible, vraiment faible. De plus, il n'apporte clairement pas assez de réponses pour satisfaire le joueur.

On aurait préféré attendre encore quelques mois pour avoir un contenu vraiment plus conséquent, surtout en matière d'histoire. Ici, on a un peu l'impression d'avoir eu un morceau de contenu et cela crée une nouvelle fois de la frustration. Dommage pour un titre qui propose un contenu de base vraiment riche. Il n'y a plus qu'à attendre la suite, mais pour 15 euros, cela fait un peu mal au portefeuille. Je conseillerai d'attendre une promotion pour ne pas se sentir volé dans le processus.

Seed of Evil sortira le 30 juillet sur Steam, Switch, Xbox One et PlayStation 4.

Ce test a été réalisé par Glaystal grâce à une copie offerte par l'éditeur

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Mutant Year Zero: Road to Eden: Seed of Evil ?

2 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,6 / 10 - Prometteur