A Knight's Quest - A link to the copy/paste

Premier gros projet du petit studio Sky9 Games (habitué aux jeux Flash), A Knight's Quest nous promet une aventure épique et haute en couleur, directement inspirée des jeux Zelda et du genre Metroidvania.

a-knights-quest-banner.jpg


La mésaventure de Rusty (le clown)

Rusty, héros bien malgré lui

A Knight's Quest nous met dans la peau de Rusty, apprenti aventurier originaire du village portuaire de Régalia qui est rapidement à l'origine, bien malgré lui, de l'arrivée d'un étrange cristal violet synonyme de fin du monde... Rien que ça ! Après une brève élocution du maire qui s'avère être aussi votre père, et quelques échanges avec Valy, votre crush, les bases de votre périple sont posées : vous devez retrouver trois chevaliers légendaires qui semblent être les seuls à pouvoir sauver le monde de sa destruction.

Assez rapidement, on s'aperçoit que lesdits chevaliers sont dorénavant tout sauf héroïques et qu'il ne faudra pas compter sur eux pour régler ce léger problème. Étant donné que l'on est jamais mieux servi que par soi-même, c'est à vous que cette lourde tâche incombe... En même temps, vous l'avez bien cherché !

Voilà pour la trame scénaristique principale qui se voit agrémentée de dialogues à tendance humoristique (parfois un peu lourd) voire vraiment crus, mais dont l'écriture est particulièrement faiblarde. Cela se perçoit malheureusement un peu partout, que ce soit au niveau des quêtes secondaires, qui sont sans intérêt et quelques fois sans enrobage (ex : un PNJ vous demande de lui ramener X objets sans explications), mais aussi et surtout vis à vis du scénario qui, malgré une base sympathique, est au final très pauvre. Difficile d'accrocher aux personnages et de se sentir concerné par les événements dans de telles conditions.

 

On prend une grande inspiration...

A Knight's Quest puise ses idées dans les jeux Zelda, c'est indéniable et on ne s'en plaind pas. Cela dit, cette inspiration tend peut être un peu trop vers l'hommage, ce qui laisse forcément une impression de déjà-vu tout au long du jeu. Malgré ça, on a un level design relativement bien pensé et des donjons particulièrement travaillés, les énigmes sont conçues avec justesse et le challenge est souvent au rendez-vous. Qu'on se le dise : tout amateur de jeu de plates-formes alliant phases de réflexions et phases de parcours y trouvera son compte. D'autant plus qu'il vous faudra approximativement une trentaine d'heures pour faire le tour du jeu et bien plus si vous souhaitez, tout comme moi, viser le 100%.

Map monde, biome forêt
Map monde, biome forêt
Les adeptes des objets à collectionner seront ravis ;)
Les adeptes des objets à collectionner seront ravis ;)

Les différentes cartes sont réparties en trois biomes, forêt, désert et glacier. Dans chacune d'entre-elles (ou presque), vous trouvez différents collectibles dont des "boueux" qui sont des sortes de Slimes toujours placés aux endroits les plus improbables. Ces derniers sont utiles pour débloquer de précieux emplacements d'inventaire. Par ailleurs, préparez-vous à user la semelle de vos bottes, car il faut marcher encore et encore jusqu'à débloquer bien plus tard dans le jeu des téléportations qui vous permettent de gagner un temps précieux.

Outre l'inspiration très zeldaienne, on retrouve une conception de type Metroidvania avec un monde semi-ouvert empli de passages qui ne sont accessibles que bien plus tard. On prend un certain plaisir à revenir sur les différentes cartes et à accéder à des endroits qui étaient totalement hors de portée des heures durant.

Cette conception est directement liée à l'acquisition au fil de l'aventure de nombreux pouvoirs qui renforcent le gameplay. Aussi, si l'on commence nu de toute arme/compétence, on débloque petit à petit trois armes correspondants aux trois éléments des biomes : le vent, le feu puis enfin la glace. Ces armes disposent d'attaques différentes (et d'attaques chargées spécifiques) : l'épée + bouclier (vent) permet de se protéger voire de renvoyer des attaques, les poings de feu offrent une vitesse de frappe sans pareil et le marteau de glace est, comme tout marteau, lent et dévastateur. Lorsque l'on change d'arme, on obtient aussi une compétence associée ; il est ainsi possible de lancer une mini tornade pouvant actionner certains dispositifs, mais aussi des boules de feu et de glace pouvant faire fondre/geler des éléments du décor. Ces dernières servent principalement à résoudre les nombreuses énigmes disséminées un peu partout, mais aussi à retirer le bouclier élémentaire que certains ennemis obtiennent en se buffant. Il est aussi possible de glisser sur de nombreux rails/clôtures ou bien encore de passer certains ravins en courant contre un mur.

Il est possible de glisser sur de nombreux rails
Il est possible de glisser sur de nombreux rails
Ou bien encore de courir contre certaines parois
Ou bien encore de courir contre certaines parois

Enfin, plus tard dans le jeu, vous obtenez en prime des pouvoirs eux aussi associés aux trois éléments : à vous les joies du ralentissement du temps (vent) qui s'avère plus puissant qu'il n'en a l'air (quelques combos sympathiques), de la course enflammée vous permettant de vous déplacer rapidement par dessus tout type de liquide (eau/lave) ou bien encore de la transformation en boule de neige qui permet de passer certains passages rappelant (pour les moins jeunes) les labyrinthes en bois dans lesquels vous deviez déplacer une bille en métal sans tomber dans les multiples trous.

Compétence de ralentissement du temps
Compétence de course rapide
Compétence de boule de neige

Le gameplay évolue donc tout au long du jeu et se complexifie jusqu'à proposer quelque chose de relativement consistant et intéressant. Bon point :)


... Et on expire !

Passons aux choses qui fâchent et elles sont malheureusement assez nombreuses !

Techniquement c'est très inégal !
Techniquement c'est très inégal !

Premièrement, le titre est techniquement très inégal : la qualité graphique fait le yoyo, les animations sont pauvres et l'optimisation est aux abonnés absents, ce qui provoque une surchauffe continue de la PlayStation 4 pouvant entraîner des crashs et certaines baisses de framerate dont une zone, pourtant petite, qui est à peine jouable. N'oublions en outre pas le clipping omniprésent (bien qu’amoindri depuis le premier patch ayant suivi la sortie) ou encore la caméra qui décide parfois, envers et contre tout, de se la jouer perso. Ajoutons à ça la direction artistique générique et des PNJ qui semblent tout droit sortir de la guerre des clones et nous avons déjà une petite base de défauts.

Le tout premier boss, le niveau est relevé par la suite !

Malheureusement, ce n'est pas tout. Si je n'ai pas parlé des combats jusqu'à présent, c'est tout simplement parce que ces derniers sont souvent sans saveur. Il n'y a aucun ressenti lors des coups et dès les premières minutes, on comprend que les développeurs ont fait le strict minimum concernant cet aspect du jeu. Seuls les combats contre les boss(es) relèvent le niveau, ces derniers s'améliorant au fur et à mesure et offrant des séquences de jeu agréables.

Maintenant, parlons du véritable fléau du titre, celui qui relègue l'antagoniste du scénario au rang de figurant... les bugs ! Il me semble inimaginable que le jeu ait pu passer un contrôle qualité tellement ils sont nombreux : personnage qui décide de ne pas s'accrocher aux rebords (sympathique pour un jeu de plate-formes) ou se casse littéralement la gueule sans raison (il s'entrave tout seul en marchant), pouvoirs qui ne se lancent pas, objets qui ne se ramassent pas (mention spéciale au minage qui consomme votre pioche, mais qui ne produit rien) ou, pire encore, pouvoirs qui ne fonctionnent que partiellement (je ne compte plus le nombre de fois ou mon personnage est tombé dans la lave alors qu'il était en train de courir dessus via les bottes de feu). Il y a aussi de multiples bugs de collision, des déplacements/sauts approximatifs, des dégâts reçus alors qu'il n'y a aucun ennemi à proximité, des dialogues du jeu qui ne correspondent pas à la phase dans laquelle on est, l'absence d'effets sonores durant les cinématiques et bien d'autres choses (pour votre plaisir de découverte)...

Histoire de garder le meilleur pour la fin, il est strictement impossible de sauvegarder manuellement, les sauvegardes se faisant à chaque changement de carte, ce qui nous laisse parfois pendant une heure durant (voire davantage) à croiser les doigts pour ne pas avoir trop de bugs pouvant entrainer la mort ou, pire, l'un de ces fameux crashs évoqués plus haut. Le jeu en lui même proposant déjà une certaine difficulté, non pas dans ses combats, mais dans ses phases de plate-formes, l'ajout involontaire de ces multiples bugs donne parfois la sensation d'avoir affaire à un jeu pour masochistes. La rage montant souvent au nez, l'inspiration/expiration a été de mise !

J'oubliais, il est possible d'améliorer son stuff même si on n'en perçoit pas vraiment les effets...
J'oubliais, il est possible d'améliorer son stuff même si on n'en perçoit pas vraiment les effets...


Une quête mémorable

Après une trentaine d'heures passées sur le titre, une chose est certaine : le jeu est mémorable ! Cependant, ce n'est pas forcément que pour de bonnes raisons. Si la base est correcte et si le contenu est suffisamment conséquent et diversifié pour que les amateurs du genre action-aventure y trouvent leur compte, le jeu manque cruellement de finitions et les trop nombreux bugs ternissent un tableau déjà entaché par certains défauts.

C'est d'autant plus dommageable que la conception des cartes, donjons et énigmes est vraiment poussée et contrebalance totalement avec ce manque d'investissement (et sans doute de moyens) touchant le reste du titre.

Reste à espérer que Sky9 Games, pour qui A Knight's Quest est le premier gros jeu, passe suffisamment de temps à patcher ce dernier afin de rendre l'expérience plus agréable et plaisante pour tous.

Test réalisé par RpGmAx sur PlayStation 4 à partir d'une version fournie par l'éditeur.


Que pensez-vous de A Knight's Quest ?

1 aime, 1 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.