Test de Train Sim World - Un simulateur peut en cacher un autre

Train Sim World a une réputation de solution de facilité par rapport à son concurrent Train Simulator. Mais qu’en est il vraiment ?

Il y a quelques semaine, j’ai testé pour JoL Train Simulator, que vous pouvez lire ou relire ici : https://jv.jeuxonline.info/actualite/56989/test-train-simulator-2020-j-entends-siffler-train

Il s’en est suivi un débat sur ce jeu et sur l’autre titre, développé par la même boite de développement, TSW. J’étais vraiment étonné qu’une même entité développe deux jeux qui sont concurrents l’un de l’autre et non complémentaires. J’ai vu en sillonnant les forums que les hardcore joueurs de sim avaient une préférence (assez subjective) pour Train Simulator au dépend de Train Sim Worl, et je me demandais vraiment pourquoi. Pourquoi cette approche si négative ressortait de TSW alors qu’il a absolument tout pour plaire avec un moteur bien plus récent que Train Simulator qui traine le sien depuis des années, une modélisation tout aussi irréprochable des machines et une approche de gameplay presque simillaire. En fait, la réponse réside dans le « presque » et dans la boutique de DLC.

J’étais néanmoins curieux. Train Simulator m’a intéressé, même si je ne me voyais pas y jouer sur de très longues périodes. J’ai donc demandé si je pouvais jeter un œil à Train Sim World pour me faire une opinion personnelle et, en rapport avec ce que j’avais écrit dans mon test de TS, on m’a dit que j’allais sûrement préférer TSW à TS. Bingo, c’est le cas.

Néanmoins, n’allons pas trop vite. Parlons de TSW.

logo_tsw.png

Train Sim World est un jeu développé par Dovetail Games. C’est donc un simulateur de conduite ferroviaire basé sur le même modèle que son aîné : vous achetez le jeu de base et il sera tenu à jour pour les années suivantes, avec du contenu supplémentaire.

20191023113102 1

Le titre est plus réaliste dans sa gestion générale, je trouve, que Train Simuator parce qu’un réel tutoriel de maniement pour chaque locomotive existe et que l’apprentissage est nécessaire à chaque locomotive, alors que dans TS c’était assez générique, car on apprend plus a gérer via l’interface que sur la locomotive elle-même. Un bon point pour TSW du coup qui plonge le joueur dans un réalisme plus poussé et c’est ce que recherchent les joueurs de simulation en tout genre. Ce modèle d’apprentissage permet aussi au nouveau joueur de se lancer plus rapidement dans le jeu et de profiter de son contenu presque immédiatement, au contraire de TS où il faut de nombreuses heures avant de commencer à apprécier ce qu’on a dans les mains.

20191023140841 1
20191023140852 1

Autre différence entre les deux titres, et ça c’est un détail qui peut fâcher les hardcores, on peut se retrouver à devoir réaliser des actions hors de la locomotive. Par exemple, rejoindre le quai à pied puis aller à la cabine du conducteur. Devoir aussi trouver des objets perdus aux différentes gares dans lesquelles on passe, dessiner des plans, tout ça pour gagner quelques succès… ça par contre c’est vraiment un truc dont on aurait pu se passer. En effet, on sort complètement de l’aspect simulation : un conducteur de train ne sortira pas de sa cabine pour dessiner un plan de la ligne sur un panneau de gare… mauvais point pour TSW.

20191022165951 1

À chaque scénario, on donne un petit historique de la ligne, de la locomotive, etc. qui sont intéressants et qui titillent la curiosité. Là aussi, l’avantage est à TSW.

Au niveau de l’offre basique du jeu (sans DLC donc), pour TSW on a aussi des lignes dans trois pays différents :

  • En Angleterre avec la « Great Western Exoress », qui est la ligne à grande vitesse qui démarre de Londres Paddington et la « Northern Trans-Pennine », qui est elle une ligne historique offrant donc au joueur une ligne un peu moins automatisée et un challenge un peu moins sécurisant.
  • En Allemagne avec la « Main-Spessart Bahn », qui traverse la campagne allemande tant en fret qu’en transport de voyageurs.
  • Aux États-Unis avec pas moins de trois lignes différentes. La « Peninsula Corridor », qui relie San Francisco à San Jose ; la « Long Island Rail Road » à New York qui tourne 7 jours sur 7 et 24/24 et pour finir la « CSX Heavy Haul », qui simule le contrôle des énormes trains de fret américains.

Bref, autant de pays, mais léger avantage aussi pour TSW dans l’offre de base

20191120151933 1

Je le disais en intro, la politique de DLC est identique à celle de TSW. Si vous voulez rajouter des trains ou des lignes, vous devez passer à la caisse. Vous avez bien de mods, mais la plupart étant basé sur des DLC particuliers, il faudra les acquérir pour utiliser certains mods intéressants. Si on veut tous les DLC existants pour TSW, c’est un peu plus de 400 euros qu’il faut débourser à ce jour (contre plus de 7000 euros pour TS). Ça reste énorme malgré tout et c’est surtout parce que le jeu est beaucoup plus récent que les chiffres ne sont pas comparables.

C’est dans des tests comme celui-ci que je suis vraiment content qu’on n’applique pas une note en conclusion, car ce jeu comme Train Simulator sont typiquement des jeux qu’il est impossible de noter. Soit on est fan de simulation dure et on donne une note haute au jeu, soit on est des joueurs classiques pour qui la simulation est une aberration et le jeu aura une note catastrophique… De toute façon, il faut se dire que si vous vous intéressez à des jeux du genre, c’est que vous êtes de la première catégorie.

20191023115530 1

Ma conclusion sera qu’effectivement, pour un joueur comme moi, Train Sim World est plus sympa que Train Simulator. Son approche plus guidée et directe permet de s’amuser beaucoup plus vite, on ressent vraiment des expériences différentes entre les différents trains.

Mais, ben oui, il y a un "mais", la critique que j’ai réalisée pour Train Simulator concernant la technique vieillissante s’applique aussi pour Train Sim World. Dans une moindre mesure, certes, le jeu n’ayant que peu d’années à son compteur, mais il reste malgré tout très en deçà de ce qu’on pourrait attendre de ce genre de jeu qui se veut réaliste. Truc assez étrange, je trouve : d’un titre à l’autre, certains trains se recoupent. Or, la modélisation des trains et des intérieurs de cabines n’est pas la même. Elles sont bonnes dans les deux cas, mais de menus détails peuvent différencier les trains… ils font le boulot en double chez Dovetails ? De plus, autre truc idiot, tout ce qui est critiqué sur TS l’est aussi sur TSW. L’environnement un peu léger, la difficulté de lecture des signaux, parfois, etc. Là non plus, la leçon n’a pas été tirée…

20191022180217 1
20191023110911 1

La finalité à laquelle on était parvenu sur le forum lors du test de TS se confirme : c’est plus par habitude que TS reste bien vivant, la communauté ne souhaitant pas laisser mourir un jeu sur lequel ils ont potentiellement dépensé des centaines (voire milliers) d’euros. Les deux titres devraient donc continuer à vivre en parallèle et je trouve que c’est un gros gâchis de ne pas se concentrer à améliorer un titre à fond, plutôt que deux en même temps…

Test réalisé par Seiei à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Train Sim World ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.