Aperçu de Rock of Ages III - roulez sur votre bac d'histoire

Rock of Ages est une licence, qui, sans mauvais jeu de mots, a déjà pas mal roulé sa bosse. Nous vous proposons un coup d'oeil rapide à la nouvelle mouture.

RoA3 SS 08

Rock of Ages 3 : Make and Break - dont la sortie est prévue le 2 juin de cette année - est le troisième opus de la série. Mais de quoi parle la série, me direz-vous ? C'est juste l'histoire d'une boule de pierre qui traverse l'histoire en roulant sur tout ce qui ne peut pas se mettre en dehors de son chemin dans les temps. Comme vous vous en doutez, plus vous démolissez d'obstacles ou de personnages pendant que vous vous efforcez d'atteindre la ligne d'arrivée aussi vite que possible, plus vous marquez de points. Le concept est déjà assez drôle en soi, mais quand vous rajoutez à cela des animations qui vous rappelleront sans aucun doute le style des Monty Pythons, cela vous donne un mélange assez savoureux.

Heureux qui comme Ulysse

Le tutoriel est la parfaite illustration de ce concept : vous découvrez les principes de base du jeu, mais mis en scène de façon totalement ridicule. Vous y incarnez le grec Ulysse dans son combat face à Polyphème, sauf que l'histoire est un petit peu changée... Ici, foin de ruse : seule la force brute compte. Pour sortir de la grotte scellée par le cyclope, vous incarnez un gigot qui doit éclater l'énorme pierre obstruant la sortie. Rassurez-vous, Polyphème finit toujours aveugle et tous ses potes se moquent ouvertement de lui.

RoA3 SS 02

La campagne n'est guère différente : vous faîtes rouler une boule - ou d'autres objets roulants pas forcément identifiés comme roulants - littéralement sur l'Histoire. Dans les chapitres suivants, le Cyclope essaie de nous empêcher de nous échapper et les développeurs ont là encore pris quelques libertés avec l'histoire originale : il n'attaque pas votre navire, mais votre camp à coups de gros blocs de pierre et il vous appartient de mettre des obstacles sur leur route pour éviter la destruction. C'est là que la dimension tower defence du jeu prend toute sa mesure : vous disposez d'une grande variété de bâtiments et d'équipements, qui augmente bien sûr au cours de la campagne. Au menu, des murs pour arrêter les rochers ou au moins les ralentir (parce que bon, le principe même du jeu repose sur la toute-puissance des rochers) ou encore des poutres en bois qui tournent sur elles-mêmes pour essayer de dévier les rochers et pourquoi pas les projeter en dehors de la zone de jeu.

Pierre qui roule n'amasse pas d'or par miracle

RoA3 SS 04

Mais bon, qui dit construction dit généralement coût et qui dit coût dit besoin de thunes ! Vos hommes doivent prendre le contrôle de mines réparties sur la carte pour y générer de l'or grâce à un bâtiment spécifique. Des fois, l'argent tombe tout simplement du ciel, parce que, et puis c'est tout. Il est bon de noter que le jeu n'est pas vraiment au tour par tour : vous pouvez continuer d'améliorer vos défenses alors même que les rochers attaquent vos structures si jamais vous débloquez la somme nécessaire à l'achat d'une structure totalement abusée qui renverse le cours de la bataille.Vous pouvez aussi les monter en niveau pour les rendre plus résistantes ou plus efficaces et c'est dans votre intérêt, car vous ne pouvez pas reconstruire de structure sur un terrain qui a déjà perdu la sienne : il est laissé en friche.

Ricochets en pagaille

Humptythumbnail

Le jeu offre aussi une multitude de modes de jeu. Par exemple, on a pu s'amuser avec un espèce de contre-la-montre: Vous devez diriger une bombe qui finit par exploser à un moment ou à un autre, l'objectif étant bien évidemment de l'amener aussi près que possible de sa cible tout en slalomant entre les mêmes obstacles que nous avons pu construire dans les scénarios où les rôles étaient inversés. Un autre mode est une course contre l'IA où vous devez arriver aussi indemne que possible sur la ligne d'arrivée : seul souci, vous n'êtes plus rond, mais ovoïde, vu que cette course est un hommage à Humpty Dumpty, l'oeuf humanoïde de la chanson pour enfants anglaise qui apparaît aussi dans Alice aux pays des merveilles. Et autant vous dire que c'est une autre paire de manches que d'amener une bille à bon port : trois chocs et c'en est fini de vous.

Rock of Ages III proposera aussi un éditeur de niveaux qui permettra à la communauté de partager ses créations, un peu à la manière de Super Mario Maker, pour les soumettre à l'expertise de leurs confrères et rallonger d'autant la durée de vie respectable du jeu si on s'en tient à sa seule campagne. Le jeu offrira également un mode multijoueur en ligne pour quatre joueurs maximum et même un mode écran partagé en local pour deux joueurs.

Crache ta bille, Myrhdin

RoA3 SS 03

Rock of Ages 3 : Make and Break n'est clairement pas un jeu pour tous. Le genre en lui-même est déjà très spécifique, mais c'est encore un peu plus élitiste quand pour en profiter pleinement il faut savoir apprécier le délicat humour des Monty Pythons. La bande-son et la direction artistique sont vraiment excellentes et mettent en exergue une mise en scène totalement loufoque d'événements "historiques" connus de tous, ou presque.

Chasser le meilleur score, ériger une défense imprenable ou au contraire maximiser les dégâts d'une attaque sur une forteresse sont autant de possibilités de jeu offertes pour séduire autant de profils de jeux que possible. 

Reste à voir si la sauce prendra et si une communauté saura se créer autour du jeu pour tirer parti des possibilités offertes de jeu à plusieurs. La sortie du jeu est prévue, on le rappelle, pour le 2 juin prochain.

Cet aperçu a été réalisé par Myrhdin grâce à une clé fournie par l'éditeur. Sa rédaction n'est le fruit d'aucune transaction financière que ce soit entre le rédacteur ou JeuxOnLine et le développeur ou les entreprises le représentant.

Réactions (2)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Rock of Ages III: Make & Break ?

2 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,6 / 10 - Assez bien

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.