Test de Age of Empires III Definitive Edition - la conquête d'un (pas si) nouveau monde

Age of Empires 3, l’assez méconnu successeur du très célèbre RTS moyen-âgeux du début des années 2000, vient lui aussi de se parer de son costume “Definitive Edition”. La trilogie est désormais complète et optimisée pour nos machines, mais la copie est-elle propre, pour ce dernier opus ? 

AoE 3 DE c’est, comme son nom l’indique, la version ultime d’AoE 3. Elle comprend le jeu de base ainsi que le contenu de ses extensions The Warchiefs et The Asian Dynasties tout en y apportant de nouveaux éléments que nous verrons dans ce test. Le principe est le même que pour ses prédécesseurs : le joueur choisit une civilisation à incarner et doit faire grandir son empire en jonglant entre la création de villageois, leur affectation à différentes tâches comme la collecte de ressources ou la construction de bâtiments et la construction d’une puissante armée pour écraser toute résistance. La différence ici, c’est que le Moyen-äge est terminé, tout comme l’action sur le Vieux Continent. Christophe Colomb est passé par là et il y a tout un Nouveau Monde à conquérir.

Une recette qui fonctionne...

Si la recette “Age of” reste inchangée, le troisième opus avait apporté une fonctionnalité assez novatrice en son temps : celui de la gestion d’un deck de cartes. En fait, ils représentent des chargements que la métropole envoie à votre colonie et elles peuvent prendre différentes formes : unités diverses, cargaisons de ressources ou même technologies uniques. Il faut donc composer des decks avant de jouer et choisir celui qui est le plus adapté au style de carte (parce que fort logiquement, les améliorations navales ne vous serviront à rien sur les cartes purement terrestres). Cette recherche d’optimisation a toujours été très grisante, mais elle avait un gros défaut, à l’époque : il fallait faire monter sa métropole en niveau et donc enchaîner énormément de parties avec seulement une partie des cartes, créant des inégalités sur le ladder. L’une des bonnes nouvelles de cette Definitive Edition, c’est que toutes les cartes sont accessibles dès le début, laissant le grind de niveaux au pur aspect cosmétique. On apprécie beaucoup.

... mais remise au goût du jour

Côté nouveautés marquantes, on note les deux nouvelles civilisations, les Suédois et les Incas, qui n’étaient pas présentes dans les versions de la fin des années 2000. Contrairement à son prédécesseur, le choix de l’empire à incarner dans AoE 3 implique des gameplays allant de différents à radicalement différents. Il ne s’agit pas seulement de forces et de faiblesses dans l’économie et les forces militaires, c’est bien souvent visible dès le tout début de la partie ! Par exemple, les colons des Hollandais coûtent de l’or en lieu et place de nourriture, ce qui oblige à miner cette ressource en priorité… et permet d’entraîner plus facilement des unités peu coûteuses. Les Ottomans, quant à eux, n’ont pas à se soucier de cela, puisque leurs travailleurs sont générés gratuitement, alors que les Japonais ne peuvent pas chasser et doivent passer par la construction de ceriseraies et autres rizières. Le gameplay est extrêmement varié d’une civilisation à l’autre et les deux nouveaux ajouts sont dans la même veine.

Un autre point positif à mettre à l’actif de cette Definitive Edition, sa volonté de présenter les peuples amérindiens d’une façon plus respectueuse et moins stéréotypée. Les développeurs ont travaillé de concert avec des descendants de natifs pour proposer des versions plus correctes historiquement. Ainsi, ceux que l’on appelait Iroquois sont dorénavant Haudenosaunee et les anciens Sioux ont été précisés en Lakota. On salue l’effort d’intégration, surtout qu’ils ont même fait quelques retouches aux civilisations du Vieux Monde, avec par exemple le drapeau hollandais qui diffère de la version originale. Par contre, le drapeau Bleu Roy avec les fleurs de lys tenu par Napoléon, ça n’a pas vraiment eu l’air de les choquer, même plus de 15 ans après…

Un nouveau monde à partager

AoE 3 DE est un jeu résolument multijoueur. C’est en ligne avec des amis ou contre des inconnus qu’il livre le meilleur de lui-même. Le parti-pris pour la campagne solo, à l’époque, de ne pas suivre de personnage historique la rend moins passionnante que les dizaines d’heures de contenu de son prédécesseur suivant Jeanne d’Arc ou Genghis Khan. Cependant, quelques ajouts sont les bienvenus ici, comme le mode Batailles Historiques, qui offre parfois des expériences de jeu très différentes, ou l’Art de la Guerre, nouveauté reprise d'AoE2 DE, qui est une sorte de tutoriel avancé pour avoir de bonnes bases avant d’attaquer le online. 

Cependant, AoE3 DE a quelques défauts. Celui qui saute aux yeux, c’est sa qualité graphique. C’est bien plus beau qu’à l’époque, mais on reste quand même assez loin des standards actuels et le remake d’AoE2 paraît presque plus charmant à l’oeil. L’autre déception vient de la bande musicale qui n’a pas changé d’un iota. Même si les compositions étaient très agréables à l’oreille, on n’aurait pas dit non à des réarrangements comme pour les Definitive Editions 1 et 2. Par contre, le bruit des canons et des mousquetaires avec un système audio de 2020 doté de bonnes basses, c’est un pur délice auditif.

Mais le plus gênant, c’est l’IA très perfectible. Entre le comportement bien trop souvent idiot des unités et le pathfinding parfois aux fraises qui peut vous faire perdre une bataille décisive, il peut y avoir de quoi être extrêmement frustré, mais on imagine que l’équipe sera très réactive et gommerra ce défaut assez pénalisant.

Le mot de la fin

Age of Empires 3 n’a pas eu le succès de son prédécesseur. Sorti à un moment où les RTS étaient en perte de vitesse en mettant en avant une époque moins populaire que le Moyen-Âge, il a eu du mal à s’imposer. Aujourd’hui, il ressort dans une version plutôt bien fignolée qui peut permettre à tous les amateurs du genre de se plonger dedans sans modération et à expérimenter ce système de deck vraiment bien trouvé. On espère maintenant que certains influenceurs organiseront des tournois pour le mettre un peu sous la lumière, ce qui serait mérité au vu de ses qualités bien visibles quand on lui accorde un peu de temps.

Jeu testé par Malison à l'aide d'une version fournie par l'éditeur

Réactions (7)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Age of Empires 3 Definitive Edition ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.