Aperçu de la démo de Monster Hunter Rise - Je suis monté

Cette année, Capcom nous gâte sur la Nintendo Switch avec deux jeux de la série des Monster Hunter : Monster Hunter Rise, qu’on découvre aujourd’hui et qui sera disponible le 26 mars sur Nintendo Switch, et Monster Hunter Stories 2, un spin-off dans la lignée des Pokémon. Qu’est est-il de Monster Hunter Rise ? Est-ce un énième opus qui n’a comme nouveautés que quelques monstres et un renouvellement de l’équipement ? Qu’apporte-t-il de plus que son aîné sur la console (Monster Hunter Generation Ultimate) ? La surprise, semble-t-il, est qu’il tienne bien plus de son grand frère Monster Hunter World.

Images 01

Contenu de la démo, en résumé

Cette démo est disponible en téléchargement du 8 janvier (8H, heure de Paris) au 1er février 2021.

Informations techniques (extrait du site officiel)

  • Ceci est une démo gratuite pour Monster Hunter Rise sur Nintendo Switch.
  • Un compte Nintendo est requis afin d'accéder au Nintendo eShop.
  • 1,6 GB d'espace libre est requis sur votre Nintendo Switch ou votre carte micro SD pour télécharger la démo.
  • 4 joueurs au maximum peuvent jouer à la démo en mode multijoueur local ou en ligne, tant que chaque joueur télécharge la démo.
  • Le mode multijoueur en ligne nécessite un abonnement au service Nintendo Switch Online.
  • Les quêtes du Grand Izuchi et du Mizutsune ne peuvent être entreprises que 30 fois. Une fois cette limite atteinte, les 4 quêtes, y compris l'Entraînement de base et l'Entraînement Chevauch. wyv., ne seront plus disponibles.
  • La démo est disponible avec les limitations suivantes :
    [Mode 1 joueur et mode multijoueur local] Jusqu'à ce que le nombre de quêtes disponibles atteigne 0.
    [Mode multijoueur en ligne] Jusqu'à ce que la démo de MONSTER HUNTER RISE ne puisse plus être téléchargée.
  • Vous ne pourrez pas transférer vos données de sauvegarde vers le jeu complet.

Images 02

Pas de surprises, c’est très similaire aux démos de Monster Hunter, c’est à dire un équipement fixe dépendant de l’arme choisie et droit au but : un menu avec un choix d’activités restreintes. Il ne s’agit pas du début du jeu, mais seulement de certains aspects.

  • 2 tutoriels :
    • le combat et quelques mouvement spécifiques à cet opus ; fonctionnement de la grande nouveauté de cet opus : le Filoptère (insecte qu’on possède en permanence)
    • La chevauchée des monstres (grâce au Filoptère), qui est totalement remaniée, très différente des autres jeux de la série
  • 2 chasses de monstres :
    • Le Grand Izuchi (difficulté facile), qui est un nouveau monstre
    • Le Mizutsune (difficulté moyenne),  qui fait son retour 
  • On a accès à toutes les armes (pas de nouvelle arme), l’équipement est prédéfini, on ne peut pas le changer.
  • Tout se passe dans la même région (sauf un tutoriel en arène).
  • On peut croiser quelques monstres secondaires (Rathian et Arzuros).
  • Comme toutes les démos de cette licence, ce n’est que l’aspect chasse qui est présenté grossièrement : on ne voit ni l’histoire, ni les villes, on ne peut pas forger de nouvel équipement non plus. C’est à garder en tête si vous n’avez jamais joué à un Monster Hunter.

Faire du neuf avec du vieux 

Si globalement les visuels font penser aux anciens opus via des couleurs plus vives, une interface et bruitages “à l’ancienne”, certains éléments de confort sont repris de MHWorld :

  • Région “seamless” (pas de chargement entre les différentes zones).
  • On peut miner / ramasser les insectes à volonté.
  • Aiguisage infini de l’arme.
  • Pas de marqueurs (Les monstres sont visibles sur la carte dans le cadre de la démo).
  • On a un camp avec une tente pour changer son équipement (non disponible sur la démo), accéder à son coffre, fabriquer des objets, manger (buffs) ou gérer ses compagnons Pilepoil.

Images 03
Images 04

  • On peut se téléporter au camp rapidement, pas besoin d’objet : il suffit d’ouvrir la carte en plein écran. Il est probable qu’on ait plusieurs camps par région.

Images 05

  • Affichage des dégâts sous forme numérique (mais pas l’état de santé du monstre, rassurez-vous ; il faut toujours estimer et observer s’il boîte ou non). Désactivable dans les options.
  • On peut décider de fabriquer automatiquement certains objets quand on ramasse des ressources.
  • Un menu radial personnalisable bienvenu tant il y a de nouveaux objets à utiliser (utilitaires ramassés en cours de mission).
  • Les monstres se battent entre eux (parfois). Ça peut aider comme ça peut déranger en plein action !
  • La pêche a été améliorée : on peut désormais bouger la caméra plus librement et donc viser avec précision plus facilement.
source: imgur.com

 La pêche ne change pas vraiment… sauf la caméra beaucoup plus libre !

Les nouveautés de Monster Hunter Rise

Le Filoptère

Images 07

Cet insecte, qu’on a toujours avec soi, est la principale nouveauté de MH Rise. Il nous apporte des actions supplémentaires, en combat ou non :

  • Il faut des “charges” pour l’utiliser. Une action coûte généralement une charge, qui finit par revenir au fil du temps. On peut augmenter le nombre de charges (jusqu’à 3 dans la démo) en attrapant certains insectes durant la mission (le bonus est temporaire).
  • On peut l’utiliser comme un grappin, mais dans les airs sans viser quelque chose pour s'agripper, c’est l’insecte qu’on envoie au loin, pour accéder à des endroits plus hauts, sauter plus loin ou pour atteindre un endroit plus rapidement (approcher un monstre distant par exemple).
  • Il donne accès à des attaques spécifiques à notre arme (pour réussir à monter un monstre par exemple ou contre-attaquer dans le cas de l’épée longue).
  • Il permet de récolter des bonus temporaires via certains insectes qu’on trouve sur le terrain.
source: imgur.com

 

Le filoptère nous donne une contre-attaque bien pratique et qui fait mal.

La chevauchée des monstres 

Le célèbre “Je suis monté” s’entiche de nouvelles actions. Monter sur un monstre déclenche un timer qui diminue avec le temps ou plus rapidement si on subit des dégâts. Les actions disponibles avant de se faire désarçonner à la fin du timer :

  • On peut diriger le monstre à sa guise.
  • On peut le faire attaquer un autre monstre ! Les choix d’attaques dépendent du monstre monté + 1 finale (la Punition Montée) si on remplit la jauge avec ces attaques.
  • On peut esquiver (et si on esquive bien l’attaque d’un autre monstre celui-ci est étourdi).
  • On peut également faire foncer le monstre dans un mur, comme MH World, mais sans consommables.

Pour monter il faut faire certaines attaques spéciales ou sautées (avec des dégâts signalés sur fond bleu) ou utiliser des objets (dans le tutoriel de la démo on nous met à disposition des “araignées poupées” qui entravent le monstre avec des fils).

source: imgur.com

Au moins, pas besoin de munitions pour faire foncer un monstre dans un mur !

Les compagnons “Pilpoil”

Dans Monster Hunter Rise, les compagnons sont nommés “Pilpoil” et on peut en emmener 2 (de type différent ou non) en solo, 1 en multijoueur.

Images 10

Le compagnon canin (Chumsky) a des actions automatiques en combat (orienté attaque), alors que le compagnon Félyne (Palico) possède des actions orientées soutien (dans la démo, il dépose parfois des bulles de soins).

Le Chumsky peut aussi faire office de monture, le déplacement est très rapide (on peut aussi attaquer, mais ce ne sont pas des attaques suffisamment puissantes pour envisager du combat monté en mode principal). Ceci fait penser à MH World, car on peut utiliser des consommables, aiguiser son arme, crafter, ramasser des ressources, dépecer les monstres… mais le déplacement est totalement contrôlable, il n’est pas scripté (il peut sprinter, déraper aussi).

Via le menu horizontal, on peut aussi leur donner l’instruction d’être passif ou actif. Une fois en mode passif, quand on s’approche, un menu additionnel s’affiche pour jouer, donner des friandises ou câliner les compagnons (ils ont chacun des animations différentes).

On ne sait pas encore jusqu’où va la personnalisation de ces nouveaux compagnons, mais gageons qu’ils puissent offrir un maximum de possibilités pour plus de flexibilité et variété de gameplay.

Un environnement encore plus vivant et utile

On a beaucoup de bonus temporaires à collecter sur le terrain (sous formes de lucioles) : santé maximum, endurance maximum, bonus de force, réduction de la consommation d’endurance, plus de filoptère, etc.

Images 11

On peut ramasser de petits animaux sur le terrain avec des effets variés (entraver un monstre, poser un mini-piège, on retrouve aussi les crapauds de MH World,  mais cette fois on peut les placer, etc.). Et on retrouve les guêpes qui guérissent et les insectes qui aveuglent de MH World.

Il est encore trop tôt pour généraliser, mais la région présentée dans la démo est plutôt bien travaillée, avec de la verticalité, mais loin de la jungle confuse de MHWorld. On a quelques recoins pas toujours évidents d’accès, mais aussi de grandes sections planes pour des combats lisibles.

source: imgur.com

Heureusement qu’il n’y a pas de dégâts de chute !

Et techniquement ?

Aucun souci de ralentissement constaté sur la démo (testée principalement en mode salon). Graphiquement, c’est au niveau de Monster Hunter Generation Ultimate (même console), ne vous attendez pas à un Monster Hunter World, la console ne le permet pas. Les musiques sont jolies, mention spéciale à l’écran titre qui nous livre deux chants différents (par deux PNJ qui se ressemblent, qu’on aperçoit sur les bande-annonces du jeu).

La démo nous laisse le choix de 9 langues pour le texte (dont le français), 3 pour l’audio (anglais, japonais, langue de Monster Hunter). Petit détail amusant, en anglais, le personnage féminin à l’épée longue a sans doute la même voix que l’Assistante. 

Moins amusant, le personnage est devenu assez bavard en combat, c’est assez déroutant au début (il est possible de baisser la fréquence ou désactiver complètement les interjections du personnage dans les options). Il peut donner des indications vocales lorsqu’un monstre prépare une grosse attaque.

L’interface est assez grosse de prime abord, mais est personnalisable dans les options. 

Images 13

Un détail un peu surprenant dans les options est la présence de réglages du chat vocal. Présent dans MH World, il n’était pas présent sur MHGU. Il est probable qu’on ne soit pas obligé d’utiliser un logiciel sur mobile comme sur Splatoon.

En conclusion

On attend la version définitive avec impatience ! Monster Hunter, malgré les années, sait encore innover et se peaufine. On attendra de voir ce que nous réservent les autres régions, l’équilibrage des équipements, les nouveaux monstres, et peut-être d’autres types de chasse comme on a pu voir avec les Fiefs Glorieux et Contrats sur MH World ou les Expéditions de MH4.

Ce test a été réalisé par JNH via une version fournie par l'éditeur.

Réactions (5)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Monster Hunter Rise ?

0 aime, 0 pas.