Test de Chicken Police

Dans un univers où l’homme tel que nous le connaissons est réduit à l’état de légende, où il a laissé sa place à des animaux aux corps humains et où les couleurs ont disparu dans une sombre mélancolie noyée dans le bourbon, un duo de vieux amis reprend du service pour résoudre une affaire bien épineuse.

Poster 02Moyen

Vous incarnez Sonny Featherland, un ancien enquêter presque alcoolique qui formait avec son compagnon, Marty McChickey, un fameux duo de détectives de la Chicken Police.

À quelques semaines de leur retraite, Sonny reçoit la visite de Deborah, une femme aux yeux de biche qui nous signale que sa maîtresse, Natasha Catzenko, reçoit des menaces de plus en plus imposantes. D’abord réticent, Sonny se penche malgré tout sur l’enquête et persuade Marty de partir en duo pour une toute dernière enquête.  Mais telle une femme séduisante, l’enquête rdz épineuse et dangereuse, surtout quand la mafia se mêle à l’enquête.

La politique n’est pas non plus en reste dans cette ville. Les différentes races vivent ensemble, au grand désarroi de certains qui prônent le séparatisme. Les choses peuvent vite dégénérer et virer au cauchemar quand les prédateurs se laissent aller à leurs pulsions. Rajoutez donc le fait que les politiques, secondés par des policiers ripoux, on fait passer toutes les exactions et méfaits sous un tapis ni vu ni connus et le tour est joué. Mais nos deux poulets enquêteurs sont là pour dépoussiérer tout cela.

Un genre à part

Dans un premier temps, l’atmosphère du jeu est un peu déroutante, car il a un genre très particulier, très personnel. Mais au final, l’ensemble participe à une ambiance de vieux film policier en noir et blanc, couplé à une bande son très jazzy, un peu sombre, qui complète un tableau parfait pour développer l’intrigue et l’ambiance qui en découle.

10Moyen
08Moyen

J’ai eu besoin d’un peu de temps pour m’y accrocher, mais une fois l’histoire bien lancée, c’est passé comme une lettre à la poste. On accompagne nos deux enquêteurs, Sonny Featherland et Marty McChicken, ainsi que tous les autres personnages durant l’enquête. Si le jeu est tout en noir et blanc, les personnages sont très hauts en couleurs : tous ont un caractère bien propre et bien trempé. Les caractères ont aussi beaucoup à voir avec le côté anthropomorphique des personnages, ayant toujours un côté relationnel. Le sang-froid des crocodiles, le tempérament de l’ours, etc. Les relations entre les différents protagonistes sont bien équilibrées et les dialogues bien ficelés.

07Moyen

On regrette un manque de possibilités

02Moyen

Par contre, au niveau du gameplay, c’est très linéaire : on n’a pas vraiment de déviation possible dans l’intrigue de l’histoire, qui ne se modifie pas par rapport à nos choix. Du coup, à part cliquer pour faire défiler les dialogues et interroger les suspects, il n’y a pas grand-chose à faire.

Chaque zone du jeu découverte se rajoute dans une carte qui apparaît par un simple clic et qui montre les endroits visités, certains étant des « scènes principales », qui font évoluer l’intrigue, d’autres des « scènes secondaires » qui sont plus là pour une mise en contexte de l’univers. Les quelques énigmes qui ponctuent l’enquête ne sont pas très compliquées et ce n’est clairement pas le point central du jeu.

Comme pour la plupart des jeux du genre, nos poulets récoltent des objets, les mettre dans leur inventaire et les combiner pour faire avancer les intrigues.

En gros, ce jeu est plus une invitation pour profiter d’une ambiance générale, qui se penche vraiment sur un vieux policier des années 40, qui émane de son intrigue, son univers, en aidant nos deux poulets à élucider cette sombre affaire aux détriments de la mafia, et tout ça pour deux grand yeux verts.

04Moyen

Test réalisé par Loonao à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Chicken Police ?

2 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,6 / 10 - Assez bien

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.