Test de Train Sim World 2 et le DLC Méditérannée - Sur le pont, d'Avignon...

Il y a un peu plus d’un an, j’avais réalisé les tests, à quelques semaines d'intervalle, de deux titres d’un même studio, à savoir Dovetail Games : Train Simulator 2020 et Train Sim World, deux des jeux de simulation de conduite de train. Assez étrange qu’un même studio propose deux titres très concurrents… mais en plus, ils réitèrent avec la sortie d’un Train Sim World 2.

Ce coup-ci, je me suis collé au test de Train Sim World 2, sorti il y a déjà quelques mois, mais je n’avais alors pas vraiment eu l’occasion de me pencher dessus. Cependant, JeuxOnline a été invité à une présentation le mois dernier pour un DLC dédié à la France avec une ligne de TGV assez connue : LGV Méditerranée - Marseille/Avignon.

L’occasion pour moi d’en parler, mais aussi du coup de vous parler de Train Sim World 2… donc autant faire d’une pierre deux coups, mais faisons d’abord un petit récapitulatif général.

TrainSimWorld2 03 SandPatchGrade

Les deux licences suivent toujours leur bout de chemin, mais si Train Simulator a un opus chaque année (2021 pour le dernier) qui est en gros une grosse mise à jour du jeu de base avec quelques routes en plus, Train Sim World est lui passé à un tout nouvel opus, avec nouveau moteur graphique, notamment. Assez étonnant vu que TSW était plus récent que TS, mais soit.

TrainSimWorld2 01 KolnSchnellfahrstrecke LOGO

Le commun des mortels pense sûrement qu’un jeu de simulation de conduite de train est un genre complètement de niche… et ils ont raison, en soi. Mais c’est un public de niche très prolifique, composé de joueurs très fidèles et qui est en constante augmentation chaque année. C’est un public de passionnés qui suit avec beaucoup d’intérêt ces titres, alors oui, le filon est excellent, mais il ne le serait pas si le studio ne prenait pas ça très sérieusement en rendant des jeux qui, à chaque édition, allaient de plus en plus dans le souci du détail.

Ce Train Sim World 2 est clairement un nouveau jeu dans cette optique-là. Et ils sont à l’écoute de leurs publics et de la critique. Beaucoup de gens se plaignent des politiques de certains jeux qui coûtent très cher si on veut tous les DLC (genre chez Creative Assembly ou chez Paradox), mais ces derniers sont des petits joueurs à côté de Dovetail Games.

TrainSimWorld2 01 KolnSchnellfahrstrecke LOGO
20201210115130 1

En effet, il faut savoir que TS et TSW coûtent une fortune aux joueurs qui veulent absolument tout avoir… prenons Train Simulator : il y a 613 objets dans la boutique Steam, allant de 9 à 30 euros pièces… faites le compte. Train Sim World en à beaucoup moins (26 DLC) allant de 15 à 30 euros, mais là aussi ça chiffre… mais rassurez-vous, Train Sim World 2 a une totale rétrocompatibilité avec les DLC qu’on possède sur le premier opus, donc TSW2 continuera à évoluer en parallèle avec TS20XX et on peut oublier TSW.

Un autre reproche qui est souvent fait à Dovetail Games est leur manque de transparence. Chose corrigée avec ce nouvel opus, une roadmap éditée toutes les deux semaines permettant au joueur de voir sur quoi le studio bosse et ce qui arrivera prochainement.

20201210115237 1

Parlons maintenant de Train Sim World 2 plus en détails

LGVMed 15

L’idée de ce nouvel opus est surtout une projection dans l’avenir. Le nouveau moteur a été basé sur une physique et une plateforme qui possède les fondations de possibilités… multijoueurs ! C’est le GROS changement qu’apporte ce nouvel opus, à mon sens, et c’est pour cela que j’en parle immédiatement. Pour le moment, ce n’est qu’une promesse, mais la technologie est là et c’est évidemment quelque chose qui est très demandé dans les simulateurs en tout genre. Euro Truck Simulator, par exemple, possède une grosse communauté multijoueur. Et avoir du trafic sur les lignes qu’on parcourt, devoir pallier l’imprévu, donne évidemment une tout autre vie à Train Sim World 2 quand la possibilité sera là, car actuellement, l’idée est simplement de devoir faire le mieux possible sur un trajet, niveau rejouabilité ce n’est pas génial… c’est une des raisons d’ailleurs de ce côté « consommation de DLC » : avoir plus de possibilités de jeu. Cependant, ça reste toujours peu ou prou la même chose. Maintenant, imaginez qu’un gars vous précède sur la ligne, mais qu’il est trop lent… ou qu’il y ait un incident, une panne ? Ça donnera un petit quelque chose que le joueur appréciera à coup sûr.

20201210115410 1

Niveau environnement, nous avons deux nouvelles routes dans le jeu de base : l'une en Allemagne avec la liaison « Köln – Aachen » et l’autre en Angleterre avec une ligne londonienne, la « Bakerloo Line ». Le troisième environnement est un environnement déjà présent dans le premier, mais légèrement amélioré avec de grosses locomotives américaines.

Un gros effort a été réalisé sur le réalisme de ces lignes, non seulement dans les gares, mais aussi sur le trajet. Plusieurs bâtiments et maisons ont été remodélisées dans le titre, pour le bonheur des connaisseurs desdites lignes et l’effort sera évidemment apprécié, surtout quand on sait qu’on a un simulateur de vol qui place une sacrée barre à franchir niveau réalisme d’environnement.

Comme je l’ai dit plus haut, ce nouveau TSW a aussi fait évoluer sa physique. Ça se ressent très fort sur la ligne américaine, que j’avais déjà parcourue auparavant. Le « poid » du train se ressent beaucoup plus, on sent la masse qui est derrière la locomotive. Les conditions météo n’arrangeant rien. Au niveau des détails, l’ancien jeu était déjà impressionnant niveau réalisme, celui-ci l’est encore plus. Par exemple, on peut gérer la… climatisation, ils vont vraiment loin. Et comme auparavant, on s’amuse parfois à comparer les différences de l’intérieur des locomotives présentes dans TSW2 et dans TS2021.

20201210115105 1
20201210115110 1

Par contre, et c’est un petit reproche que j’ai déjà fait sur le premier opus, le jeu intègre un système de succès qui, à mes yeux, est assez dénué de sens. Par exemple, explorer une gare à pied durant un arrêt ou placer des cartes de la ligne sur les arrêts… mouais… j’en vois pas trop l’intérêt.

Niveau environnement sonore aussi, je trouve qu’il y a une plus-value. Le son dans les gares, les appels, etc. on reconnaît l’ambiance sonore d’une vraie gare.

Mais il y a aussi de nouvelles fonctionnalités qui étaient déjà présentes :

  • L’éditeur de skins de trains, assez intuitif, permet à la communauté de s’amuser et proposer de nouveaux trains plus facilement. Avoir des tonnes de trains spécifiques à des régions précise, c’est chouette à voir et c’était une fonctionnalité très attendue. Le workshop est déjà très bien pourvu.
  • Le planificateur de scénario, quant à lui, est assez limité dans TSW. TS2021 fait mieux à ce niveau-là, mais on est déjà content de l’avoir, ça augmente un peu le fun sur les lignes… mais on attend à plus et je pense qu’il fait partie d’un tout qui verra le jour avec les fonctionnalités multijoueurs.
  • Le mode tutoriel est lui aussi beaucoup plus clair qu’auparavant. Je suis toujours un néophyte de ce genre de jeu et j’avoue que la prise en main a été beaucoup plus aisée avec TSW2 que les 2 autres. Un tuto clair, agrémenté de petites astuces, c’est efficace.
LGVMediterraneeArt

Et la France ?

Comme dit au début de l’article, on a pu avoir une présentation de la ligne française de TGV qui relie Marseille à Avignon, une centaine de kilomètres à parcourir, et qui est actuellement la plus longue ligne de TSW2. Évidemment, en roulant en TGV, ce n’est pas la plus longue (enfin, il m’a semblé que certaines autres étaient plus longues, mais je n’ai pas non plus chronométré).

LGVMed 12

Comme les autres environnements, on a une présentation et un historique de la ligne présentée en début de phase. Ce nouvel environnement, et surtout ces nouvelles locomotives à grande vitesse, le TGV Duplex Série 200 qui arbore de base la livrée SNCF Carmillon, offre une approche de gameplay très différente d’un métro londonien ou d’un énorme tracteur américain. Il faut gérer le freinage ou l’accélération au mieux pour ne pas indisposer les passagers et arriver à se garer à l’endroit indiqué… faudra prendre le coup de main !

La SNCF a été un excellent partenaire pour Dovetail Games. Durant la présentation, on leur a demandé si ça s’était bien passé et les présentateurs nous ont clairement dit que la SNCF a été très enthousiaste et leur a fourni toutes les informations nécessaires pour rendre l’expérience la plus réaliste possible. Et ça se voit. Les gares sont très fidèles, les sons aussi. Les développeurs aimeraient d’ailleurs continuer l’expérience et, même si ce n’est pas à l’ordre du jour, créer d’autres tronçons qui pourraient à terme faire jonction.

Un Paris – Marseille un jour ? Ou un Eurostar Bruxelles – Londres ? Qui sait… au moins, avec la roadmap, on sait à quoi s’attendre à présent !

Jeu testé par Seiei avec une version et un DLC fournis par l'éditeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Train Sim World 2 ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Intéressant