Test de Darkest Dungeon 2 - Ils sont de retour / MÀJ du 15.01 : Test de The Binding Blade

Sorti en accès anticipé en octobre 2021 sur Steam, Darkest Dungeon 2 sortira le 8 mai dans sa version 1.0. L’occasion de nous pencher sur un titre dont l’aîné a connu un réel succès à sa sortie en 2015.

Mise à jour du 15.01.2024 : Test de The Binding Blade, premier DLC de Darkest Dungeon 2

Darkest Dungeon 2 a connu son premier DLC avec notamment l’arrivée de deux nouveaux personnages : Le duelliste et le croisé.

ss_b6810336efde2195c5f3c7b1c3974b16e1048cf0.jpg

Concernant la duelliste, tout nouveau perso, c’est un DPS en mêlée peu résistant, troisième perso qui dispose d’une riposte après l’homme d’armes et le bandit, qui ne fait que du dégât brut (pas de dots) et qui a de la mobilité. Elle est assez similaire au bandit, mais plus axée sur la mêlée, avec une seule compétence à distance qui est un coup de grâce. Sa particularité est son système de postures, une agressive et une défensive, qui donne des effets différents selon la classe avancée choisie et qui donnent aux compétences des effets différents. Une compétence la fait par exemple reculer en poste défensive ou avancer en posture agressive. C’est assez complexe à utiliser parce qu’il faut toujours tenir compte de la posture actuelle et ce que l’action du tour implique pour le prochain tour, mais elle fait de très bons dégâts. Elle synergise un petit peu avec les combos. Niveau histoire, c’est une escrimeuse obsédée par la maitrise du duel, qui devient la favorite de son tuteur, avec qui elle finit par avoir une relation, puis elle le tue, non pas parce qu’elle le hait, mais parce que c’est pour elle l’aboutissement logique de son art, disons.

ss_1a064e07577a73b4a0adbf2b25416a95446f0ed4.jpg
ss_33f1bcc681ef98b694689436e2a40c9ad0bf9a84.jpg

Concernant le croisé, fidèle à lui-même, il retrouve à peu près tout ce qu’il avait déjà dans le 1, avec quelques modifications. La grande nouveauté est qu’il y a une quête à faire pour le débloquer, qui consiste à trouver un objet qui contient un indice dans la description pour nous guider vers où amener cet objet. Quand on arrive au bon endroit, l’objet est échangé pour l’objet suivant de la quête et ainsi de suite jusqu’à avoir un trophée à accrocher à sa diligence et qui fait apparaître un nouveau mini-boss à la fin de la prochaine région, qu’il faut vaincre pour débloquer le croisé. Après ça, le mini-boss devient une rencontre aléatoire et offre un succès si on le tue avec le croisé. Niveau gameplay, c’est très familier : on retrouve quasiment toutes les compétences qu’il avait à l’origine, principalement de la mêlée pour attaquer les premières positions, possibilité d'étourdir sur un combo, la lance sacrée revient (mais moins craquée que dans le premier opus, faut pas déconner), il a un heal, un anti-stress, un taunt… Bref, c’est le croisé. Il est simplement adapté aux nouvelles mécaniques du 2, c’est-à-dire qu’il peut entre autres infliger de la brulure, ce qui est cool parce qu’à part lui, seule l’évadée est spécialisée en brulure. Il a également une compétence de la médecine de la peste. Globalement, je trouve qu’il est très solide, un peu moins flexible que dans le 1, mais équilibré, le but étant de l’utiliser dans des rôles plus ou moins spécifiques, que ce soit en première ligne, à distance moyenne avec des capacités à distance ou comme support. C’est un couteau suisse, il ne peut pas être main tank, main heal ni main dps, il touche toujours un peu à tout, il complète bien le groupe sans pour autant être trop craqué de mon point de vue. Question histoire, c’était un paysan qui crève la dalle et qui rejoint la croisade pour nourrir sa famille. Puis il y prend goût.

ss_33f1bcc681ef98b694689436e2a40c9ad0bf9a84.jpg
ss_39ccdf5c415f9422b0d7ef469aa7e19a52766d3d.jpg

Le DLC m’a notamment permis de revenir sur le jeu et de voir que celui-ci avait pas mal évolué avec notamment de nouveaux objets ainsi que de nouveaux boss. Le DLC n’est clairement pas obligatoire pour profiter du jeu, mais il apporte ce côté « en plus » à l’aventure avec notamment le personnage iconique du croisé. Heureusement, nous sommes ici sur des personnages qui ne mettent pas à mal l’équilibre du jeu et complémente assez bien le roster.

En voiture Simone !

Darkest Dungeon 2 décide de nous offrir une histoire bien plus profonde que son aîné via notamment des moments narratifs à chaque voyage que vous faites. On sait donc que le Protégé (vous en fait) est un étudiant qui suit son maître (le narrateur) afin de déjouer ce qui semblerait être une prophétie annonçant un grand malheur. Toutefois, il semblerait que d’autres personnes tentent d’étouffer tout cela… À qui faire confiance du coup ?

Si ce speech apparaît assez simpliste, c’est justement pour éviter que vous n’en appreniez trop en lisant ce test. Sachez que vous aurez bien plus de profondeur assez bien amenée en jouant au jeu, mais vous en apprendrez aussi davantage sur les différents personnages (11 au total) durant vos voyages et selon vos choix. Chaque histoire est unique et débloque aussi certaines compétences. Je dois avouer que j’ai adoré ces passages qui permettent de s’attacher plus aux personnages via leurs histoires et de mieux comprendre d’où ils viennent. Cela permet aussi d’offrir des éléments plus légers pour sortir un peu de la boucle de gameplay du roguelite.

20230426214225 1

Afin de me focaliser essentiellement sur le gameplay par la suite, je mentionne déjà l’aspect graphique du jeu qui connaît ici une belle évolution dans son style. Notamment au niveau du design des personnages qui est bien plus détaillé tant dans leur aspect graphique que dans leurs animations. Concernant ces dernières, on notera que chaque choix de compétences est maintenant animé par le personnage dès son choix. Si l’on sélectionne, par exemple, le coup de pistolet du Highwayman, ce dernier dégaine son couteau et se prépare à l’attaque. Des détails, certes, mais qui ont leur importance pour favoriser l’accroche et surtout marquer une évolution comparativement au premier. C’est un pari réussi pour le studio Red Hook qui a clairement fait du bon boulot.

J’étais sur la route toute la sainte journée…

Je vais essayer ici de vous décrire une partie de l’aventure que vous vivez quand vous vous lancez dans Darkest Dungeon 2. 

Le plus gros changement que la licence a effectué, c’est notamment via sa progression qui ne consiste plus vraiment à choisir son équipe et à partir dans le donjon de son choix. Maintenant, vous réalisez vos trajets en diligence et affrontez vos péripéties au fur et à mesure que vous progresserez dans les différentes zones. La première étape sur votre chemin, c’est l’Autel d’Espoir.

Cet autel vous permet de dépenser la monnaie du jeu : les bougies. Vous récupérez celles-ci durant vos parties en accomplissant toute une série d’objectifs (ne pas mourir, aller jusqu’à tels endroits, tuer x ennemis, rendre visite à tel lieu…). C’est la notion même du roguelite qui vous pousse donc à tenter d’aller le plus loin pour récolter un maximum de bougies et vous rendre plus fort pour le prochain voyage. On retrouvera différents lieux attachés à cet autel :

  • Les bois éternels qui vous permettent de débloquer de nouveaux souvenirs pour vos héros ;
  • La ville battante qui vous permet d’améliorer les statistiques de vos héros, mais aussi de débloquer de nouvelles compétences et de nouveaux compagnons ;
  • Les champs de labeur qui offre la possibilité de débuter votre voyage avec différents objets ;
  • La côte intrépide qui permet d’améliorer différents aspects du jeu comme la diligence ou encore la fameuse flamme infernale. Cette dernière vous permet d’accroître la difficulté du jeu, mais aussi de récolter beaucoup plus de bougies.
20230507103442 1
20230507104330 1
20230507104332 1
20230507104336 1
20230507104508 1
20230507105231 1

Une fois les différentes améliorations effectuées, il est temps de reprendre la route pour aller au prochain arrêt qui vous permettra de choisir votre aventure parmi les cinq disponibles. Une fois le choix effectué, en route pour La Croisée.

Ce lieu vous permet de choisir votre équipe qui partira à l’aventure. Chaque personnage est représenté avec toute une série d’informations et notamment aussi un objectif aléatoire pour gagner plus de bougies. Il est aussi possible de choisir un parcours qui attribue des bonus-malus à votre personnage. Celui de base vous permet de gagner plus de bougies et sera, naturellement, destiné à être utilisé pour farmer celles-ci. Un des points importants aussi est de choisir vos différentes compétences afin d’être certain que votre équipe fonctionne en harmonie (notamment au niveau du positionnement des personnages). Une fois votre équipe sélectionnée, il est temps de reprendre la route et d’entrer dans la vallée.

Cette zone systématique vous sert essentiellement à prendre vos marques, mais aussi à vous assurer d’avoir fait les bons choix au niveau des compétences de vos personnages et de votre équipe en général. Un combat assez simple est mis à cet effet. Un des éléments nouveaux des combats est notamment la possibilité de réaliser des combos entre les différentes actions de vos personnages. Il est possible de marquer un ennemi et d’enchaîner ensuite avec une compétence ayant une action bonus contre un ennemi marqué. Par exemple, le Man-At-Arms se soigne de 10% s’il frappe un ennemi marqué. Chaque fin de combat vous rapporte son lot de monnaies à utiliser à l’auberge ou encore des objets à équiper sur vos héros. Une fois le combat effectué, vous arrivez à la première auberge.

20230507105338 1
20230507105558 1
20230507105602 1
20230507105757 1
20230507110313 1
20230507120713 1

L’auberge est le lieu de repos par excellence et vous permet de reprendre votre souffle. Plusieurs possibilités s’offrent à vous en ce lieu :

  • Mettre fin à l’expédition et repartir avec vos bougies accumulées ;
  • La boutique vous permettant d’acheter des objets à utiliser à l’auberge ou durant vos combats ainsi que des équipements (pour vous et votre diligence) offrant des bonus-malus ;
  • La Bellulaire est là pour améliorer les compétences de vos personnages. Cela vous coûte des points de maîtrise gagnés durant vos combats. Chaque compétence peut être améliorée une seule fois ;
  • Le charron qui vous permet de renforcer votre diligence, mais aussi d’y mettre des équipements ;
  • L’itinéraire qui vous permet de choisir votre prochaine région.

Tant que nous sommes en sécurité, c’est l’occasion pour moi de vous parler des personnages et des options qu’il est possible de modifier en dehors des combats et des évènements. En appuyant sur la touche C, il vous est possible de passer en revue vos personnages. Au programme, plusieurs possibilités et nous allons tout d’abord parler des relations entre vos héros. Car oui, il est maintenant temps de faire un peu de social dans le jeu et d’entretenir de bons termes dans votre équipe. Pour cela, il sera important de favoriser des moments d’échanges autour d’un verre ou de jeux à l’auberge. Les relations sont assez importantes, car elles influent notamment le stress (on reviendra sur cette notion après), mais aussi vos compétences. Il est possible qu’après un passage à l’auberge, et en fonction de l’état de relations entre vos personnages, ceux-ci développent une certaine animosité entre eux. Cela a pour conséquence d’appliquer une action supplémentaire négative à vos compétences. Par exemple, si votre Bouffon n’aime pas votre Man-At-Arms (et inversement), une compétence des deux héros aura un impact négatif à chaque utilisation comme augmenter le stress ou filer un malus. Entretenir les relations est donc assez important, mais ne vous leurrez pas, dans Darkest Dungeon 2, personne ne s’aime vraiment.

On retrouve bien entendu un onglet combat qui vous permet de choisir vos compétences. Il est important de noter que vous avez droit à 5 compétences actives au maximum. Il est aussi possible, dans cet onglet, un objet à utiliser durant les combats. Ceux-ci sont généralement utiles pour vous soigner ou infliger des malus à vos ennemis. Il ne faut vraiment pas les mettre de côté, car ils peuvent parfois vous sauver la mise.

20230507111807 1
20230507112511 1
20230507113208 1
20230507114907 1
20230507114909 1
20230507114911 1

Pour la suite, nous avons l’onglet conditions qui est un récapitulatif de différents éléments comme les malus/bonus de votre personnage, ses objectifs et souvenirs. L’occasion de mentionner que quand vous regardez le menu de votre personnage, il est possible de voir aussi l’ensemble de ses résistances, ses points de vie, son niveau de stress et sa rapidité à jouer. Tant que nous sommes à reparler du stress, celui-ci augmente au fur et à mesure de vos voyages et de vos combats. Une fois que votre personnage atteint le niveau 10 de stress, il est soumis à une épreuve qui aura une tournure soit positive (ce qui aura pour effet un bonus important et un soin), soit négative (ce qui aura pour effet un malus important et une perte de point de vie). La gestion du stress (via des compétences, choix, objets…) est donc primordiale, car, lors d’un combat, cela peut avoir un impact total sur son issue. 

Finalement, on retrouve l’onglet compagnon. Une toute nouvelle mécanique qui vous permet de choisir parmi les différents animaux débloqués avec vos bougies. Ceux-ci apparaissent de manière aléatoire à l’auberge. Une fois équipés, ceux-ci fournissent des bonus divers et variés à vos personnages comme des pourcentages de soins ou de critiques supplémentaires.

20230507111055 1
20230507111328 1
20230507111629 1
20230507111638 1
20230507111642 1

Maintenant que nous avons fait le tour de l’auberge, il est temps d’enfin se mettre en route vers notre prochaine destination et de mieux comprendre l’élément principal du jeu. Votre voyage se déroule un peu à la manière du jeu « Slay the Spire ». À savoir que vous voyagez dans la zone en suivant un chemin qui connaît plusieurs embranchements où un choix vous sera demandé. On notera qu’au départ, vous ne savez que très peu de choses sur les zones vous allez visiter. Accéder à une tour de guet révèle les différents lieux de votre voyage. À chaque embranchement, vos héros vous proposeront un chemin en fonction de leurs envies, mais surtout de leur objectif personnel. Répondre à leur demande diminue leur stress et vice versa. Une fois la fin de la zone atteinte, un combat plus costaud que les autres se lancera avant un retour à l’auberge.

Plusieurs évènements peuvent survenir entre deux points comme : 

  • des combats ;
  • des chemins accidentés qui réduisent la résistance de vos roues. Prendre un chemin accidenté en n’ayant plus aucune protection engage un combat durant lequel vous devez réparer la diligence :
  • des dangers qui, à l’instar des chemins accidentés, réduisent votre résistance et provoquent les mêmes conséquences ;
  • des failles du néant qui augmentent la haine des ennemis envers vous et amplifient leur puissance

Chaque point est un évènement qui se caractérise généralement par un combat, un marchand, un bureau… Durant ces évènements, vous devez choisir quel personnage effectue une action. Celle-ci a des conséquences qui sont affichées en bas de l’écran. Attention, les choix effectués ont aussi un impact sur les relations entre les différents personnages. Et c’est comme cela que se déroule chacune de vos parties ; une fois la zone terminée, vous avez le choix d’aller dans une autre zone jusqu’à arriver à la montagne qui est la zone finale, mais surtout celle où se trouve le boss de l’acte dans lequel vous vous trouvez. En venir à bout débloque l’acte suivant.

Tut tut…

Au départ, j’étais un peu perdu face aux nombreux changements que Red Hook Studios avait mis en avant. Je n’étais pas particulièrement fan de la diligence comparativement à l’exploration de donjon du premier et les combats m’apparaissaient peu réjouissants. Toutefois, à mesure que je testais le jeu, j’ai débloqué de nouveaux héros, amélioré les miens et j’ai commencé à apercevoir tout le potentiel que le jeu avait à offrir.

La mécanique du jeu est certes redondante dans sa pratique. Mécaniquement, vous répétez encore et encore les mêmes actions de la même manière et vous ne devez les changements qu’à l’aléatoire des zones que vous visitez. Cela peut être fastidieux au bout d’un moment, mais je considère que Darkest Dungeon 2 est le jeu sur lequel on peut partir, revenir et repartir derrière sans trop de souci. 

20230507110523 1
20230507120959 1
20230507121940 1
20230507110429 1

Globalement, j’ai trouvé que le jeu était une bonne amélioration des concepts mis en place par son aîné. On retrouve des éléments connus, comme l’ambiance du titre ou les personnages, tout en ayant derrière des changements et des nouveautés pour ne pas avoir l’impression de refaire le même jeu (la diligence, les compagnons, les relations…). Red Hook Studios a réussi à sublimer un titre sans en perdre forcément son essence et c’est plutôt bien joué de leur part.

Darkest Dungeon 2 est clairement, à mon sens, le digne successeur de la licence. Il promet de nombreuses dizaines d’heures de réjouissance pour un prix avoisinant les 39 euros pour l’édition de base et 28 euros pour l’édition avec la musique du jeu. Difficile de faire mieux en matière de prix comparativement à la qualité du titre. Le jeu est disponible sur PlayStation 4, Xbox One et Windows (Steam, Epic Games).

Test réalisé sur PC par Glaystal à partir d'une version fournie par le développeur.

Réactions (3)

Afficher sur le forum

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.