Gamescom 2018 - On a touché à la preview d'Anthem

À l’occasion de la Gamescom, nous avons eu la chance de tester le prochain jeu de Bioware, Anthem, lors d'un hands on de 20 minutes sur le stand EA.

Anthem a suscité beaucoup de questions depuis son annonce quant à son gameplay, mais aussi à ce qui a fait le succès du studio : sa capacité à nous faire vraiment vivre une histoire via son immersion. En tant que très grande fan de la saga Mass Effect c’est donc à la fois avec appréhension et envie que j’ai  abordé ce hands on. Si cette review est publiée tardivement, c’était aussi dans l'attente d'avoir plus d'informations sur le background et l'histoire, mais sur ce point-là nous attendons toujours.

Tout d’abord, il faut savoir que ce n’était pas totalement une exclusivité : il s’agissait de la même mission que celle qui avait été précédemment présentée à l’E3. La partie exclusive reposait sur la possibilité de jouer au jeu, le nombre de places étant très limité, et pour cela : merci EA pour l’invitation !

Mais entrons dans le vif du sujet : nos toutes premières impressions :

Comme je m’y attendais, c’est bien une petite claque visuelle que j’ai prise, malgré une mise en condition par l’E3. Parfaitement fluide, les graphismes sont extrêmement soignés et fins. Les détails de la peau, des javelins et de la jungle environnante sont très beaux ; c’est réel plaisir pour les yeux. L’immersion dans l’environnement fonctionne clairement et les animations très naturelles et fluides ne font que renforcer ce sentiment.

Il faut cependant relativiser un peu : il s’agissait de PC équipé d’i7 et de 2 GTC 1080ti et d’un 27” 4K. Néanmoins, on peut espérer de beaux résultats même sur des configurations plus modestes.

Gamescom 2018 - On a touché à la preview d'Anthem

Passons à la prise en main !

Honnêtement, la prise en main est excellente. On s'habitue très rapidement aux contrôles manette (mais clavier forever...) et c’est un plaisir de pouvoir se déplacer et sauter partout. Ce n’est d’ailleurs pas sans rappeler le dynamisme de Mass Effect Andromeda, qui était clairement le point fort du jeu. Cependant, le plus grand plaisir, c’est bien de voler ! On s’y fait particulièrement vite et, bien que la mission soit scriptée et encadrée, la possibilité de se déplacer en trois dimensions renforce parfaitement cette sensation de liberté. La carte semble immense et le vol est clairement la solution de déplacement parfaite dans ce contexte.

En prime, il est possible d’activer le vol stationnaire afin de pouvoir tirer en même temps… cerise sur le gâteau, nous y reviendrons.

Anthem Hero

Ce qui nous amène à aborder les combats en eux-mêmes. Très dynamiques, ils ne bousculent pas les codes, mais ce n’est pas un mal. La prise en main est bonne et l’arsenal très important permet une diversité dans le combat. Les quatre types de javelins offrent une multitude d’armes, d’attaques spéciales et une diversité de gameplay grâce à la synergie de groupe, rendant les combats extrêmement dynamiques. Clairement, il faudra miser sur les combos entre javelins pour avancer sans encombre. Nous avons pu jouer le Ranger, un javelin assez équilibré qui sera la classe “de base” au commencement du jeu, mais il existe aussi le Colossus, orienté tank, le Storm, un distance, et l’Interceptor, dont la rapidité sera l'élément clef. Toutefois, le réel plus des combats vient à nouveau de la possibilité de voler, avec un gameplay peu courant et très intéressant proposant de nouveaux angles d’attaque et d’esquives ou simplement la possibilité d'apprécier le combat selon des perspectives différentes.

Image officielle Gameplay

Quelques nuances au tableau :

Il a été confirmé lors de cette démo que le jeu ne semble pas totalement faisable seul. Certes, la mission à 4 était une formalité, mais en solo cela paraît impossible. Bioware a d’ailleurs confirmé que certaines missions ne pourraient se faire hors coopération. Le studio confirme ainsi son souhait de proposer une expérience multijoueur enrichie.

Ce qui nous amène à aborder l’autre grande interrogation autour du jeu : son histoire et l’immersion proposée par celle-ci. Malheureusement, nous sommes restés sur notre faim lors de cette Gamescom : nous n'avons pas eu plus d’informations.

Il y aura bien des choix pour le joueur, mais moins de branches d’histoire que ce à quoi le studio nous a habitués. Le jeu s'axera davantage sur une expérience personnelle narrative centrée sur le shooting et sur les possibilités d'amélioration du javelin.

De même, il a clairement été annoncé qu’il n’y aurait pas de romance et que les choix de dialogue seront donc limités.

Nous attendions un peu plus cette preview et des annonces de la PAX, qui ne lèvent au final pas tous les mystères autour de ce jeu, mais ce test a démontré au moins l'efficacité du gameplay du prochain jeu de Bioware.

Pour rappel, Anthem sortira le 22 février 2019 sur PC, PlayStation 4 et Xbox One.

Réactions (29)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Anthem ?

8 aiment, 6 pas.
Note moyenne : (14 évaluations | 0 critique)
5,3 / 10 - Intéressant