Test du DLC d'Assassin's Creed Odyssey : L'héritage de la première lame EP1

Deux mois après la sortie du jeu, Ubisoft nous propose un peu plus de contenu via son premier DLC (payant) : l'héritage de la première lame. 

Et ça continue, encore et encore... Ce n'est que le début...

Reprenant les rênes d'Alexios ou de Kassandra, un nouveau défi s'offre à vous en Macédoine. il semblerait que les Perses soient présents et qu'un nouvel Ordre sème la terreur : l'Ordre des Anciens. Si ce nom vous est familier, c'est sûrement que vous avez joué à Assassin's Creed: Origins et que vous avez une bonne mémoire. En effet, dans le précédent opus, Bayek, le personnage principal du jeu, devait justement affronter l'Ordre des Anciens (ce dernier devient plus tard l'Ordre des Templiers).

Vous ne serez pas seul dans votre aventure et ferez la connaissance de deux nouveaux protagonistes ainsi que d'un antagoniste :

  • Darius, un personnage étrange muni de la fameuse lame des assassins (ou celle qui le deviendra, en tout cas). Il vous demande de lui faire confiance dans sa quête contre l'Ordre des Anciens, mais donne peu d'informations à son sujet et ne semble pas vouloir vraiment être dans le partage de son histoire. Si au départ celle-ci semble être très manichéenne, le doute sera de mise concernant Darius et l'Ordre.
  • La fille ou le fils (en fonction de si vous jouez Alexios ou Kassandra) de Darius, Niima ou Natakas. Il est étrange que le sexe soit différent et cela pose la question d'une éventuelle histoire d'amour avec le héros (voir d'une descendance ?)
  • "Le Veneur", nouvel antagoniste masqué qui vient semer le doute dans notre esprit tant au niveau de vos actions que de l'histoire de Darius. En plus de son côté fourbe, le Veneur semble capable de manipuler tout autant les animaux que les hommes. Derrière lui se cache le chef de l'Ordre des Anciens, qui semble lié à Darius.
 
Darius est un personnage connu de la saga, car on retrouve sa statue à Florence quand nous incarnions Ezio Auditore dans Assassin's Creed II. Il est considéré comme le premier des assassins, semblerait-il (on n'est jamais à l'abri avec Ubisoft). Comme présenté dans la vidéo de promotion du DLC, on apprend que Darius est l'assassin du roi Perse Xerxès. Lui et son fils/sa fille sont actuellement en Macédoine, car ils traquent l'Ordre (et sont traqués). Nous sommes embarqués dans leurs aventures de manière fortuite et en apprenons plus au fur et à mesure notamment sur l'histoire de Darius et sur son passé avec l'Ordre.
 
 
     Tombeau de Darius à Florence
 
 
On ne va pas aller plus loin dans l'histoire, car celle-ci est mine de rien très courte actuellement (comptez entre 2 à 5h en fonction de votre rapidité au niveau des quêtes secondaires), car nous n'avons que le premier épisode du DLC. Deux épisodes de plus sont prévus afin de boucler cette histoire. Chaque épisode sera lié à un arbre de talent (Chasseur, Assassin, Guerrier) et permettra de découvrir une nouvelle capacité. Ici, nous apprenons le voile de la mort qui permet, à chaque assassinat, de faire disparaître automatiquement le corps. On note, bien entendu, quelques nouveaux équipements légendaires.
 
Clairement, il est difficile de comprendre la volonté d'Ubisoft de sortir une histoire morcelée en épisodes si courts. On reste sur notre faim, car il faut dire que la trame principale est assez bien ficelée et montre, une fois de plus, une certaine maturité dans son écriture. On regrette néanmoins le fait qu'on ne découvre pas de nouvelle région (même si la Macédoine était sous-exploitée dans l'histoire principale) et que le jeu reprenne des bases déjà connues. Ici, on retrouve un nouvel Ordre, avec un nouveau leader, qui fonctionne de la même manière que celui du jeu de base : on démasque un membre pour atteindre la tête pensante. D'ailleurs, étrangement, une bonne partie des détails de l'histoire se situent dans les quêtes secondaires.
 
Ubisoft réussit clairement à piquer la curiosité concernant l'histoire de la première lame. Il faudra voir si les prochains épisodes seront à la hauteur en termes d'écriture et surtout de contenu (qu'on espère un peu plus important). Pour ma part, je ne vous conseille pas de vous lancer maintenant dans l'aventure, mais d'attendre la suite pour faire le tout d'une traite. Vous profiterez ainsi d'un contenu bien plus important en une fois et d'une histoire non morcelée. Vous trouverez les trois épisodes au prix de 25 euros tandis que le season pass est à 40 euros. Il est important de dire que vous n'aurez accès à l'histoire du DLC qu'à partir du niveau 28 et en ayant terminé les quêtes de Naxos dans le chapitre 7.
N'oubliez pas que pour 100 points Ubisoft (que vous obtenez via les succès), vous pouvez ainsi profiter de 20% de réduction sur le shop.
Ce test a été réalisé par Glaystal avec une copie offerte par l'éditeur
 

Réactions (10)


Que pensez-vous de Assassin's Creed: Odyssey ?

7 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (8 évaluations | 0 critique)
6,4 / 10 - Prometteur