Test de GRIS - Les nuances du deuil

GRIS fait partie de ces jeux dont l'écriture d'une critique, un test, est un véritable casse-tête. Expérience sensorielle et profondément personnelle, le jeu des Espagnols de Nomada Studio est un ovni qui se présente à nous en cette fin d'année. Avec une direction artistique singulière et une aventure prenante, ce sont tous nos sens qui sont mis à l'épreuve. Un jeu disponible sur PC (Steam et GOG) et sur Switch.

GRIS est une jeune fille ébranlée, au passé douloureux et aux espoirs réduits à néant. Esprit détruit, elle s'est créé un monde où son chagrin règne en maître. Manette en main, les joueurs et les joueuses l'accompagnent dans une aventure pour mettre un terme à ces maux et découvrir le monde sous un nouveau jour.

Test de GRIS - Les nuances du deuil

Descente en enfer

Les développeurs présentent le jeu comme une expérience "dénuée de danger, de frustration et de mort", un choix loin d'être innocent au regard de ce que nous raconte le jeu. Sans dialogues, simplement par l'image et le son, GRIS nous emmène dans l'esprit d'une jeune fille qui a perdu tout espoir. Un chagrin profond, le sentiment que le monde n'est fait que de malheur, Gris nous raconte son deuil et ses étapes. Du déni, de la colère jusqu'à la reconstruction et à l'acceptation, les émotions de l'héroïne sont partagées au joueur grâce à une mise en scène toute particulière. Cependant, il est bien difficile de parler plus longuement de ce que cette histoire nous offre, tant un pan essentiel de l'expérience réside dans la manière dont chacun aborde, personnellement et au regard de ses expériences, ce que GRIS nous raconte.

20181213125828 1
Dans cette aventure un peu hors normes, on se balade sous la forme d'un jeu de plateformes. Sans réel challenge dans la mesure où il n'y a ni monstres, ni morts, seulement des énigmes et des puzzles très simples à résoudre, mais toujours avec une mise en scène qui est un véritable délice. De l'animation des niveaux au jeu de couleurs en passant par la manière dont la caméra s'approche de l'action ou s'en éloigne lors des moments les plus grandioses, GRIS offre des moments absolument incroyables dans une aventure qui tire son intensité de son histoire, plutôt que de son action. La robe de l'héroïne joue un rôle important dans l'aventure, puisque c'est son évolution au fil des niveaux qui permet de débloquer de nouvelles capacités et ainsi d'atteindre des points qui étaient inatteignables auparavant. De quoi avancer dans l'histoire, mais aussi atteindre des collectibles (tout à fait secondaires) afin d'enrichir l'histoire. Si le jeu est dénué de difficulté, certains de ces collectibles demandent parfois un peu de réflexion et d'adresse pour être obtenus.

20181213130846 1
C'est donc une expérience "sereine", comme disent les développeurs, une expérience sereine dans son approche du média vidéoludique, mais tellement lourde sur le plan émotif, avec un jeu qui exploite chacune des émotions, à l'image du deuil, pour nous emmener dans une aventure hors du commun. Évidemment, l'essentiel de l'intérêt du jeu dépend de la manière dont chacun l'aborde. Certains y seront insensibles, d'autres seront touchés, car GRIS les renvoie à leur propre histoire, tandis que d'autres encore se laisseront charmer par ses images. S'il est si difficile de parler du jeu, c'est parce qu'il appelle entièrement à l'expérience personnelle : son gameplay n'a rien de très particulier, ses phases de plateformes et ses énigmes sont d'une simplicité enfantine. Néanmoins, c'est une expérience sensorielle et unique que proposent les développeurs de Nomada Studio, une expérience courte (environ trois heures pour en voir le bout, un peu plus pour récupérer tous les collectibles), mais terriblement intense.

Des nuances de couleurs

20181213150124 1
De la même manière que l'héroïne découvre un nouveau monde au fil de son aventure, on reste émerveillé devant les images que nous offre GRIS. Profitant des illustrations réalisées par l'artiste Conrad Roset, Gris nous offre un festival de couleurs, de nuances, d'ombres et de lumières, une aquarelle qui prend vie pour offrir vos prochains fonds d'écrans à chaque instant. Difficile de résister à l'envie de faire des captures d'écrans chaque fois que l'on découvre une nouvelle zone, une scène unique, chaque fois que les couleurs se mélangent pour offrir de nouvelles nuances. La direction artistique de GRIS est une merveille, un exemple du genre, tant exprimé par ses couleurs que par les statues qui parsèment le monde et dévoilent les émotions et les peines de l'héroïne. Une mise en perspective géniale, mais surtout un genre narratif qui n'est que trop peu exploité par les jeux vidéo. L'image est un élément important : au-delà de la beauté de celle-ci elle peut raconter de très nombreuses choses. Et GRIS y parvient avec brio ; sans jamais nous envahir du moindre dialogue, le jeu est capable de nous raconter une histoire difficile, douloureuse et complexe, grâce au travail formidable de ses artistes.

Toutefois, ces images ne seraient rien sans la musique qui l'accompagne. On dira probablement que les superlatifs ici utilisés sont excessifs, mais pourtant, le groupe Berlinist offre au jeu une des meilleures bandes sons que l'on ait entendue cette année. Planante, presque hors du temps, parfois héroïque ou épique, la bande originale accompagne chaque étape du deuil de son héroïne dans un concert qui va crescendo, jusqu'à son apogée et à la conclusion d'une histoire qui n'a eu besoin que d'images et de sons pour nous faire lâcher une petite larme.

20181213152743 1
20181213153846 1

Conclusion

Difficile à aborder tant le jeu est empreint d'émotions, GRIS est pourtant une des belles surprises de ces derniers mois. À quelques semaines de la fin d'année, les développeurs espagnols de Nomada Studio nous livrent une pépite, un plaisir visuel et auditif qui ne cesse de nous charmer. Ses nuances de couleurs, sa direction musicale et son récit nous emmènent hors du temps l'espace de quelques heures, en profitant de chaque instant pour nous rappeler que les jeux vidéo sont capables de revêtir bien des formes et des émotions. 

Test réalisé par Hachim0n à partir d'une version fournie par l'éditeur.


Que pensez-vous de GRIS ?

2 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

1 jolien y joue, 1 y a joué.