Test du dernier DLC d'Endless Space 2 : Penumbra

Le 24 janvier dernier est sorti la nouvelle extension d’Endless Space 2, nommée « Penumbra ».

Avant toute chose, ceci est un ajout aux tests déjà effectués pour Endless Space 2, que vous pouvez relire ici :

Un DLC créé avec la communauté

Ce DLC amène une nouvelle faction dans le jeu. On le sait depuis toujours, Amplitude travaille de façon très rapprochée avec sa communauté. Et bien, cette nouvelle faction nommée le « Chœur Ombral » est une nouvelle race qui a été créée main dans la main avec la communauté de joueurs ; ces derniers ont participé à des événements et à des demandes lancées par Amplitude Studios.

Le « Chœur Ombral » est une entité cosmique qui existe depuis que l’univers est univers. Un jour, elle entend le cri d’agonie d’une galaxie, celle des Endless, qui la secoue et la fragmente. Cette entité décide donc de venir en aide à la galaxie pour réparer la douleur qui s’en évacue. Le temps qu’elle arrive sur place, les Endless ont depuis longtemps disparu et c’est avec les factions qu’on connaît qu’elle doit interagir.

Hacking ? Espionnage ? Commerce ? Vol ? 

Cette nouvelle faction amène tout un nouveau pan de gameplay, basé sur le « hacking ». Au début, j’avais du mal à comprendre le rapprochement des deux sujets qu’apporte cette extension, mais j’ai vite saisi : le chœur d’ombral ne veut pas se dévoiler aux autres races et est donc complètement furtif (au moins en début de partie). L’entité étant totalement immatérielle, elle prend possession des êtres biologiques via leurs implants, entre dans des systèmes et lance des missions de piratage (ou de programmation) pour coloniser des planètes, y compris celles que peut éventuellement posséder une autre race. Dans les planètes sous votre influence, vous pouvez lancer diverses actions vous rapportant des ressources vers votre empire ou saper la puissance de la faction dans laquelle votre réseau s’étend. Les possibilités sont multiples.

20190216220234_1.jpg
20190217000346_1.jpg

La carte stellaire sert ici de grille, d’autoroute destinée au hacking. Il faut créer des nœuds de réseaux, des protections et autres programmes pour protéger vos intérêts, voire vous protéger tout court.

On y voit tout de même un sacré rapprochement avec les nouveautés de Stellaris et son système de commerce/syndicat du crime. Je dirais même que le système est plus une méthode d’espionnage que de hacking…

Au fur et à mesure de vos recherches, vous pouvez augmenter la puissance de vos actions d’hacking, votre puissance sur les différents nœuds et votre influence sur les systèmes touchés via de nouveaux programmes et de nouvelles connaissances.

Sachez que cette interface de hacking est disponible pour tout le monde, mais que le chœur ombral possède déjà une certaine avance en début de partie de par sa nature furtive et immatérielle et que c’est la base de son gameplay. Par exemple, si vous avez hacké une planète colonisée par une autre faction, vous exercez sur elle un certain contrôle et une certaine influence. Certaines populations ennemies sont même sous votre contrôle le plus total. Vous pouvez soit les laisser en couverture soit les expatrier en douce vers votre monde natal (NB : votre monde natal est totalement invisible pour toutes les autres races).

Tu me vois... tu ne me vois plus... 

Autre détail : tous les vaisseaux de la faction possèdent une capacité de furtivité d’emblée. Des technologies étudiées par les autres factions peuvent annuler cet état, mais sachez que vous pouvez aussi utiliser la science pour augmenter le taux de furtivité et donc contrer les recherches adverses. Vous pouvez aussi vous afficher, via le scénario de base de la faction (mais bon, je ne vois pas où serait le fun :p). De plus, les vaisseaux de la faction sont très très rapides au niveau du déplacement et les vaisseaux que vous construisez peuvent apparaître dans votre monde natal ou dans n’importe quel sanctuaire que vous avez créé via l’hacking, y compris en territoire ennemi et, je le rappelle, de manière totalement furtive… bref les capacités de mobilité des flottes de la faction sont assez impressionnantes, mais il faut être honnête : elles sont aussi totalement inutiles d’un point de vue militaire.

Si vous connaissez le jeu, vous savez que pour être efficace sur le plan militaire, il vous faut de la main-d’œuvre. À partir du moment où vous ne colonisez pas vraiment, il n'est pas évident d’en développer. En outre, si une autre race se pose quelques questions, elle peut facilement trouver un moyen de récupérer les forces dont on aurait pu prendre possession sur leur territoire. Bref, ce n’est vraiment pas une race avec laquelle on pourrait partir en conflit armé. C’est un problème, car Endless Space 2 laisse une place importance à la guerre et, pour le moment, la balance n’est pas top…

Au final, cette extension est assez particulière. J’ai un peu l’impression que c’est un fourre-tout et que ces idées auraient pu être exploitées complètement différemment à travers d’autres idées de game design. En tout cas, mais c'est un avis purement subjectif, je n'aime pas trop ce nouveau concept. On perd l'essence même du 4X... je veux bien qu'on réalise un projet créé par la communauté, mais à écouter trop de monde, cela donne un truc un peu trop bancal pour être agréable, de mon point de vue.

 Test réalisé par Seiei à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Endless Space 2 ?

4 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (5 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Intéressant