Aperçu d'Etherborn, le puzzle-game qui défie la gravité

Nous avons passé un court moment sur un Etherborn, un étrange puzzle-game signé par les espagnols d’Altered Matter et qui est prévu sur PC, PlayStation 4, Xbox One et Switch pour cette année, après être passé avec succès par la case du financement participatif. Un jeu qui aime beaucoup jouer avec la gravité et qui nous retourne sérieusement la tête.

Les limites du langage

Le jeu nous propulse dans un monde étrange où nous prenons la forme d’une entité vaguement humaine semi-transparente. Une voix nous parle et nous encourage à la trouver. Qui sommes-nous, pourquoi sommes-nous là ? Autant de questions qui restent sans réponses lors de cette démo, qui était limitée à trois niveaux auxquels s’ajoutait ce qui ressemble à un hub central pour une quarantaine de minutes de jeu. À peine peut-on déduire des interventions de la voix qui nous guide que le jeu abordera des thèmes assez philosophiques comme les limites du langage et ses conséquences sur notre perception du monde. Cette version presse était proposée en VO sous-titrées et les développeurs ont pensé à ceux qui jouent sur une télé en proposant la trop rare option de réglage de la taille des sous-titres. De quoi permettre aux joueurs de suivre puisqu’il y aura d’autres raisons de perdre la tête dans le jeu.

etherborn_demo_3.jpg
etherborn_demo_6.jpg

Le monde à l'envers

etherborn_demo_4.jpg

Sur papier, Etherborn a une structure assez classique. Le principe du jeu consiste à collecter des boules d’énergie pour alimenter diverses plateformes qui ouvrent l’accès à la suite du niveau. Néanmoins, l’originalité repose ici dans la structure des niveaux. Les développeurs ont pensé leurs mondes en trois dimensions et la gravité est perpendiculaire à la surface sur laquelle le personnage se tient. Ainsi, les pieds du joueur lui permettent de coller au sol même sur une surface verticale : ce qui était précédemment un mur devient le sol sur lequel le joueur marche. Impossible toutefois de franchir une arête, seule une courbe permet de passer d’un côté d’un cube à un autre. Le résultat est aussi déroutant que difficile à expliquer et il faut un peu de temps pour s’y habituer. D’autant que le joueur n’a pas le contrôle de la caméra et que celle-ci se réajuste au fur et à mesure des déplacements du personnage. Il faut donc avoir de bons repères et être capable de comprendre la structure du niveau dans l’espace pour avancer, particulièrement lorsqu’une erreur vous fait reculer dans le niveau et qu’il vous faut retrouver votre chemin.

La caméra dans ses oeuvres. Essayez de deviner où est le personnage.
La caméra dans ses oeuvres. Essayez de deviner où est le personnage.

Les mondes de cette démo possédaient leurs propres particularités. Si le premier était assez linéaire et basique, le second proposait un défi plus concentré et intégrait les classiques surfaces acides qui vous tuent instantanément. On est quand même curieux de voir comment le jeu parviendra à se renouveler au fil des niveaux, même si la durée de vie annoncée devrait tourner autour des 4-5 heures. On fera également particulièrement attention à la lisibilité du jeu. Un petit indicateur lumineux est présent pour indiquer au joueur à quel endroit une chute le ferait atterrir, mais il a tendance à être peu visible dans certains environnements trop lumineux. Des environnements qui sont d’ailleurs assez simples graphiquement parlant. Un peu trop, même, diront certains tant le jeu manque un peu d'une identité visuelle forte.

etherborn_demo_2.jpg
etherborn_demo_1.jpg

Et maintenant, l'attente

Etherborn s’annonce donc comme un jeu sortant un peu des sentiers battus auxquels trop de puzzle-games restent attachés. Avec son style épuré et sa musique tranquille, le jeu possède ce qu’il faut pour qu’on se concentre sur l’essentiel, à savoir ses puzzles. Reste à voir si son principe très particulier convaincra les joueurs et s’il parviendra à conserver son intérêt sur la longueur.

Aperçu réalisé par Grim grâce à une version presse (PC) fournie par l'éditeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Etherborn ?

0 aime, 0 pas.