Test de Lethal League Blaze - le plaisir de se tuer entre amis

Sorti à l'automne 2018 sur PC, Lethal League Blaze est enfin arrivé sur PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch. Si vous arrivez à réunir 3 amis chez vous et aimez les affronter en jeu, vous êtes au bon endroit.

Home Run

Si vous dormiez ces dernières années et avez manqué l’excellent Lethal League, court résumé du concept du jeu. Sorti le 27 août 2014 sur Steam et en mai 2017 sur PlayStation 4 et Xbox One, Lethal League met aux prises 1 à 4 joueurs avec un gameplay incroyablement profond et complexe : les joueurs doivent taper dans une balle, qui rebondit contre les murs, et éviter d’être touchés par la balle de l’adversaire.

Plus concrètement, toucher la balle avec sa batte a deux effets. Premièrement, cela augmente sa vitesse. Deuxièmement, cela applique la couleur du joueur à celle-ci. Une balle colorée ne peut blesser le joueur correspondant, mais tue tous les autres instantanément, sauf s’ils parviennent à contrer avec leur propre batte.

Le jeu est donc une combinaison de risque et de récompense : il est possible d’éviter la balle, mais cela ne peut être que temporaire. Pour gagner, il faut réussir à la frapper, afin de changer sa couleur, au risque de ne pas avoir le bon timing et de perdre. Une fois qu’il ne reste qu’un joueur en jeu, on commence une nouvelle manche, jusqu’à épuisement du nombre de vies.

Le gameplay de Lethal League est basique, mais extrêmement agréable. Il est rapide, précis et amusant, faisant du jeu l’un des meilleurs jeux multijoueur sortis ces dernières années. Alors, quand une suite est annoncée, on ne peut que foncer dessus, non ?

1.jpg

Ultimate Gold Version HD Remix

Lethal League : Blaze est une version sensiblement améliorée du jeu de base. Le gameplay est identique, mais a été fondamentalement enrichi. Premièrement, les tirs ne tuent plus instantanément, mais infligent des dégâts en fonction de la vitesse de la balle. Cela augmente le droit à l’erreur, rendant le jeu moins frustrant. Deuxièmement, le gameplay du jeu a été grandement complexifié, puisque le nombre de touches passe de 2 à 4 : outre le saut et le tir, les joueurs peuvent désormais bloquer la balle (ce qui supprime sa couleur ainsi que sa vitesse) ou l’attraper avant de la relancer. Deux nouvelles options qui enrichissent le panel stratégique, sans pour autant bouleverser l’équilibre du titre. En outre, le jeu ajoute un système de bonus, rendant l’expérience encore plus déjantée, pour notre plus grand public. Soin, balle invisible, tir à distance, ... Les options sont nombreuses et le résultat toujours intéressant. Enfin, Lethal League : Blaze compte de nouveaux personnages, qui rejoignent les anciens, ainsi que de nouvelles arènes.

Si vous avez apprécié le premier jeu, vous ne serez donc pas perdus avec ce nouvel opus, qui conserve les forces de son prédécesseur tout en l’enrichissant de manière notable. Tous les ajouts sont pertinents et l’expérience reste malgré cela très fidèle au jeu de base, c’est donc une grande réussite de la part de Team Reptile.

2.png

C’est l’histoire de la vie

Autre nouveauté appréciable, Lethal League : Blaze propose un mode histoire disposant d’une durée de vie tout à fait correcte. Certes, il ne faut pas s’attendre à une mise en scène digne d’un jeu Naughty Dog : les affrontements sont introduits par de simples dialogues et la qualité de ceux-ci oscille entre médiocre et moyen. Ce mode histoire n’est vraiment qu’un prétexte pour avoir une raison de jouer en solo et il ne restera pas dans les mémoires, mais il est efficace et c’est en définitive tout ce qu’on lui demande.

Le titre dispose aussi d’un autre mode solo, baptisé « Défi ». Dans celui-ci, le joueur doit affronter des ennemis dont la force est de plus en plus grande. Autant le dire tout de suite : ce mode n’a guère d’intérêt, car il a les mêmes défauts que le mode arcade des jeux d’il y a 20 ans : les premiers combats sont sans intérêt, car trop faciles, les derniers sans intérêt, car trop difficiles, et en cas d’échec il faut tout recommencer depuis le début… Le titre donne droit à quelques continue, mais c’est bien trop maigre pour espérer venir à bout du mode défi en un seul essai et il n’est guère motivant de s’y essayer à nouveau ensuite.

Enfin, le jeu a deux autres modes multijoueur : « Dans le mille » et « Lethal Volley ». Dans le premier, il faut toucher une cible de la couleur de l’adversaire pour lui infliger des dégâts. Dans l’autre, il faut faire tomber la balle dans sa moitié de terrain, sans toucher le filet. Ces deux modes offrent un répit acceptable après avoir enchaîné les parties classiques durant une soirée, mais ils sont clairement bien moins plaisants à jouer.

3.png

C’est une révolution, il faut tout racheter

En revanche, le premier contact avec le jeu est assez décevant si on a la mauvaise idée de vouloir y jouer à plusieurs directement. En effet, une grande partie du contenu est bloquée par défaut et doit être déverrouillée en dépensant des crédits acquis en jouant. C’est le cas de certains personnages, de niveaux, de musiques, mais aussi des modes de jeux Dans le mille et Lethal Volley évoqués plus tôt. Pis, nos recherches nous ont appris qu’il était possible de débloquer les niveaux du premier opus, mais les conditions pour y parvenir sont aberrantes (jouer 500, 1000 et jusqu’à… 3500 matchs).

En soi, le contenu de base (personnages, modes de jeux, nouveaux niveaux) se débloque assez vite : comptez quelques heures pour avoir assez de crédits pour tout acheter. Cependant, le système demeure mal pensé. On comprend l’intérêt de donner un objectif aux joueurs, mais on préfère largement le système de Speedrunner, qui offre de nouvelles récompenses à chaque partie, plutôt que ce système de crédits donnant l’impression qu’il est nécessaire de farmer pour avoir accès à ce que l’on veut.

5.jpg

More of the same ?

Pour une fois, ce test est très facile à résumer : Blaze, c’est Lethal League, mais en mieux. Il est donc à recommander aux personnes qui ont apprécié le premier jeu, ainsi qu’à celles qui n’y ont jamais joué, mais sont intéressées par les jeux pensés pour le multijoueur local ; Lethal League Blaze est aussi jouable en ligne, mais il offre beaucoup moins de fun dans cette configuration. À l’inverse, si les jeux multijoueur en local ne sont pas votre tasse de thé ou que vous n’avez pas apprécié le premier Lethal League, passez votre chemin ; il n’y aucune chance que ce nouvel opus vous fasse changer d’avis. Le cas le plus compliqué est probablement celui de personnes estimant avoir fait le tour du jeu précédent. En effet, s’il enrichit la formule, Lethal League : Blaze ne la renouvelle pas véritablement, il n’est donc pas certain qu'elles y trouveraient le renouveau tant attendu.

En somme, avec une prise de risque assez faible, Team Reptile a réussi à offrir une version améliorée de son premier jeu. Le résultat est satisfaisant, bien que sans génie.

4.jpg

Test réalisé par Alandring sur PlayStation 4 à partir d'une version fournie par l'éditeur.


Que pensez-vous de Lethal League Blaze ?

2 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,6 / 10 - Assez bien

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.