Gamescom 2019 - Aperçu de Project Witchstone

Pour cette nouvelle news, je vous parlerai d’un autre titre qui a figuré dans mon top 5 : Project Witchstone.

Project Witchstone est un jeu qui est développé par les studios québécquois de Spearhead Games, les créateurs d’Omensight. Il s’agit d’un jeu de rôle sur ordinateur (cRPG) qui évolue dans un monde en mode « bac à sable ».

Durant cette Gamescom, j’ai vu de nombreux jeux de rôle PC qui avaient des ambitions originales et des idées qui pourraient faire évoluer le genre. Néanmoins, Project Witchstone amène une vision très différente. En effet, ils ne souhaitent pas faire évoluer le genre ; ils préfèrent revenir aux bases de celui-ci, partant du principe que le genre a fait fausse route.

Qu’est-ce que le genre RPG, ou JDR ? D’où vient-il ? Des jeux de rôles sur tables. Depuis toujours, l’idée de faire un jeu de rôle sur PC/consoles vient de cette influence initiale du jeu de rôle papier. L’idée de Project Witchstone est d’y revenir, en tentant de créer un jeu de rôle sur ordinateur qui soit aussi proche que possible d’un jeu de rôle papier. Pour un rôliste tel que moi, ça me parle évidemment. Ils ont donc mûrement réfléchi à comment apporter la liberté d’action dans un jeu sur ordinateur. Quel rôliste n’a pas vu toute une campagne partir en cacahuète ou évoluer totalement différemment que ce que le maître de jeu avait prévu ? C’est ça l’idée générale.

Witchstone HarassTownEvent
Witchstone InfluenceInterface
Witchstone Ruins

Comment faire, du coup ? Et bien, les développeurs de Spearhead Studios ont développé une IA pour orienter l’histoire et l’univers du jeu. Il n’y a pas de réelle trame narrative : les personnages que vous croisez dans votre aventure répondent selon un système de scripts, de mots-clefs qui font évoluer un dialogue. Même chose pour l’environnement direct dans lequel vous vous situez. Vous avez un impact direct sur votre environnement, qui perdure quand vous quittez l’endroit. Tuez le chef d’une faction qui se trouve en guerre avec une autre, quittez la région et peut-être qu’après avoir affaibli l’une des deux, l’autre prendra le dessus. Quand vous reviendrez, la situation ne sera plus du tout la même. Ou peut-être que si, si le statu quo a été respecté et que quelqu’un a réussi à tenir l’église au milieu du village. Tout évolue, tout le temps et même sans votre influence directe. La situation politique mondiale peut être altérée par une déclaration de guerre, etc.

Lorsque vous rencontrez un personnage, le dialogue évolue un peu différemment que lors d’un jeu de rôle PC classique. Prenons un parallèle avec l’univers du jeu de rôle sur table. Vous avez des infos à récupérer d’un PNJ incarné par le MJ. Deux cas de figure existent dans les jdr papier : soit vous avez un MJ qui utilise le roleplay pour donner l’un ou l’autre avantage à un éventuel jet de dés pour voir si vous arrivez à convaincre votre interlocuteur de vous céder l’info, soit le joueur dit « j’utilise persuasion (ou intimidation ou n’importe quelle autre compétence nécessaire) pour convaincre le pécore de me donner l’info. C’est ce qui se passe ici. Lors de vos interactions avec les PNJ, vous pouvez choisir quelle compétence utiliser pour arriver à vos fins. De là, une IA crée un dialogue cohérent pour faire avancer votre aventure.

Cela offre des opportunités énormes, que je n’ai plus vues depuis Daggerfall, pour ceux qui s'en rappellent.

02.jpg

Imaginez que vous persuadez un forgeron d'aller tuer le shérif du coin. Il y va, se fait défoncer… qui vous empêche de récupérer tout le matos dans son atelier maintenant ? Oui, oui, c’est crapuleux, mais… c’est typiquement le genre de trucs débiles qui arrivent souvent dans un jdr papier.

Vous avez donc ici, d’une partie à l’autre, un tout nouveau terrain de jeu pour évoluer. Imaginez la durée de vie d’un jeu pareil. Par contre, l’environnement est fixe. J’entends par là que les villes sont présentes, les donjons aussi. Rien n’est généré aléatoirement à ce niveau-là, mais il n’y a aucun endgame. La fin du jeu est celle que vous, joueur, aurez décidée. Si vous voulez être Roi, essayez. Si vous voulez être un aventurier plein aux as… faites-le. La seule limite est votre ambition.

Lightarmor

Actuellement, seules 4 races sont prévues. Cependant, je dis bien "actuellement". Le lore du jeu étant totalement original, les libertés possibles sont évidemment infinies à ce niveau-là et le multijoueur est prévu dans les cartons (sous quels aspects ? je ne sais pas).

J’ai évoqué une idée qui avait l’air d’intéresser pas mal les développeurs, pouvoir lancer une nouvelle partie dans le monde tel que vous l’avez laissé dans la partie précédente. Ça aussi, c’est un truc de MJ qui a une nouvelle campagne à faire jouer à de nouveaux joueurs, mais qui, à sa table, possède un joueur de la campagne précédente. Faire évoluer un nouveau perso qui, probablement, sera opposé à son ancien personnage… c’est tellement marrant.

Witchstone Tech
Houawa sketches v2 06
CO Worldmap 04cNoName

Bref… ce jeu m’a tapé dans l’œil par les possibilités qu’il apporte. Le jeu est encore très très tôt dans son développement. Les images et les vidéos sont donc très légères visuellement et peu nombreuses. Dans les faits, on ne sait pas si une intelligence artificielle peut gérer une aventure comme un MJ pourrait le faire sur table. Enfin non, on le sait, c’est impossible… mais peut-être pourra-t-on s’en rapprocher et trouver des sensations très similaires au jeu de rôle papier, sentir qu’on a un impact sur le monde qui nous entoure dans ce titre ? Je l’espère ! J’ai hâte d’avoir plus d’infos à ce sujet.

Réactions (21)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Project Witchstone ?

2 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,6 / 10 - Prometteur