Test de Star Wars Jedi: Fallen Order - Les choses en ordre

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine...

texteintro
banner

A Star Wars story

Cinq années après la formation de l'Empire Galactique, on incarne Cal Kestis, un ancien padawan qui a échappé à l'ordre 66 et vit en travaillant sur des chantiers sans faire usage de ses capacités, car l'Inquisitorius chasse tous les anciens jedis à travers la galaxie.

Si vous avez compris l'ensemble de la phrase précédente, bravo : vous êtes un fan de Star Wars au courant du nouveau canon, car, et c'est autant une qualité que ça peut être un défaut, le scénario de ce nouveau jeu utilise sans distinction des éléments des films que des éléments des séries Clones Wars et Rebels, mais aussi un peu des bandes dessinées. Cependant, rassurez-vous, rien de rédhibitoire pour quiconque ne connaît que les films d'autant que le jeu contient un codex détaillé.

Le scénario, sans faire d'étincelles, est plaisant à suivre même si on voit arriver de loin certaines révélations. Il est bien servi par des acteurs impliqués autant au niveau des voix (en VO en tout cas) que de la capture de mouvement. Néanmoins, il faudra passer sur le manque de charisme du personnage principal bien en dessous d'un Galen Marek de Force Unleashed : la coupe militaire en impose plus que le brushing rouquin. D'autant que Cal arbore de magnifiques... ponchos, quelle drôle d'idée.

Techniquement, le jeu tourne plutôt bien sur PlayStation 4 Pro : on peut noter quelques rares baisses de framerate dans le mode haute résolution, mais rien de gênant d'autant que le jeu est globalement beau, exception faite des visages des acteurs assez peu détaillés et loin d'un God of War (2018). Les effets de lumière sont très réussis et évidemment un Jedi ne s'éclaire pas avec une lampe, mais avec son sabre et ça fait toujours son petit effet. Quant aux musiques, on mélange des connues à des compositions nouvelles qui ne dépareillent pas et servent complètement l'ambiance Star Wars.


Fais-le ou ne le fais pas, il n'y a pas d'essai

En parlant des inspirations de ce jeu, on peut dire qu'il ratisse large.

Un peu d'Uncharted, un peu de God of War et un peu de Dark Souls. On appose au tout un thème Star Wars, on secoue et on obtient Jedi: Fallen Order.

Ceci n'est pas du tout une remarque négative : si on peut reprocher au jeu un manque d'originalité et de prise de risque (pour ça, allez voir du côté de Death Stranding), le fait est que le mélange fonctionne parfaitement et se révèle extrêmement efficace.

Au cours du jeu, on explore divers endroits sur différentes planètes en vue à la troisième personne en alternant des phases de combat et de plateforme (parfois les deux en même temps). Le personnage est très maniable et à part quelques moment de sauts un peu tendus (foutus toboggans), il est très rare qu'on se rate.

Si, dans un premier temps, on peut avoir un effet couloir dans le sens où la progression est assez balisée par rapport aux capacités de Cal, par la suite on revient dans des lieux déjà explorés, armé de nouvelles possibilités qui ouvrent de nouveaux passages. Les niveaux regorgent de caches à découvrir que ce soit pour remplir le codex, améliorer ses capacités ou encore gagner des objets pour personnaliser notre équipement. J'ai dû plus d'une fois sortir la carte holographique pour retrouver mon chemin ; on ressent vraiment des sensations d'exploration et trouver un élément bien caché fait toujours plaisir.

Parmi ces éléments cachés, on a des apparences de poncho (youpi), des peintures pour BD-1 (le robot qui nous accompagne) et pour notre vaisseau. On a aussi, surtout, tout un tas de composants pour personnaliser notre sabre laser et j'avoue avoir passé un peu de temps après chaque mission à faire ma Jacky touch du sabre.


Car mon allié est la Force et c'est de mes alliés la plus puissante

Le jeu était très attendu sur sa partie combat, car les démonstrations n'étaient pas forcément rassurantes. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne déçoit pas, en tout cas dans le mode de difficulté Maître Jedi que je recommande à toute personne qui veut rencontrer du challenge.

Empruntant beaucoup à Dark Souls, le titre impose au joueur de manier l'esquive, les parades et les attaques de la meilleure des façons possibles pour s'en sortir. À tel point qu'à part les Stormtroopers de base - et encore - n'importe quel adversaire reste une menace tout au long du jeu. Non pas qu'après 10 heures de jeu vous pouvez encore vous faire tuer facilement par deux Scout troopers, mais ils peuvent vous affaiblir plus que de raison avant le prochain combat.

Chaque mort est assez pénalisante pour que vous ne souhaitiez pas que ça se produise : on perd l'ensemble de l'expérience accumulée depuis le dernier point de compétence marqué et il faut taper au moins une fois l'ennemi qui nous a tué pour la récupérer, avec tous les ennemis sur le trajet qui ont réapparus.
Autant vous dire que j'ai perdu pas mal d'expérience avec cela. Toutefois, ce n'est jamais la frustration qui domine, au contraire : on essaie de ne pas répéter nos erreurs et on ne peut s'en prendre qu'à soi à chaque échec. Dans la même philosophie, on peut, à chaque point de sauvegarde, choisir de récupérer toute notre vie et stims de soin, mais cela fait réapparaître l'ensemble des ennemis tués.

Cal s'améliore via les gains de points de compétence, mais il est important de noter que rien de ce qu'on peut prendre n'est obligatoire pour terminer le jeu et je suis persuadé que certains superplayers arriveront au bout en ne prenant aucune amélioration. Cela impliquera juste d'être capable de ne prendre aucun coup, la barre de vie de base étant insuffisante pour encaisser les frappes de certains boss. Boss rares, mais toujours impressionnants d'ailleurs, certains d'entre eux étant facultatifs et faisant bien ressentir à quel point on peut parfois être mal préparé.

Pour ma part, j'ai développé autant que possible mon personnage et c'est un vrai plaisir de mélanger les attaques au sabre et contrôles de la Force. Et ce même face aux boss dont on peut gérer de différentes façons les attaques. Pas d'éclairs ou d'étranglement par contre, Cal est un bon petit padawan, peut-être un peu trop lisse.

Le plaisir de jeu augmente au fur et à mesure qu'on progresse, car si Cal dispose bien de quelques capacités Jedi dès le départ, leurs évolutions transforment notre personnage un peu pataud en combattant virevoltant. On peut regretter cela, car les premières heures de jeu ne révèlent pas tout le gameplay à venir, mais Cal progresse tout comme nous et le padawan qui s'est caché pendant cinq ans n'aurait eu aucun sens à être une machine à tuer dès le départ.


Votre manque de foi me consterne

Oui, j'avais des doutes sur la qualité de ce jeu, mais le produit fini est vraiment très plaisant. Pas de prise de risque, mais un vrai bon jeu pour lequel il est difficile de donner une durée de vie, celle-ci étant dépendante du temps qu'on prend à explorer et de la difficulté choisie. En tout cas, on est tout à fait dans la norme de ce style de jeu et si jamais on le trouve trop court, c'est tout simplement parce qu'on s'y est beaucoup amusé.

On ressent un vrai amour pour la licence Star Wars à travers les détails, le codex et les petites surprises distillées au cours de la partie. J'ai d'ailleurs fait en sorte de ne vous montrer quasiment que des captures d'écran des toutes premières heures de jeu et je recommande à tout fan de ne pas trop creuser sur le contenu avant d'y jouer pour profiter au maximum du plaisir de la découverte.

Star Wars Jedi: Fallen Order est donc un très bon jeu Star Wars, car il est aussi un bon jeu et j'espère qu'il aura un succès mérité pour montrer qu'il n'y a pas besoin de microtransactions ou de farm à l'infini pour que ça plaise au public.

Testé par Aragnis sur PlayStation 4 Pro avec une version fournie par l'éditeur.

Réactions (51)


Que pensez-vous de Star Wars Jedi: Fallen Order ?

1 aime, 1 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Intéressant