Test de Pictopix - Le Picross communautaire

Le Picross a le vent en poupe ces derniers mois : mêlé au jeu d'enquête ou à un univers de petits chiens, les titres qui réadaptent à leur sauce le célèbre jeu de réflexion sont tous arrivés d'un coup sur les différentes plateformes. Ce regain d'intérêt pour le genre nous amène à un autre jeu, sorti début 2017, mais dont le développeur français continue de l'alimenter en contenu. Celui-ci est Pictopix, un Picross qui s'essaie à un univers plus axé communautaire, disponible uniquement sur PC (Windows, Linux et OS X).

Pictopix-header.png

Les bons comptes font les bons amis

20200310160507_1.jpg
Le Picross (ou nonogram) est un jeu de réflexion solitaire, originaire du Japon, qui consiste à remplir une grille en coloriant des cases selon des indices affichés sur les bords. Objectif final : dévoiler un dessin. Le genre a connu une belle popularité en 2010 lorsque HAL Laboratory et Nintendo l'ont dépoussiéré dans Picross 3D, avant que le concept ne soit pris et repris à gauche et à droite. Pictopix, créé par un développeur français qui a fondé le studio Tomlab Games, propose une orientation encore différente au genre, et c'est ce qu'on va pouvoir observer rapidement.

20200316135457_1.jpg
Le premier contact est pourtant très classique, comme le dévoile d'ailleurs son bien intitulé "mode classique", qui nous propose d'enchaîner les grilles de picross, de plus en plus difficiles, afin de s'exercer et saisir toutes les subtilités du genre. Les dessins qui se dévoilent sous les grilles représentent tout genre d'objets, et on avouera que l'essentiel du jeu n'est pas vraiment là, malgré un nombre de grilles très conséquent. Là où Pictopix essaie de se démarquer un peu, c'est du côté des autres modes de jeu, à l'image de son mode mosaïque qui consiste à terminer un grand nombre de grilles qui ne représentent qu'un petit bout de dessin afin d'en dévoiler, à termes, une plus grande œuvre. Un concept plutôt sympathique qui offre un peu plus d'envergure aux grilles que l'on complète, tandis qu'à ses côtés on trouve aussi un mode défis qui consiste en des contre-la-montre où il faut terminer des tableaux le plus vite possible, avec un classement général à la clé. Deux modes qui cassent la possible monotonie du genre, tandis qu'un dernier, le mode infini, souffre lui de son propre concept : générer aléatoirement des grilles permet certes d'étendre possiblement la durée de vie du titre, mais les grilles ne représentent pas un dessin en fin de compte, contrairement aux autres modes où les tableaux ont été façonnés à la main.

20200318231114_1.jpg
On apprécie également le côté personnalisable du jeu, tant pour la difficulté avec l'apparition ou non de divers indices qui permettent de s'adapter à chaque joueur, mais également la personnalisation visuelle avec un choix assez étendu sur les couleurs de l'interface. La contrepartie est probablement un vrai manque de personnalité : l'affichage est relativement austère et convenu, permettant certes un jeu très clair et fonctionnel, mais qui ne laisse pas une empreinte indélébile dans nos mémoires.

La communauté comme pilier

Le coeur du jeu réside toutefois sur son aspect communautaire. Pictopix permet en effet de créer et partager ses propres grilles de Picross. Son mode création nous met face à une grille (dont on détermine la taille nous-même) où on peut faire parler notre âme d'artiste en pixel art. La force de ce mode, en tant que créateur de grille, c'est de pouvoir vérifier rapidement si notre création est valide et conforme - si elle est conforme, cela signifie que la grille ne possède qu'un seul moyen de résolution logique, empêchant de se retrouver bloqué face à un choix impossible. Ensuite, une fois créée la grille que devrons résoudre les joueurs, les amateurs de pixel art peuvent étoffer le dessin final qui apparaît à l'écran lorsque la grille est terminée. L'ensemble fonctionne bien et propose suffisamment d'outils de modification pour permettre à la communauté de proposer des puzzles intéressants. On en a vu certains reproduire des personnages de jeux vidéo ou encore des outils de la vie quotidienne, pour un total de grilles partagées qui dépasse les 1 800 créations selon un tweet récent du développeur. Évidemment il faut faire du tri : certaines créations ne méritent pas qu'on y passe beaucoup de temps (à l'image de notre piètre tentative de reproduction du logo JoL) et, heureusement, un système de notation tente de nous aiguiller sur ce qu'il y a de bon ou pas.

20200318132353_1.jpg
20200308235733_1.jpg

En outre et parmi les grilles proposées par la communauté, on trouve également quelques tableaux proposés par le créateur lui-même qui continue de mettre à jour son jeu et d'étendre son contenu, à l'image d'une mise à jour récente pour le Nouvel an Lunaire ou un peu avant pour Noël. Des mises à jour gratuites qui offrent encore plus de contenu pour celles et ceux qui auraient déjà fait le tour du jeu.

Conclusion

On ne va pas se mentir, Pictopix ne réinvente pas la roue et reste tout ce qu'un Picross a de plus classique. Néanmoins son orientation communautaire permet aux amateurs de pixel art et de Picross de faire parler leurs talents, proposant des grilles parfois surprenantes. Le jeu offre des paramètres d'accessibilité et d'ergonomie bienvenus pour les néophytes, tandis que les plus acharnés n'ont pas de mal à trouver du challenge dans différents modes de jeu. Finalement, le plus grand manque de Pictopix, c'est de ne pas être disponible sur Switch où son mélange du Picross et de la création de grilles serait idéal. 

Test réalisé par Hachim0n sur PC à partir d'une version fournie par le développeur.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Pictopix ?

0 aime, 0 pas.

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.