Aperçu de Hellpoint - dans les pas de Dark Souls

Développé par le studio canadien Cradle Games, le jeu d'action-RPG Hellpoint entend emprunter les pas d'un certain Dark Souls, tout en empruntant sa propre voie en direction de la science-fiction.

Hellpoint: The Thespian Feast

Sur Hellpoint, on part à l'aventure avec The Spawn, un humain artificiel imprimé en 3D au teint gris légèrement blafard, l'albinos du futur. Alors, si l'on imagine assez bien une imprimante 3D en action, ce que je trouve personnellement assez classe, la version de Cradle Games ressemble plus à un gros vomi de l'espace. L'introduction du jeu n'aide donc pas vraiment à pénétrer dans l'histoire. Légèrement filiforme et pas vraiment charismatique, le personnage arpente par contre de sacrés décors : la station spatiale Irid Novo, où la présence un peu partout de sang et de monticules d'ossements laisse présager de belles rencontres.

L'enchaînement de couloirs oppressants ouvre parfois sur d'immenses salles, où une fenêtre sur l'espace ouvre l'horizon tout en renforçant le sentiment de solitude. Le sentiment de tourner dans tous les sens est bien présent au prix d'une certaine répétition, même si je doute fortement des compétences de l'architecte de la station pour construire un ensemble fonctionnel, contrairement à celui du level designer qui a plutôt bien joué. Sombre sans basculer dans l'horreur, l'immersion est plutôt intéressante, renforcée par une bande-sonore efficace. C'est un peu moins le cas pour la narration, un fil rouge très fin et un peu décousu qui a néanmoins le mérite d'exister.

Hellpoint

Du côté du gameplay, il y a également la volonté de s'engager dans les pas -- avec plus de rigidité par contre -- de Dark Souls premier du nom, sans espoir de la jouer monte-en-l'air ou d'être trop dynamique. On reconnait la patte de son illustre modèle, sans toutefois l'atteindre complètement. On verrouille et l'on décrypte rapidement les animations des monstres pour éviter les attaques, une difficulté relative même si la mort est présente fréquemment. La mort fait bien partie du jeu, apportant au passage un certain dynamisme au monde. En effet, le système quantique du jeu agit comme un maître de donjon, modifiant légèrement le monde à chaque mort et enclenchant des événements au fur et à mesure que la station se déplace autour d'un trou noir.

Du côté des RPG, régler le compte des ennemis permet de récupérer l'expérience afin de personnaliser ses compétences et son équipement. Des points de sauvegarde évitent de trop cheminer à travers la station, mais suffisamment pour faire regretter d'être mort. La montée en niveau accompagne la montée en puissance, même si la possibilité d'être accompagné d'un autre joueur à tout moment -- en local ou en ligne -- permet de se faciliter les choses, en se partageant le butin au passage.

Prévu sur PC, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch, l'action-RPG Hellpoint devait initialement sortir courant avril avant d'être reporté pour la fin du second trimestre 2020. Si la pandémie du COVID-19 est passée par là, il s'agit également d'intégrer le retour des joueurs qui se sont essayés à la démo Hellpoint: The Thespian Feast disponible gratuitement à cette adresse sur Steam. Si le potentiel est bien présent, on est encore loin d'atteindre le niveau d'un Dark Souls récent. L'univers a toutefois un certain cachet, laissant une chance à Hellpoint.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Hellpoint ?

2 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
5,6 / 10 - Assez bien

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.