Test de XCOM 2 Collection - la chasse au petit gris reprend

Quatre ans après sa sortie sur PC, PlayStation 4 et Xbox One, XCOM 2 est enfin arrivé sur Switch le 29 mai dernier, dans une collection assez complète. Faut-il craquer ?

XCOM 2

XCOM 2 est à l'origine sorti sur PC en 2015. C’est la suite de « Enemy unknown », le précédent titre de la série sorti en 2012, avec un véritable retournement de situation. En effet, l’action se déroule 20 ans après, mais en considérant que nous avons perdu. C’est une originalité par rapport aux jeux précédents qui nous mettaient toujours dans la position de défenseur contre une nouvelle invasion. Au lieu d’être subventionné par les gouvernements, on se retrouve dans le rôle d’un petit groupe de résistants sur une Terre sous occupation alien. On débute seul et avec très peu de ressources.

Le temps est d’ailleurs la ressource qu’il faut le plus maîtriser dans la partie gestion/stratégie du jeu, à savoir à bord de notre base volante et sur la mappemonde.

Il faut tenter d’organiser ses actions plus souvent en réaction à des évènements externes qu’en planification. Contacter d’autres groupes de résistants, améliorer sa base, récolter de l’argent et des matériaux, recruter plus de personnes, concevoir de nouveaux équipements, entraîner nos soldats, réagir aux alertes qui apparaissent sur le globe… tout cela en tentant de retarder le projet Avatar des aliens. D’ailleurs, dès que l’existence de ce projet nous est révélée, le jeu nous indique très clairement que notre temps est compté, que la fin de l’aventure est déjà sous chronomètre très serré.

Pour ce qui est de la partie tactique, les missions au sol, peu de changement par rapport au précédent jeu. Les zones d’actions sont découpées en grille carrée sur plusieurs niveaux. Il y a du brouillard de guerre, des murs et autres objets derrière lesquels se couvrir, des objectifs de missions scénarisés. Nos soldats possèdent deux actions par tour, typiquement un déplacement et une action du genre tir, utilisation de compétence ou d’objet. Et surtout, on y retrouve les tirs ratés à 95% chance de succès.

Dans l’ensemble, le jeu me paraît plus difficile que les précédents. Les conséquences d’une mauvaise décision ou d’un manque de chance sont immédiats et semblent vous tirer inexorablement vers l’échec. Mais inversement, chaque victoire est un événement dont on se souvient longtemps.

Le portage

Sorti sur Switch fin mai 2020, XCOM 2 Collection rassemble le jeu XCOM 2, ses 4 DLC et l'extension War of the Chosen.

La prise en main n’a pas été évidente pour moi (je suis un joueur PC avant tout), mais après un peu de pratique, les contrôles passent assez bien.
J’ai quand même rencontré des cas où je n’arrivais pas à sélectionner une case où déplacer un soldat. Par exemple, dans une zone où il y avait plusieurs niveaux, le jeu s’ingéniait à m’envoyer à l’étage alors que je voulais rester au rez-de-chaussée.

Principal regret : ne pas pouvoir utiliser l’écran tactile pour faire tourner la carte du monde telle une mappemonde, ni sélectionner les objectifs de mission du doigt. Cela aurait aussi permis de faire défiler l’écran de la base pour aller de pièce en pièce ou encore de donner ainsi les ordres de déplacements de nos soldats sur les zones de mission. En outre, il n'est pas possible d'enregistrer des vidéos sur Switch. Impossible donc d'immortaliser la fin d'un soldat ou la réussite in extremis d'une mission, hormis en images.

Sur PC, le jeu occupe 60 Go. Sur Switch, seulement 25 Go. On voit tout de suite ce qui a fondu : les textures et surtout les séquences vidéo en jeu, leur résolution étant fortement limitée par l’écran de la Switch.

Je n’ai joué qu’en mode nomade et à mon avis la qualité visuelle (résolution de 720p, textures pas toujours très détaillées, aliasing présent) n’est pas rédhibitoire. La Switch a beau être un petit miracle technologique, il ne faut pas s’attendre, rien qu’au vu de sa taille, à ce qu’elle ait les mêmes possibilités que les autres consoles ou qu’un PC.
De même, j’ai pu constater régulièrement des temps de chargement à rallonge. Néanmoins, ils ne m’ont pas plus gêné que ça.

Ce que j’ai trouvé plus gênant, au niveau du plaisir de jeu, ce sont les saccades dans les vidéos et les ralentissements subis en plein de combat, sans qu’il y ait de raison visible.

J’ai également trouvé certains écrans trop sombres à mon goût. Ça peut se justifier dans une zone tactique, un peu moins au niveau du HUD.

Sans l’avoir testé moi-même, je suis persuadé que tous ces petits défauts deviennent incommodants une fois passé sur un écran externe.

Le verdict

Je recommande à tout amateur de jeux tactiques au tour par tour d’essayer XCOM 2. C’est un peu plus difficile de le recommander sur Switch, surtout si c’est pour jouer sur grand écran dans le confort de son salon.

Le jeu offre quand même un gameplay très solide. De plus il propose des dizaines heures de jeu. Et tout cela pour seulement 50 euros. À comparer au prix PC de 123 euros ou  à celui d’autres jeux de la Switch.

La version PC, bien que plus chère, est plus belle et rencontre moins de soucis techniques (selon votre matériel bien sûr). Surtout elle rend possible l’utilisation de « mods » pour renouveler le jeu.

En résumé, à acheter surtout pour pouvoir emporter l’univers d’X-COM dans vos poches et pouvoir y jouer quand et où vous l’entendez.

Test réalisé par Gurthamoth à partir d'une version fournie par l'éditeur.

Réactions (7)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de XCOM 2 ?

0 aime, 0 pas.

1 jolien y joue, 3 y ont joué.