Assassin’s Creed Valhalla précise son gameplay en attendant un lancement le 17 novembre

À l'occasion du premier Ubisoft Forward et en attendant une sortie le 17 novembre prochain, Assassin’s Creed Valhalla dévoilait un gameplay laissant manifestement une large place à des mécaniques de jeu de rôle en monde ouvert. 

Hier soir, Ubisoft organisait son premier Ubisoft Forward – une conférence en ligne (en lieu et place des salons annulés cet été du fait de la pandémie) visant à esquisser quelques-uns de ses projets à venir. En point d'orgue de la soirée, le développeur présentait pour la première fois le gameplay d’Assassin’s Creed Valhalla.

ACV_screen_fwd_Assault_200712_945pm_CEST.jpg
ACV_screen_fwd_Personal_Life_200712_945pm_CEST.jpg

On en retient par exemple que le jeu a vocation à faire (un peu) évoluer les canons de la licence, notamment dans le traitement de son monde ouvert : l'univers de jeu doit abriter un contenu moins linéaire et plus propice à l’exploration et aux découvertes que les précédents opus de la licence. Selon le développeur, les vikings n’étaient pas les barbares qu’on imagine parfois et dans Assassin’s Creed Valhalla, ils sont à la fois des combattants vaillants, des explorateurs, des négociateurs ou encore des aventuriers rusés maîtrisant de nombreuses techniques qui se révéleront utiles en territoires hostiles – le joueur, qui incarne une version masculine ou féminine d’Eivor, quitte sa terre natale pour explorer l’Angleterre de 873, peu encline à accueillir les vikings du nord.

En « territoire étranger », le joueur devra donc utiliser différentes techniques pour survivre : combattre souvent (incluant la possibilité d’utiliser deux armes à la fois), mais aussi se faire discret (se fondre dans la population locale et éviter les gardes) ou encore utiliser un indicateur de danger précisant le niveau d’hostilité de la zone et mieux se préparer. Dans ce monde ouvert, les joueurs seront confrontés à différents types de quêtes invitant à découvrir les secrets et mystères du territoire exploré, seront amenés à négocier avec les populations locales pour les convaincre de les aider, devront débloquer un arbre de compétences particulièrement riche, seront amenés à procéder à des rituels ou à trouver des objets pouvant être maudits dont il faudra se prémunir... Le tout en prenant garde à sa jauge de santé puisque dans Valhalla, on ne regagne pas de points de vie, il faut se nourrir ou soigner manuellement son personnage. 
Les vikings étaient réputés pour leur techniques de raids et on les retrouve dans le jeu : le joueur pourra donc former un clan et lancer des raids contre des villages anglais pour les piller ; voire orchestrer des assauts, des combats épiques visant à faire tomber les places fortes locales. Et il faudra également compter avec des bosses.

Assassin’s Creed Valhalla promet un contenu riche et varié (des activités sociales, des mini jeux, des jeux à boire, etc.) qui étoffe manifestement les mécaniques de jeu de rôle de la licence – certains testeurs évoquent des références davantage puisées dans The Witcher 3 que dans les précédents opus de la licence.
On pourra quoi qu’il en soit se forger un avis concret à partir du 17 novembre prochain, date de lancement du jeu sur consoles et PC via l’Epic Games Store et l’Ubisoft Store – comme ça semble devenir la norme, les possesseurs d’une copie du jeu sur Xbox One ou PS4, pourront aussi débloquer le jeu sur Xbox Series X et PlayStation 5, sans surcoût.

Réactions (36)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de Assassin's Creed Valhalla ?

5 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (7 évaluations | 0 critique)
5,7 / 10 - Prometteur