Xbox Games Showcase - A quelques jours de la sortie de Grounded, retour sur notre aperçu

Le Xbox Games Showcase vient à peine de se terminer, et durant celui-ci Grounded s'est offert une bande-annonce de lancement. Si le prochain jeu d'Obsidian débarquera sur PC et Xbox One le 28 juillet 2020, celui-ci s'est déjà présenté aux joueurs lors du Steam Game Festival Summer 2020. Lors de cet événement, nous avions mis la main sur ce nouveau jeu de survie et avions publié un aperçu. Retour sur celui-ci. 

Lorsqu’on pense à Obsibian, on pense forcement à leurs nombreux RPG, dont le récent The Outer Worlds. Pourtant, alors que le genre coule pour ainsi dire dans les veines du studio californien, celui-ci s’attaque aujourd’hui à un genre aussi populaire dans le monde qu’encore inexploré par ses propres développeurs : le jeu de survie. Avec Grounded, l’enjeu est double pour Obsidian : prouver qu’il est capable de sortir de sa zone de confort et amorcer la course aux exclusivités lancée par Microsoft avec le rachat de nombreux studio depuis 2018. Une prise de risque donc, mais pour le moins mesurée. S’il la distance qui nous sépare de la sortie du jeu est toute proche, il ne nous est pas encore possible de dire si elle sera payante. En revanche, nous avions pu tester une partie du jeu au travers d'une version de démonstration gratuite mise à disposition des joueurs lors du Steam Game Festival Summer 2020. Retour sur l'expérience. 

Après une malencontreuse expérience scientifique, Max, Willow, Pete et Hoops, 4 adolescents qui raviront les fervents partisans de l’inclusion, se réveillent au beau milieu d’une végétation luxuriante qui n’est autre que l’arrière-cour d’une maison. Alors que le joueur découvre peu à peu que les arbres devant lui ne sont pas ce qu’ils semblaient être et que les bruits inquiétants aux alentours sont les prémices d’une lutte féroce avec des insectes devenus plus grand que son personnage, le lecteur aguerri se demande quant à lui ce que peut bien venir faire là l’inclusion. À cela, je répondrai que cette précision tient plus au souhait de présenter la marque particulière de Grounded que d’une volonté d’alimenter les polémiques. En effet, aussitôt plongé dans l’univers, le jeu semble vouloir se démarquer de ses concurrents en évinçant le traditionnel créateur d’avatar habituel au genre : vous incarnez l’un ou l’autre des adolescents quoi qu’il advienne. Une particularité qui s’explique peut-être par l’introduction d’un scénario et d’une quête vers un retour à la taille normale, mais qui dénote avec le trop grand classicisme du titre.

Celui-ci repose entièrement sur des mécaniques de gameplay très classiques : récolter, crafter, répondre aux besoins fondamentaux et coopérer pour survivre. Une base aussi éprouvée qu’éculée donc, mais qui est ici habillement exploitée : la prise en main est rapide autant pour le néophyte que pour le survivaliste de longue date. Pour ce dernier cependant, elle aura peut-être le goût amer du moindre effort. Comme en témoigne la récolte d’une nouvelle ressource qui débloque automatiquement la recette des crafts associés, le plaisir de la découverte se trouve ailleurs. Dans ce monde aux allures d’Arthur et les Minimoys. Dans cette nouvelle perspective offerte sur les objets du quotidien, abandonnés ici dans les entrelacs d’un jardin en friche. Dès lors, on prend plaisir à faire le tour du domaine et on se délecte d’autant plus de chaque découverte, car celle-ci est tantôt utile pour la fabrication d’une nouvelle base tantôt nécessaire à la réalisation d’une quête. Et si cette poursuite de l’objet banal souffre un peu du manque de verticalité du titre, qui ne propose pas à ce jour de vraiment grimper sur la flore locale, et d'un relatif vide du monde, elle s’avère toutefois dynamisée par les nombreux résidents qui y habitent. Araignées, blattes et autres insectes volants sont monnaie courante et réveilleront probablement de nombreuses phobies. Anxiété accentuée par un game design qui privilégie la surprise au nombre et à une faune agressive envers le joueur. Celui-ci ne trouvera de repos qu’à la nuit tombée dans la sécurité d’une base, même sommaire. De ce que l’on peut en voir, les ennemis ne semblent pas différer entre le jour et la nuit.

En conclusion, il est encore trop tôt pour savoir ce que cette nouvelle itération de survie proposera réellement. On peut cependant acter que si le titre répond au cahier des charges du genre et propose tout ce à quoi le survivaliste est en droit de s’attendre, il demeure bien trop fidèle à ses concurrents et ne se démarque que par son univers. Pour les curieux, il faudra attendre le 28 juillet de cette année pour s’abreuver de goutte d’eau (après avoir au préalable coupé l’herbe sur laquelle elle repose) et se mesurer à son entomophile sur PC et Xbox One via une version anticipée

Réactions (7)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Grounded ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.