Test d'EVE Echoes - Au commencement était le MMO

Développé par le studio NetEase, le MMO sur mobiles EVE Echoes reprend les bases d'EVE Online tout en les adaptant au support nomade (iOS et Android). Et si les qualités d'un MMORPG se vérifient avec le temps, la genèse d'EVE Echoes laisse augurer un monde aussi persistant qu'intéressant.

EVE Echoes

Avec EVE Echoes, on embarque tout simplement pour un univers partagé avec d'autres joueurs. Principe du MMO sandbox, le joueur se fixe ses propres objectifs et vit selon ses aspirations dans un monde persistant. Et si cet univers compte plus de 8000 systèmes solaires, il ne regorge pas non plus d'une myriade de propositions pour l'instant. Parmi un panel restreint d'activités, le but de la manoeuvre est de gagner assez d'argent pour financer l'achat de ses vaisseaux, équipements et compétences, permettant de gagner en puissance et en polyvalence.

Il faut bien comprendre qu'on ne sauve pas le monde sur EVE Echoes, on est juste un péon. Alors, certes, on ne coupe pas non plus du bois dans l'espace, mais on casse des cailloux dans des ceintures d'astéroïdes, construit des vaisseaux, remplit des missions, transporte des marchandises, explose en boucle des NPC ou commerce pour gagner ses ISK. Libre à chacun de s'adonner aux activités qu'il souhaite parmi la liste citée, sachant que d'autres voudront croquer la pomme.

En effet, l'une des tentations sur EVE est de s'adonner à la destruction, ce qui au passage est le meilleur des moneysink dans un MMO. L'échec est sans concession, se soldant par la perte de son vaisseau ou de ses marges en cas d'erreur de jugement. C'est valable autant dans le cadre du PvE que du PvP, même si les affrontements entre les joueurs sont encadrés par le système de sécurité des systèmes. Dans l'idée, tous les systèmes stellaires d'un niveau 0.5 ou plus sont considérés comme sécurisés, les autres sont une autre histoire. Les systèmes de sécurité nulle seront par la suite contrôlés par les joueurs, via un mécanisme de souveraineté pas encore implanté.

Un avenir encore incertain

EVE-Echoes-Screenshot-2.jpg

On arrive à la spécificité d'un MMO, les mises à jour influenceront grandement influer sur le jeu, ses qualités, mais aussi ses défauts. L'avenir -- encore incertain -- d'EVE Echoes est autant entre les mains des développeurs de NetEase que des joueurs. Apporter de nouvelles mécaniques, de la variété dans les activités, de la profondeur, donner envie aux joueurs de continuer à s'investir dans cet univers sera la part des développeurs. Les joueurs auront la charge de le faire vivre en alimentant l'économie, en formant des corporations pour construire des projets et des structures, en se battant (ou non) pour apporter le sel de l'univers. Rien n'est encore acquis.

EVE Echoes part néanmoins avec des bases solides, car il réussit à ouvrir tout un univers aux joueurs sur mobiles, avec un gameplay adapté et des mécaniques épurées. D'une touche, on cible les ennemis, d'une autre, on se rapproche et encore avec deux autres, les lasers -- oui je suis amarr -- envoient de l'énergie éprouver le bouclier du vaisseau ennemi. L'écran radar permet avec ses différents filtres de classer d'un coup d'oeil l'ensemble de l'environnement du système. Le pilotage automatique s'occupe de passer de système en système, tout en se poursuivant quand on est déconnecté pour les destinations longues. De même l'apprentissage des compétences pour améliorer son personnage se fait avec le temps, sans nécessiter d'être connecté.

Le système de compétence est toutefois influé par le modèle économique du jeu : gratuit quand on veut vivoter sur EVE Echoes tel un joueur itinérant, payant via abonnement quand on est pressé et que l'on souhaite s'y installer en gagnant en confort de jeu. Mais l'une des spécificités d'EVE est de pouvoir concilier tous les styles de jeu, car l'univers est immense, mais surtout grâce au mécanisme de sécurité des systèmes répartissant les joueurs en fonction de leurs aspirations. En effet, on peut s'adonner à toutes les activités partout dans l'univers, quel que soit son temps de jeu, c'est juste plus lucratif dans les zones où les affrontements entre joueurs sont autorisés. La constante reste que chacun évolue au sein d'un véritable écosystème, symbolisé par la monnaie unique alimentant une économie entre les mains des joueurs qui doit toutefois encore se stabiliser, mais pas seulement.

Un véritable MMO

L'essence même d'un véritable MMO sandbox, ce sentiment d'appartenir à un tout est au coeur de l'expérience de jeu proposée sur EVE. L'intérêt vidéoludique des missions, du minage, des combats, du commerce ou du transport est extrêmement limité, d'autant plus sur un jeu aussi récent manquant de variété dans ses propositions, mais c'est bien à l'aune d'un univers partagé qu'EVE Echoes prend toute sa mesure. On peut rester un éternel anonyme, créer du lien au sein d'une corporation ou se forger un nom par des actions, bonnes ou mauvaises. Et si le tour de force est de pouvoir embarquer dans cette aventure depuis un appareil mobile, c'est aussi sa principale faiblesse. Les graphismes sont impressionnants, l'interface et les raccourcis ajustés, mais les concessions par rapport à Eve Online sont énormes. Épuré de la complexité du MMO dont il est adapté, le prix de son accessibilité sera certainement son manque de profondeur sur le long terme.

YanJung

Se lancer sur EVE Echoes, c'est une (re)découverte d'EVE Online, mais surtout du MMO. Ce genre si spécifique, dont l'utilisation trop souvent inadaptée de l'acronyme en a fait perdre sa substance, se trouve avec EVE Echoes une nouvelle vitrine sur mobiles. L'enjeu reste cependant de faire persister des joueurs sur un support nomade, car cela déterminera l'intérêt de ses mécaniques sandbox. Il n'est pas forcément confortable de jouer des heures sur smartphone -- avec un écran un poil trop petit -- ou tablette -- plus indiquée--, alors que l'abonnement risque de perturber les adeptes de ces supports. Simple, accessible et jouable du bout du doigt, EVE Echoes conviendra certainement aux joueurs occasionnels désirant s'immerger dans un MMO calibré pour eux. Et si certains sont frustrés par le manque de profondeur, il y a EVE Online.

Conclusion

Avec EVE Echoes, le studio NetEase a réussi l'adaptation d'un MMO sur plateformes mobiles. Il reste à déterminer à quel point le MMO -- certes plus léger et accessible que sur PC -- est adapté aux joueurs mobiles. Car si le succès est bien au rendez-vous en Asie pour ce type de jeu, la longévité de ces derniers pose question. En attendant, le petit tour sur EVE Echoes est gratuit, avec une introduction un peu trompeuse en termes de mise en scène, mais un tutoriel bien ficelé. Après, il faut savoir se fixer des objectifs pour accrocher à un univers au potentiel immense, mais dont les activités proposées sont limitées en termes d'intérêt vidéoludique. Le but de la manoeuvre sur EVE Echoes est de s'intégrer à un écosystème, de contribuer à la vie d'un univers persistant et unique pour, au final, être un grain de sable parmi des milliers d'autres joueurs dans un MMO.

Réactions (40)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Plateformes Android, Mobile, iOS
Genres Stratégie, science-fiction

Alpha-test 26 août 2019 (Australie) (Android)
26 août 2019 (Australie) (iOS)
Bêta ouverte 2 décembre 2019 (Mobile)
Sortie 13 août 2020 (Android)
13 août 2020 (iOS)

Que pensez-vous de EVE: Echoes ?

4 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (5 évaluations | 0 critique)
5,8 / 10 - Assez bien

4 joliens y jouent, 4 y ont joué.